29 septembre 2018

Duo de septembre

Voici notre Duo de Septembre. Aujourd’hui voici mon texte, suite à celui de Caro. L’inducteur est « Elle fait la liste de tout ce qui aurait pu être pire » de Catherine Enjolet dans son livre « Sous silence ».                                               ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

27 septembre 2018

Duo de septembre

Voici notre Duo de Septembre. Aujourd’hui vous pourrez lire le texte de Caro du blog les heures de coton. L’inducteur est « Elle fait la liste de tout ce qui aurait pu être pire » de Catherine Enjolet dans son livre « Sous silence ». Mon texte paraîtra le 29 septembre.   ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Les chiens

Plus je connais les Hommes, plus j'adore les chiens. Les humains me dépriment, surtout ceux qui se réjouissent de la vie, avec leur bonne conscience poisseuse. Franchement, merde, donnez-moi une bonne raison d’être heureux dans la vie, une seule ? Je déteste ceux qui insistent avec leurs « Et puis toi, tu peux décemment pas te plaindre, t’as un travail ! » C’est vrai que j’ai un travail et qu’est-ce qu’il me rapporte mon travail, à part des problèmes ! Le matin, quand mon réveil sonne, je n'ai qu’une envie, ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
17 septembre 2018

La nuit du dragon

La nuit où j'ai volé sur le dos du dragon, la vie pour moi avait perdu ses couleurs les plus vives. Il y avait juste l’absence qui me dévorait les entrailles. Quand le dragon m’a dit « Viens ! », je n’ai pas hésité une seconde, même si je n’ignorais pas que les dragons n’existaient pas. C’était la première fois que je voyageais sur le dos d’un dragon. J’avais un peu peur mais je savais qu’il m’emmènerait hors de moi et je voulais me fuir à jamais. Nous avons longtemps voyagé, traversé bien des pays, vu l’Alaska et la terre... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
11 septembre 2018

Fin programmée ?

Et si je ne rentrais pas ? Chaque année la même question, chaque année la même réponse, le même manège désenchanté, le même fiasco. Evidemment elle était libre de ne pas rentrer. Il suffisait de prendre un billet de train au hasard et hop, le tour était joué. Soudain la voix de son mari résonna dans leur maison pimpante du bord de mer. -          Chérie, qu’est-ce qu’on mange ce soir ? Elle répondit. -          Je n'en sais... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
30 août 2018

Le maillot

  -          Putain, t’as vu à quoi tu ressembles ? J’étais nue dans la cabine d’essayage quand j’ai entendu la voix, on aurait dit ma mère, sauf qu’elle n’aurait pas dit « putain ». Je me suis rhabillée illico, j’ai laissé le maillot de bain noir à l’intérieur et je suis sortie en pleurs du magasin. Après je suis entrée dans la première boulangerie venue, j’ai acheté un pain au chocolat, un pain aux raisins, un chausson aux pommes, et j’ai tout bouffé : le... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

26 août 2018

Mère et fille

Mère et fille   Ce repas a signé  le début de la guerre des tranchés. Juste après l’entrée, sa mère lui avait laissé entendre que  sa robe ne lui allait pas du tout. Elle lui avait répliqué vertement. -           C’est l’hôpital qui se moque de la charité ! Le rire déplacé de sa mère l’a piquée au vif, sans parler de ce verre de vin qu’elle avait levé en répliquant, ironique. -           A ton âge, ma petite fille,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
18 août 2018

Le bulletin

Il était entré sans faire de bruit, mais son père l’avait entendu et il allait devoir lui parler du bulletin. -          Alors, tes notes ? -          Tiens, dit le presque adolescent, puis il  s'éloigna ; l’instinct de survie. Après avoir parcouru le bulletin, son père manqua de s’étouffer. - Tu te fous de moi ?   Le fils préféra se taire. Soudain, le père froissa le bulletin, se  préciipita vers l'enfant, ouvrit sa... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
07 août 2018

So what ?

    J'avais atterri dans ce bar parce qu’il fallait que je m’égoutte. la pluie n’en finissait pas de battre le pavé parisien. Je n'aimais pas le Jazz, en tout cas pas celui qui se jouait là, mais au moins j’étais à l’abri. La petite salle exhalait une vague odeur de transpiration et  les gens saluaient les improvisations des musiciens en sirotant leurs verres. L’homme à côté de moi, un américain aux dents blanches, n'arrêtait pas de ponctuer les phrases qu’il adressait à son voisin de " So what ? (1) " et... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
03 août 2018

Le fleuve

Elle allait par les rues sous les lumières blafardes et, en son sein, elle portait la tristesse de celles qui ont perdu leur enfance. Les lumières clignotaient aux façades des immeubles et elle marchait vers le fleuve où les eaux sombres l’appelaient. Elle n’aurait qu’à nouer la corde à ses pieds et sauter. Elle avait déjà répété ces gestes maintes et maintes fois dans le terrain vague qui bordait le fleuve. Arrivée près de l’eau elle entendit des pleurs et ne sut que faire. Un bébé peut-être ? Elle finit par dénouer la corde et... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [12] - Permalien [#]