Comme si les sujets d'énervement n’étaient pas suffisamment nombreux, elle avait décidé de mener une croisade pour les accents circonflexes. Pourquoi  journalistes et présentateurs  prononçaient-ils tâche comme tache ou pâte comme patte ? Et  tous ces blâmes, bâtards, bâillons, bâtons et bellâtres… à qui on faisait perdre  la profondeur de leur Âme ! Elle se devait d’agir et l’ ADAC( Association de Défense des Accents Circonflexes ) naquit. Il ne lui restait plus qu’à trouver des adhérents…