27 septembre 2016

L’avocat

Avocat, 40 ans, grand, plutôt bel homme, sportif, doux, prévenant, cultivé, cherche  femme pour partager… ça, c’était le texte de l’annonce parue dans le Nouvel Observateur. Quand elle était entrée dans le café, il l’avait reconnue tout de suite et l'avait hélée. -          Déçue ? Lui dit-il. Elle resta sans voix. -          Vous imaginiez quelqu’un d’autre ? insista-t-il. Elle était dépitée. Il avait la quarantaine enrobée... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:15 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

09 septembre 2014

Le dîner

Il avait rencontré Sylvia chez des amis d’amis et elle avait produit sur lui une telle impression qu’il l’avait invitée aussitôt. Sylvia avait accepté sans se faire prier. Quand elle sonna chez lui, la table était déjà dressée : une nappe jaune pâle, deux chandeliers, des assiettes bleues et de magnifiques verres à pied. Il la salua chaleureusement et lui proposa d’entrée un verre de champagne qu’elle ne refusa pas. La conversation fut agréable mais l’heure était venue de passer à table. Elle le regardait vaquer aux préparatifs... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2012

L’entretien d’embauche

Comme Sophie se plaignait du dernier type avec qui elle était sortie, Marie lui avait dit, péremptoire.- Moi, avec les mecs, je gère, je planifie,  j’optimise, je rentabilise. Maintenant, je les recrute sur entretien d’embauche. Je ne laisse plus rien au hasard. Mortifiée, Sophie lui avait répondu.- Et tu trouves chaussure à ton pied ?- Je t’avouerais que c’est dur. Pour l’instant je suis pieds nus et je continue ma quête. Tu vois, c’est comme un pèlerinage…
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
21 septembre 2012

La Rencontre

Quand elle l’avait vue dans la rue, maquillée, et dans une superbe robe rouge qu’elle ne lui connaissait pas, elle  n’avait pu lui cacher sa surprise.-    Ouah,  quel look ! Tu vas où ?Elle ne s’attendait certainement pas à la réponse que Sybille lui ferait.-    Chez mon amant !Elle avait alors répondu, stupide.-    Eh bien, bonne journée.Une fois Sybille partie, elle regretta de ne pas lui avoir demandé qui était son amant, surtout qu’elle connaissait déjà son mari…
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
20 février 2012

Einstein habite chez moi !

Il y a quinze jours, mon mari a invité un ami d’enfance. J’avoue que quand je l’ai vu, ça m’a fait un choc : c’est le SDF qui fait la manche à la sortie de la boulangerie. Je lui ai dit bonjour, poliment, en interrogeant mon mari du regard. Il m’a dit.- Bernard restera quelque temps chez nous. Il ne sait pas où aller et comme on a la chambre du bas... tu sais que Bernard et moi on était à l’école primaire ensemble ?J’ai acquiescé avec une certaine répugnance. Grande était  mon envie d’expédier Bernard sous la douche, mais je me... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
13 février 2012

Le Rouen-Amiens

On voit de drôles de choses dans un train. De si drôles de choses que j’ai même été tenté de me rendre au commissariat. Comment oublier cette scène-là ? C’était la semaine dernière,  j’étais monté dans le train qui fait Rouen-Amiens, un tortillard qui écume les gares comme certains écument les bars. Vous vous demanderez peut-être  pourquoi je parle de bars...  c’est à cause de ce type, assis en face de moi, qui a  sorti une flasque. Il m’a proposé du cognac, j’ai refusé. - Jamais le matin,  un principe,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

04 février 2012

Laisse-moi t’aimer…

Juste au moment où elle était passée à côté de lui, il  avait chanté « Laisse-moi t’aimer toute une nuit… ». Ce type ne doutait de rien. Non seulement il chantait faux, mais il était moche et il avait l’air bête. Elle lui a souri et lui a répondu, malicieuse.-    Quand tu auras musclé  ton cerveau, on pourra peut-être y penser !Et elle s’est éloignée d’un air digne, perchée sur ses hauts  talons,  laissant le type sans voix.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
15 janvier 2012

Les soupirs des autres

« D'après moi un étranger entrera dans votre tombe », c’est ce que lui avait dit une voyante,  en ce jour de vague à l’âme où elle avait eu envie de mourir sans en avoir le courage ; pourtant, son contrat obsèques était déjà prêt. Il lui aurait fallu juste un petit déclic pour sauter le pas. Ce contrat, elle ne l’aurait jamais pris si l’employé de l’assurance n’avait pas été aussi jeune,  souriant et inexpérimenté. Elle lui avait même offert un thé et le jeune homme lui avait longuement parlé de ses parents, de sa nostalgie... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
24 novembre 2011

Salle des pas-perdus

Il lui avait dit : -    Rendez-vous salle des pas perdus. Et elle l’attendait encore, perdant ses pas sur le dallage arpenté inlassablement. Au matin du troisième jour, un homme l’a obligée à s'arrêter. -    Vous n’êtes pas fatiguée de l’attendre ? Lui a-t-il dit d’une voix douce. Elle a fait signe que non. -     Et vous comptez l’attendre encore longtemps ? La jeune femme n'a pas répondu. L’homme a soudain changé de ton. -    Il ne viendra plus, il faut... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
12 novembre 2011

Les pensées des visiteurs

A chaque fois qu’un visiteur se présentait – elle les appelait toujours des visiteurs, elle préférait ce mot-ci  au mot  «  client » qui lui paraissait injurieux -  elle se demandait quelles étaient ses pensées. Il lui suffisait de voir une silhouette, un visage, des yeux, un front, des mains pour que son imagination vagabonde. Seulement, quand ce visiteur-là a poussé la porte des Pompes Funèbres Les Anges Bleus, il ne lui est rien venu à l’esprit. Elle s’en est d’abord étonnée, puis l’inquiétude l’a gagnée, à pas... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :