20150707_214613Ils s’étaient rencontrés dans la cafeteria de l’hôpital psychiatrique. A voix basse – il croyait que le monde l’épiait - il lui avait assuré que pour suivre le chemin, il lui suffirait, quand elle serait prête,  d'écouter le trio numéro deux de Schubert ; piano et cordes entameraient alors un andante sur une sonate qui la conduirait vers l'autre vie.

Elle n’avait jamais oublié leur rencontre – c’était pourtant il y a bien longtemps -  et, le jour où l’arc en ciel apparut, elle suivit ses mots sans hésiter…