23 février 2015

La lettre

Monsieur,  Je prends la liberté de vous écrire cette missive pour vous signaler que vous avez tout bonnement oublié de me téléphoner afin de me donner un nouveau rendez-vous et ce, depuis le mois de février 2008.  Je vous rappelle brièvement les faits : avant les vacances de février, vous m’aviez donné un rendez-vous sur la même plage horaire qu’un autre de vos « patients », et j’ai donc attendu trois quarts d’heure dans votre salle d’attente – terriblement déprimante à vrai dire et je vous conseille d’en... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [30] - Permalien [#]

16 janvier 2015

Je me ronge

Je me ronge… ça fait 50 ans que je me ronge consciencieusement les ongles. Je ne sais pas au juste combien de kilos de moi-même j’ai avalé jusqu’à présent : c’est impressionnant ! J’y prends goût. Impossible de me souvenir en quelle année cette triste habitude a exactement commencé mais une chose est sûre : c’était à l’école primaire. J’ai dû me mettre un doigt à la bouche sans m’en rendre compte, par ennui ou – plus inquiétant – par peur, et le terrible engrenage s’est mis en branle.  Il faut que je me rende à l’évidence, je... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
08 janvier 2015

Duo de janvier

Avant tout, un hommage aux journalistes et policiers assassinés avec ce dessin prémonitoire de Charb.                                                                     ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
06 janvier 2015

Duo de janvier

Pour notre nouveau duo avec Caro, il s’agissait d’utiliser à notre gré « Nostalgico swing », une musique de Nino Rota, extraite du film Huit et demi de Fellini.   Place au texte de Caro, quant au mien, il paraîtra jeudi prochain.     Otto e mezzo – una storia di Natale ‘ Milan – 28 novembre 2004 Train en retard, départ prévu à 20 h. Si tout va bien. Ai gardé trois-quatre euros au cas où, fini le pain qui me restait avec un peu de fromage et  ce qui restait d’eau dans ma bouteille. J’ai... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
04 décembre 2014

Duo de décembre

Nous poursuivons, avec Caro, nos duos d'écriture. Pour le mois de décembre, place à l'aventure avec Don quichotte. La photo qui nous inspire a été vue sur facebook. Le texte de ce jour est de Caro, le mien paraîtra samedi, sur presquevoix.       Toute ressemblance avec la situation actuelle d’une ville de province moyenne relativement endormie n’est pas fortuite. Une guignolade. Il régla ses jumelles. Parfait. La fière silhouette semblait être à deux pas ; rien encore ne dérangeait l’après-midi paisible. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
17 octobre 2014

Duo d' octobre

Nous poursuivons, avec Caro, nos duos d'écriture, mais ils se feront désormais uniquement sur ce blog. Pour le mois d'octobre, place à l'amour avec cette inoubliable chanson de Tom Jones - " Love is in the air " - qui a certainement marqué la jeunesse de certains. Le texte de ce jour est de Caro, le mien paraîtra dimanche.   Les chaises musicales   — Alors le départ de Luc, ça va ? Tu t'en sors avec la nouvelle ? On ne te voit plus. Je ne savais pas quoi dire. D’ailleurs, y avait-il quelque chose à... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

13 octobre 2014

Le danseur de flamenco

A force de marteler le sol de ses bottines nerveuses, il était devenu fou. C’était comme si la tête de ses talons résonnait dans son cerveau, jour et nuit, ne lui laissant aucun repos. Il avait consulté divers spécialistes, aucun n’avait pu atténuer son mal. Un seul lui conseilla d’arrêter le flamenco, en ajoutant. - Consacrez-vous à la natation, votre équilibre personnel y gagnera. Il répondit à ce médecin ignare  qu’il ne savait pas nager, que le flamenco était toute sa vie, que son père, son grand-père et son... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
21 septembre 2014

Virage

Quand je lui ai dit « J’ai viré de bord ! », Christophe a cru que je votais à droite ! L’imbécile ! Comme il me connaît mal ! Rien que ça, ça m’a découragé d’aller plus loin. Ma confidence, je la ferais à quelqu’un d’autre. L’après midi, j’ai téléphoné à Juliette, peut-être qu’avec elle, ce serait plus facile. J’ai commencé de la même façon « J’ai viré de bord ! ». Elle s’est exclamée, d’un ton désinvolte. - Oh, ça arrive à tout le monde ! Comment ça, ça arrive à tout le monde !... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
16 juillet 2014

Une histoire de classes

Quand il vit son employé qui l’attendait près du chantier, crotté des pieds à la tête, le patron fit la grimace. Pour l’occasion il avait pris sa voiture personnelle qui venait d’être astiquée et il n’était pas question de la salir. Il sortit de la voiture, salua Rachid sans lui tendre la main et attaqua. -  Je peux pas te faire entrer Rachid, j’ai nettoyé la voiture. Rachid resta silencieux. -  Il y aurait bien une solution : le coffre ! Rachid ne disait toujours rien. -  Seulement on le fermera... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
14 juillet 2014

Duo

Pour notre  duo de Juillet, avec Caro, une peinture de Henri Lebasque, exposée à  Roubaix, au musée d'art et d'industrie André-Diligent.   Vous pouvez lire, ci-dessous, le texte de Caro ; quant au mien, il est sur son blog : les heuresdecoton.     Jicky Je me suis réfugiée dans le jardin d’hiver. J’allume une cigarette. Trois jours avec les Marceau-Carmel et la bande et je me sens aussi molle que si j’étais à Juan, en train de bronzer sur la place privée de cousin Edmund. Longue bouffée,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]