27 novembre 2015

Duo de Novembre

Sur cette même photo de Lola Alvarez Bravo, voici mon texte :   Impuissance   " Assise dans son fauteuil roulant, Madame Delaitre les regardait passer. Des journées à épier ces hommes qui montaient et descendaient les escaliers aux heures les plus lumineuses comme aux heures les plus sombres. Elle imaginait leur histoire. Des histoires d’amour, de haine  ou d’indifférence qu’elle consignait dans un « livre ». Elle avait parlé de ce « livre » à sa voisine qui elle-même  rapporta son... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

01 novembre 2015

Le patron

Quand j’ai dit à mon patron que j’étais en retard à cause du décalage horaire,  il m’a asséné un  « Vous vous fichez de moi madame Dupont, vous étiez dans la Creuse !» Je lui ai expliqué que si la Creuse était sur le même fuseau horaire que Paris, je devais néanmoins me réadapter au rythme parisien. Et j’ai conclu énervée. - C’est pas parce que j’arrive avec une malheureuse demi-heure  de retard que la terre va s’arrêter de tourner ! Bien sûr il n’a rien voulu entendre. Mon patron fait partie de ces hommes qui ont... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
20 octobre 2015

Les hommes

Il pleut. Impossible d’aller à mon rendez-vous : je suis phobique. Une seule goutte d’eau me met dans un état indescriptible. Ma première crise date de l’époque où j’étais mariée. Nous étions au mois de juillet et nous venions de fêter notre première semaine de mariage. Nous avions décidé de célébrer les semaines et non les années car nous étions convaincus que cela fortifierait notre amour. Lorsque nous sommes sortis du restaurant - moi dans la robe rouge qui lui avait plu lorsqu’il m’avait vue pour la première fois, et lui en jeans... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
28 septembre 2015

Dieu

Elle avait rencontré Dieu sous l’horloge de la cathédrale de Beauvais, elle qui avait toujours clamé haut et fort que Dieu était une création de l’homme et qu’il fallait être stupide pour se laisser prendre  aux manipulations d’églises qui ne recherchaient que profit et pouvoir afin d’asseoir la domination de quelques-uns sur la foule. Mais ce jour-là, sous l’horloge, elle avait changé d’avis ; et il avait suffi de deux  minutes. Elle contemplait la beauté de l’horloge quand « il » lui était apparu. Son... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:20 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
14 septembre 2015

Duo de septembre

Pour notre duo de septembre avec Caro, nous devions utiliser cette phrase  - « Il y a des choses qui sont trop grandes pour nous, êtres humains » - tirée du livre de Pascal Mercier,  " train de nuit pour Lisbonne ". Après le texte de Caro, voici le mien :   Le père   Dans sa vie, tout allait bien. Elle avait 30 ans, elle était agréable à regarder, elle  possédait un certain sens de l’humour, ne se laissait jamais totalement gagner par la morosité, et elle avait quelques amis sur qui elle pouvait... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
12 septembre 2015

Duo de septembre

Pour notre duo de septembre avec Caro, nous devions utiliser cette phrase  - « Il y a des choses qui sont trop grandes pour nous, êtres humains » - tirée du livre de Pascal Mercier,  " train de nuit pour Lisbonne ". Un livre que je prends le risque de vous conseiller. L'auteur connait particulièrement bien Lisbonne, la période de la dictature, la "saudade" et Fernando Pessoa. Le premier texte est celui de Caro, le mien paraîtra lundi à 7 heures. Bonne lecture.   Les humanités « Il y a des choses... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

31 juillet 2015

le costume

Ce texte marque la fermeture estivale de mon blog. Retour prévu dans la blogosphère : le lundi 24 aout                                                              ________________________________________ Voici une histoire lue dans le... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
25 juillet 2015

Duo de juillet

Voici notre duo de juillet avec Caro. Nous avons fait le grand écart entre ces deux musiques dont nous nous sommes inspirées :  Nothing compares to you  et Le petit bonheur  Aujourd’hui, vous pouvez lire le texte de Caro. Le mien paraîtra lundi. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
01 juin 2015

Duo de juin

Voici notre Duo de juin avec Caro. Nous avons laissé libre court à notre imagination en écoutant  le rondeau de l’opéra-ballet les indes galantes de Rameau. Ce rondeau fait partie de la quatrième entrée : les sauvages. Aujourd’hui, vous pouvez lire le texte de Caro. Le mien paraîtra mercredi.     Trac Je me réveille ce matin au moment où le chœur entre dans mon rêve. Non pas vêtu de noir et de blanc mais avec les vêtements de ville de la répétition de 17 h. Une goutte de sueur glisse le long de ma tempe, trace... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
18 mai 2015

L’ange gardien

En contemplant Antoine - l’homme dont il avait la responsabilité -  l’ange se disait que le déni avait du bon. En tout cas, c’était tout ce qu’il avait trouvé d’efficace pour son protégé et il n’en était pas peu fier quand il en parlait au GPA  -  Groupe de Parole des Anges -  du dimanche soir.  « L'illusion » renouvelée du déni  permettait à Antoine de vivre en aveugle. Si par malheur il avait ouvert les yeux, il aurait remarqué que la plupart de ses élèves  étaient plus "chiants" qu’ «... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]