Lassé des grands singes polygames de l’agence de communication avec lesquels il partageait son bureau design du 25ième  étage de la tour Granite sise à la défense, il avait décidé sur un coup de tête de vivre comme un gibbon au Laos*. Quand il vit son premier gibbon, après une marche forcée de trois heures dans la forêt tropicale, il eut un choc : l’animal marchait sur ses pattes arrière, les bras levés, en le fixant de ses petits yeux curieux. Il  s’évanouit aussitôt. Quand il  reprit connaissance, 15 minutes plus tard, le petit visage noir de l’animal était penché au-dessus du sien, et les autres marcheurs avaient disparu …


PS : pour voir le mini reportage de 3 minutes au coeur de la forêt du Laos, c'est ici et vous ne le regretterez pas.