31 août 2015

Le mont Ventoux

On les a déposés en haut du mont Ventoux en taxi, avec leurs vélos ; ils n’ont pas eu envie de « crever » dans la montée. Sur la route où les lacets se déroulent comme autant de serpents, des non-professionnels, arqueboutés sur leur guidon, la sueur dégoulinant sur leur visage crispé, colorent le paysage de leur maillot rouges, bleus, verts ou jaunes ; elle se demande pourquoi les amateurs se donnent toujours des airs de professionnels. Arrivés tout en haut, le taxi les lâchent avec leurs vélos au milieu d’une horde de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :

29 janvier 2013

Le vélo

Ce bavard impénitent lui avait demandé comment elle luttait contre la dépression et, sans attendre sa réponse, il l’avait noyée sous un flot de paroles. Elle attendit patiemment que sa « diarrhée verbale » s’achevât puis elle lui dit : - Pour moi, c’est le vélo ! - Le vélo ! S’exclama-t-il. - Oui, c’est comme si l’action de mon pédalier me permettait de faire le tri entre les pensées à garder et celles à jeter. Pour achever de le convaincre elle lui énuméra tous les bienfaits du vélo – renforcement... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
14 avril 2012

Le porte- parapluie

Depuis  l’acquisition de ce porte-parapluie japonais pour vélo, elle faisait rencontre sur rencontre. Elle ne regrettait  pas ses 39 euros qui  lui avaient permis de croiser la route d’un nombre incalculable de cyclistes aux mollets affriolants : Michel, Eric, Jean Louis, Hervé, Guillaume, Jean, Charles, Frédéric…
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
20 décembre 2011

La cycliste

Le radar l’avait flashée à 70 km/heure ! Elle n’en croyait pas ses yeux en lisant le PV. Jamais elle n’aurait imaginé qu’elle pédalait aussi vite en allant au travail, surtout le matin, à 7 heures 15. Mais le radar était formel. Et aucun de ses courriers ne réussit à fléchir l’administration. On lui demandait de payer 90 euros : soit elle payait l’amende, soit ils doublaient la dose. Ils étaient inflexibles. Cette histoire était ridicule, comme le pays dans lequel elle vivait. On flashait des cyclistes à 70 km/heure mais on... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :