22 novembre 2011

La crise

Depuis que, trois semaines plus tôt, il  était devenu ministre de l'économie de ce petit pays membre des PIGS,  les voisins le battaient froid. Dimanche dernier, après la messe,  une mini-manifestation avait été improvisée sous ses fenêtres. Il avait clairement vu et entendu une trentaine d’hommes et de femmes, brandissant le poing et scandant des slogans hostiles : « Ce n’est pas une crise, c’est une escroquerie ! Dehors, dehors, les ministres et les banquiers ! ». Quelqu'un avait même cogné à sa porte d'un geste... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:50 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

21 novembre 2011

L’américain

Hier matin, je suis allé m'acheter un croissant à la boulangerie : " the french touch " comme on dit chez nous. La vendeuse avait des gants, ça lui donnait un air de " serial killer ". Elle a pris le croissant avec ses gants, a rendu la monnaie avec ces mêmes gants puis, toujours gantée, elle a continué à vaquer à l'organisation des gâteaux dans la vitrine, sans se poser de questions. Etrange pays, me suis-je dit. Que font-ils d’autre avec leurs gants ?
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
18 novembre 2011

La danse du hibou

Ils avaient inventé un  jeu  secret  :  la " danse du hibou ". Pourquoi avaient-ils choisi ce nom ? Peut-être à cause de la gaucherie de l’enfant qu’ils faisaient danser contre son gré. Eux riaient et lançaient leurs petites pierres assassines.  Lui sautait, bondissait,  se cabrait, jusqu’à parfois en perdre le souffle. Personne n’avait jamais voulu voir ses larmes. Un jour,  on le retrouva  allongé dans l’herbe, immobile, le visage livide, le corps froid.  La “ danse du hibou ” avait fait... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
15 novembre 2011

L’encyclopédie

- Les encyclopédies, c’est nul ! C’est ce qu’il lui avait déclaré quand elle lui avait dit. - Internet, niet ! Et tu sais très bien  pourquoi ! Son fils était un adepte de la secte du copier-coller. Elle avait donc continué à vaquer à ses occupations comme si de rien n’était ; entamer  les hostilités n’aurait servi à rien ! - Ben je m’en fous, si j’ai un zéro ça sera de ta faute, y faudra pas te plaindre ! Il avait toujours su  quoi dire pour la faire rugir. - Putain de merde, prends l’encyclopédie dans la... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
11 novembre 2011

Le crâne

Quand elle fut assise sur son strapontin, elle remarqua que devant elle, le type était chauve. Il avait un crâne parfait : blanc, lisse et  lustré à souhait. Elle faillit le toucher, l’air de rien, mais il se retourna juste au moment où elle s’apprêtait à  y poser un doigt. Le regard noir qu’il lui lança,  la découragea. Dommage, son crâne était si beau. Alors elle se plongea dans la lecture du programme qui annonçait le thème de la composition de cette compagnie de danse : « des héros ordinaires ». Pendant une heure,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
10 novembre 2011

La vie de bureau (3)

Quand j’arrivais au bureau, il était toujours là. On aurait dit qu’il m’attendait, exprès. -    Bonjour Madame Duclos, me disait-il avec un sourire forcé, comment allez-vous ? Et je lui répondais sur le même ton. -    Très bien M. Michaux, merci, et vous-même ? En réalité, nous nous détestions. Il faut dire que deux ans plus tôt, nous avions divorcé après un mariage passablement raté…
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

06 novembre 2011

La parisienne

C’est dans ce village qu’elle était venue s’enterrer et bien mal lui en avait pris : le curé ne venait même plus dire la messe. Il lui restait le bruit de la rivière et le grondement de l’orage dans la montagne. Pour les gens du village, elle était l’étrangère, la parisienne, celle qui se levait tard et se couchait tard, celle qui ne parlait pas comme eux, celle qui ne faisait rien – pas même son jardin -, celle qui disait juste bonjour, celle après qui les chiens aboyaient, celle qui se promenait seule dans les bois, celle qui ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
03 novembre 2011

Que fait la pluie ?

Quand elle lui avait demandé pourquoi il lui mentait toujours, il lui avait posé une question saugrenue, comme à son habitude. - Et que fait la pluie ? Elle répondit qu'elle faisait des claquettes. Pourtant, elle n'avait pas le coeur à sourire. - Non, la pluie tombe, comme nous tombons amoureux, lui répondit-il solennel. Elle palit. - Alors c'est fini ? - Tout de suite les grands mots ! Elle ne se satisfit pas de sa réponse et le somma de lui dire la vérité, toute la vérité. - Ça ne durera pas.- Mais encore ? Ajouta-t-elle. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2011

La vie de bureau (2)

Chaque fois que quelqu’un entrait dans son bureau, à la Direction de l’Encadrement, elle était pendue au téléphone. On l’entendait dire  « Excuse-moi, je te rappelle plus tard » et elle raccrochait en vous adressant le plus aimable des sourires. Cette gentillesse de façade pouvait faire illusion, pourtant c’était la plus redoutable des langues de vipères. Lors de son départ à la retraite, elle eut droit - grâce à un duo de choc de la Direction des affaires financières -  à une petite chanson sur l’air du « poinçonneur des... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
24 octobre 2011

La vie de bureau

Quand elle arrivait au bureau, la première chose qu’elle faisait, c’était aller aux toilettes pour fumer un joint et mettre ses boules Quies. Ce n’est qu’à ces conditions que la journée se passait correctement. Le jeudi 20 octobre, juste avant d’entrer au Rectorat où elle travaillait depuis 10 ans, elle s’aperçut, paniquée, qu’elle n’avait pas ses boules Quies. Elle décida qu’elle irait en acheter à la pause repas. Seulement il y avait cette longue demi-journée qu’il faudrait bien passer dans le même bureau qu’Arlette ! Elle pria pour... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :