14 août 2016

La mastication des morts

Les gens savaient-ils que les morts mastiquaient ? Elle, elle les entendait dans son demi-sommeil ; une mastication qui ressemblait à celles des veillards une fois que  la vie leur a volé leurs dents. Les morts  ne mastiquaient que lorsque les vivants dormaient. Maintenant elle faisait comme eux, elle mastiquait ses ressentiments, ses erreurs, ses amours perdus, ses tristesses, ses regrets, mais jamais elle ne les digérait. Serait-elle en train de devenir une mort-vivante ?   PS : photo prise à Bruxelles... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

20 juin 2012

Le croque-mort

A chaque enterrement, il transpirait à grosses gouttes, non à cause du poids des cercueils mais à cause de l’angoisse qui le tenaillait. Tous ces corps qui défilaient lui donnaient le bourdon. Il essayait bien de penser à autre chose mais impossible. En désespoir de cause, il avait fini par prendre une fiole de calva, glissée discrètement à l’intérieur de sa veste, pour se remonter le moral. Le calva faisait des miracles en Normandie, et pas seulement. Le dernier enterrement lui avait été fatal. Il avait trébuché sur une dalle à... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
22 mai 2012

L’agence

Il venait de créer sa petite entreprise de pompes funèbres. Son slogan : mourrez, nous ferons le reste !  Maintenant, il attendait le client de pied ferme. Le premier qui passa le seuil de sa porte, ce fut un homme, plutôt jeune. Il l’accueillit avec un visage de circonstance mais l’homme, enjoué, lui dit. - Je voudrais un bouquet. - Un bouquet ? Répondit-il étonné. - Oui, pour l’anniversaire de ma femme. N’importe quoi. Si je ne lui achète rien, elle me tuera. N’importe quelle gerbe fera l’affaire. Il essaya de lui... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
16 mai 2012

Invisibilité

Les pompes funèbres avaient oublié de mettre son nom, son prénom ainsi que sa date de naissance et de mort sur sa tombe. Pourquoi  continuait-elle à être invisible, même après sa mort ?
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
29 novembre 2010

Mort

Il était mort sans la prévenir et elle lui en voulait  ; elle n’avait pas eu le temps de lui dire qu’elle l’aimait…
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
02 novembre 2010

La fête des morts

Dans le journal télévision du Monde j’ai lu cet article, mâtiné d’humour noir,  de Pierre Legendre : « Pierre tombale, TVA offerte ». Voici donc un site qui offre la TVA sur tous les monuments funéraires jusqu’au 30 novembre. Il ne vous reste donc plus que 28 jours pour profiter de l’affaire !Cette page  – trouvée par hasard sur internet – est assez étonnante. Si vous vous sentez capable de rire de la mort, consultez-la. Mais j’y pense, un générateur d’épitaphes, voilà qui serait utile et nous changerait des épitaphes... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
11 février 2010

Mourir ?

La mort me fait  un peu penser à une Teinturerie géante. Lorsqu’elle  rend un défunt dans son urne rutilante ou son cercueil immaculé – après lui avoir déposé au préalable le reçu de sa vie - il est entièrement lavé de toute tache. Evidemment le prix  à payer est très cher. En ce qui me concerne, je préfère m’accommoder de mon vêtement souillé de vie plutôt que de revêtir la robe angélique de la mort...
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2009

Ni fleurs, ni couronnes (gballand)

Il ne revenait dans sa ville natale que pour les enterrements. Vu son âge, ses déplacements étaient de plus en plus fréquents, un par an, parfois deux. Un nouvel enterrement était prévu le 21 mars. Sur le faire-part, la famille avait  précisé « ni fleurs, ni couronnes ». Il avait applaudi des deux mains à cette décision et avait précisé à sa femme.- Pour moi, ce sera pareil, n’oublie pas ! Ni fleurs, ni couronnes ! J’y tiens ! Sa femme l’avait assuré qu’elle n’oublierait pas, puis il avait pris le train, comme d’habitude.Cet... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :