16 septembre 2015

Le flacon de parfum

Son fils et sa belle-fille lui avaient offert un flacon de parfum qu’elle trouvait vraiment minuscule. Pour leur faire mesurer leur avarice, elle plaça leur flacon sur l’étagère de la salle de bains, sous le miroir,  juste à côté du flacon qu'elle venait de s' acheter et qui, à côté, paraissait gigantesque. La prochaine fois qu’ils se laveraient les mains, ils ne pourraient ainsi manquer de voir la différence. Une comparaison valait toujours mieux qu’un long discours.  
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

23 février 2013

Les parents

Il lui avait dit que si ses parents avaient été de parfaits inconnus, il ne leur aurait certainement jamais adressé la parole...
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
11 septembre 2012

Le couple

Quand Maurice arrivait au café, à 10 heures, c’était toujours accompagné de Dylan. Au comptoir, Maurice s’asseyait à droite, Dylan à gauche. Maurice prenait un café-calva en lisant son journal. Dylan prenait son sucre, en mettant les deux pattes sur le comptoir. Les oreilles dressées, le museau frémissant, Dylan avait meilleure mine que son maître dont les yeux de cocker étaient aux abandonnés absents…
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
05 septembre 2012

Le serial killer

Exterminer les mouches, voilà ce qu’il avait trouvé pour occuper ses journées interminables. Et il avait de quoi faire, avec la proximité de la ferme. Muni de sa tapette, il les exécutait les unes après les autres, en un coup, parfois deux. Une fois raides mortes, il les prenait précautionneusement par les pattes et les  disposait sur une grande feuille blanche prévue à cet effet. A la fin de sa semaine de vacances, il montra son œuvre à sa grand-mère. Celle-ci s’exclama horrifiée. -   Mon Dieu, cet enfant est aussi... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
27 août 2012

Naissance

L’air solennel, Marie avait annoncé à son amie d’enfance.-    Tu sais que ma fille est devenue papa.Avait-elle bien compris ce que Marie lui avait dit ? Elle lui avait fait répéter la nouvelle, et aucun doute possible, elle avait bien entendu : Marie venait de lui dire que sa fille était devenue papa.Ne sachant quoi répondre, elle s’était contentée de hocher la tête en la félicitant… Marie avait eu l’air déçue.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
03 juin 2012

« Enfermé dehors »

A 14 heures, son fils était venu le voir sur le balcon pour lui signaler qu’il partait en ville, puis il lui avait dit « A plus » avant de tirer la porte. Lui avait continué à corriger tranquillement ses copies. Quand à 14 h 30, il avait voulu aller aux toilettes, il s’était rapidement rendu compte que la porte du balcon ne s’ouvrait plus. Comment ce crétin avait-il pu faire une telle imbécillité ? De « crétin », somme toute mesuré, il passa à « ce putain d' andouille » et,  5 minutes plus tard,  il éructait contre  «... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

01 juin 2012

La punition

Comme il avait volé de l’argent dans le tiroir-caisse de la boulangerie, son père  l’obligea à faire le tour du quartier avec une pancarte qui portait la mention suivante : « Je suis un voleur ! ». Trente ans plus tard,  les quolibets des gens du quartier le réveillaient encore la nuit… 
Posté par gballand à 06:30 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2012

Le craquement

Ce matin-là, alors que  mon fils mangeait ses miel pops, avachi sur la table de la cuisine, je n’ai pu m’empêcher de lui dire :- Tu en as fait tomber un par terre.Il m’a répondu taciturne qu’il allait le ramasser. Je dois signaler que mon fils ne fait jamais les choses tout de suite, il se laisse toujours un temps pour la réflexion. 15 minutes plus tard, je suis revenue dans la cuisine qu’il avait désertée, pour mettre le linge dans la machine à laver. Soudain, j’ai entendu un craquement suspect qui ressemblait fort au craquement... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
29 novembre 2011

Le feu

Elle a mis le feu et  depuis elle se sent mieux. Tout le monde doit être mort mais ils l’ont bien cherché.  Pourtant ce n’est pas faute de les avoir avertis :  un jour je vous tuerai ! Leur avait-elle dit plus d’une fois. Ils ne l’ont pas crue. Les parents pensent toujours qu’ils sont les plus forts. Elle sourit d’un air satisfait, comme si elle leur avait fait une bonne blague, mais derrière elle il ne reste rien. Elle ne se doutait pas qu’elle y aurait pris autant de plaisir ; la petite allumette et hop ! Son seul... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
20 novembre 2011

La lessive

Quand c’était jour de lessive, la maison résonnait de cris et de rires. Ma mère dirigeait les opérations, mes sœurs et moi exécutions. Les deux lessiveuses attendaient dans la cour, prêtes à recevoir les draps chiffonnés qui en avaient connu de toutes les couleurs ; pleurs étouffés, amours contrariés, caresses désirées, colères ressassées, les draps recelaient en leurs plis nos secrets et nos aveux. La lessive ressemblait un peu à une campagne menée par un général – ma mère - dont le bâton, prêt à touiller le linge, s’agitait en tous... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :