18 décembre 2013

La douleur

 Marie claqua la porte de la maison et partit dans la nuit, emportant les derniers mots qu’elle venait de lui crier. Le vent, la pluie, peu lui importait, il  fallait aller ailleurs. Elle poussa la porte du café de la gare, s’installa à une table au fond de la salle. Le garçon ne tarda pas à arriver. – Un martini rouge s’il vous plaît. Il lui sembla qu’on la fixait mais elle l’oublia aussitôt. Quand le garçon lui apporta son verre et qu’elle en avala la première gorgée, elle put enfin regarder autour d’elle. Un café banal... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

10 décembre 2013

L’ami

Aujourd’hui, j’ai appelé un ami à son bureau. Cela faisait un an que je devais lui téléphoner et que je remettais toujours au lendemain. -           Pourriez-vous me passer Arthur Dumont s’il vous plaît ? Ai-je demandé au standard. La fille  a hésité un instant puis a fini par dire. -           Il est mort. Elle m’aurait planté un poignard en plein cœur que ce n’aurait pas été pire. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
06 décembre 2013

Duo

Pour ce nouveau Duo avec Caro, du blog « les heures de coton », voici les ingrédients : écrire sur "L'aquarium", de Saint SaënsSon texte est ci-dessous, le mien est sur son blog __________________________________   En eaux dormantes   -          C’est quoi ton signe ? Je lève la tête. Le regard de Catherine me scrute. -          Louise, c’est bon, dis-moi ton signe astrologique. Je la laisse digresser, clan des taureaux,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
02 décembre 2013

Le rêve

  Le collage est de Patrick Cassagnes                                                             ______________________________________   Le rêve Cette fois, ce n’était pas le réveil qui l’avait sortie de sa torpeur  de la... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
12 novembre 2013

Duo

Pour notre  échange de textes Caro, qui dirige la collection " automne "  de notre nouveau duo, a certainement pensé qu'un peu de glamour ne pourrait pas nous faire de mal. Notre texte devait revêtir une robe Fortuny et porter un parfum de notre choix dont nous devions inscrire le nom dans le texte. Le texte de Caro est sur presquevoix. Quant au mien, il est sur son blog, lesheuresdecoton. Pour en savoir plus sur Mariano Fortuny y Madrazo, c’est ici ! ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
31 octobre 2013

La boîte

Quand il allait dans le cabanon au fond du jardin, c’était toujours avec le masque de plongée et le tuba, il faut dire qu’il y avait les odeurs … Aller « aux cabinets », comme sa grand-mère disait, c’était toute une expédition, surtout pour lui qui venait de la ville. Ce matin-là, dans la cuisine, il avait astiqué le masque de plongée avec le produit à vitre afin de mieux voir les ailes des petites mouches bleues qui voletaient près des « cabinets ». Une fois le masque et le tuba installés, il était parti en... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

03 octobre 2013

La non-rencontre

Je me demande comment j’ai pu coucher avec ce type, un moment d’égarement ; certainement un  un effet des pilules euphorisantes que je prends depuis 15 jours. La première fois que je l’ai vu, il était en costume et il présentait plutôt bien : grand, brun, les yeux bleus, et cet air d’effleurer la vie sans vraiment y toucher. Une semaine plus tard, nous nous retrouvions dans une chambre d’hôtel. Quand je suis arrivée, la réceptionniste m’a dit que monsieur était déjà dans la chambre. J’ai frappé à la porte en... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
27 septembre 2013

Duo

Aujourd’hui, avec caro-carito du blog les heures de coton, nos textes se croisent pour un nouveau duo : son texte est sur Presquevoix, quant à mon texte, il  est sur son blog.La consigne était la suivante : écrire à partir de ce portrait de Quentin de La Tour et de ce titre : les mauvaises raisons   Les mauvaises raisons Quand il m’a embrassée sur la nuque, j’ai compris que j’étais en train de tomber bêtement amoureuse de lui. Je relevai la tête, ce regard vert d’eau, je n’y échapperai pas. Quand mes doigts s’approchèrent... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
25 septembre 2013

Le travesti

Il avait presque réussi à stabiliser sa dépression et à supprimer tous ses médicaments grâce à  un subtil stratagème : les jours où il ne se supportait plus, il s’habillait en grand-mère. Dès qu’il mettait sa jupe grise, son corsage blanc et qu’il ajustait sa perruque, il se sentait en paix avec lui-même. Si à 50 ans, après une série d’échecs aussi bien professionnels que sentimentaux,  il ne s’était pas encore passé la corde au cou, c’était sans doute grâce à ce petit subterfuge qui lui permettait de goûter à de menus... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
08 août 2013

L’arbre

On se promenait depuis une heure dans ce parc quand elle s’est arrêtée près d’un arbre qu’elle a entouré de ses bras en déclarant qu’il était à elle et qu’elle ne partirait pas. J’ai voulu la raisonner, je lui ai dit que bientôt la nuit tomberait et qu’on ne pouvait pas dormir dans ce parc. Elle n’a pas voulu  en démordre, non elle resterait là coûte que coûte, et elle a conclu de son air têtu. - Si tu veux, tu peux partir ! Je dois avouer que je n’ai jamais compris les femmes. - Tu ne vas quand même pas passer la nuit... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]