Il avait créé la première Christothèque de France et il espérait bien faire remonter en flèche la température de la foi catholique. En lieu et place de cocktails alcoolisés, il servait des « christodrinks » sans alcool, aromatisés à de mystérieux parfums.
L’évangélisation nocturne faisait des merveilles et, depuis l’ouverture de la Christothèque, les mariages succédaient aux mariages…