09 juillet 2016

Une vie de chien

Hier, ma mère a encadré une photo de son chien et elle l’a mise sur la cheminée ; ça m’a fait un choc,  parce que sur la cheminée, il n’y a aucune photo de moi. Moi, son chien, je ne peux pas l’encadrer. Enfin si je ne peux pas l’encadrer, ce n’est pas à cause de lui – pauvre bête ! - c’est à cause d’elle. Si j’étais le chien de ma mère, je l’aurais déjà mordue jusqu'au sang et elle m’aurait collé une muselière ou elle m’aurait renvoyée à la case SPA, sans état d’âme. Enfin, un à qui le chien a rendu service, c’est ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

05 juillet 2016

L’entretien

Il allait accueillir un nouveau « client » et la nouveauté le mettait toujours dans un certain état de fébrilité. Comment était-il ? Pourquoi venait-il ? Pourrait-il le conduire vers une issue positive ? Quand il ouvrit la porte de la salle d’attente, il vit un homme d’une trentaine d’année au physique banal mais à l’apparence soignée. Il le fit entrer dans son cabinet et lui posa la question habituelle : Qu’est-ce qui vous amène… ? Le jeune homme répondit aussitôt. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
17 juin 2016

Duo de Juin

Pour ce nouveau Duo, avec Caro, il s'agissait d'écrire un texte lié de près ou de loin à  la chanson de Alain Souchon :  Foule sentimentale. Après le texte de Caro, voici le mien :   Les paroles   Sa hantise d’être un jour atteinte de la maladie d’Alzeimer avait conduit Maud à placer dans la conversation des paroles de chansons afin de mettre sa mémoire à l’épreuve. Elle suivait la courbe de température de ses humeurs et de ses goûts qui allaient de Alain Souchon à Léo Ferré , en passant par Patricia... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
15 juin 2016

Duo de Juin

Pour ce nouveau Duo, avec Caro, Il s'agissait d'écrire un texte lié de près ou de loin à  la chanson de Alain Souchon :  Foule sentimentale. Aujourd'hui vous pouvez lire le texte de Caro. Le mien sera publié jeudi.     Nulle part ailleurs   Jocelyne le connaît bien. Elle prend un pot en grès, choisit un large pinceau. Un peu de poudre sur une peau jeune et dorée. Florian se laisse faire et regarde au bout de la vaste salle les paravents et les rideaux sombres derrière lesquels se dissimulent les caméras... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
13 juin 2016

Le cutter

Ils se disputaient sans arrêt, l’alcool n’arrangeait pas leurs affaires. S’il y avait une chose qu’elle adorait, c’était le défier. Ce jour-là, après son premier verre de vin, elle lui dit. -          Tiens, la bague à deux balles que tu m’as offerte pour mon anniversaire, tu vois ce que j’en fais ? Je la mets à la poubelle. Et elle joignit le geste à la parole. Il n’en croyait pas ses yeux. Elle jetait la bague fantaisie qu’il avait choisie avec soin sans éprouver le moindre... [Lire la suite]
Posté par gballand à 05:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
25 mai 2016

Duo de mai

Nouveau Duo, sur une idée de Caro : utiliser un extrait de ce poème comme incipit et/ou s'inspirer du poème entier. Aujourd'hui, vous pouvez lire le texte de Caro, le mien sera mis en ligne vendredi 27 mai.   ______________________________________   Duo mai 2016 — 2                                         L’invitation au voyage... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

19 mai 2016

L’arrêt cardiaque

Pour leur anniversaire de mariage, il avait choisi un séjour dans un agréable petit hôtel deux étoiles de la côte Normande. Son plan était précis : il la tuerait juste après leur dîner. Bien sûr il aurait été  plus simple de se séparer ou de divorcer, mais elle ne voulait rien entendre. Une fois remontés dans leur chambre, sa femme s’allongea sur le lit, un peu étourdie par la bouteille de Gevrey-Chambertin qu’ils avaient bue. C’est à ce moment-là qu’il décida de l’étrangler avec sa cravate. Il pensait que ce serait court,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
07 avril 2016

Duo d'avril 2016

Deuxième partie du Duo avec Caro du blog " les heures de coton". Aujourd'hui, voici mon texte, avec toujours la même photo comme point de départ.   Le « boy friend »   A son retour d’Angleterre, Juliette avait parlé de son nouveau petit copain comme d’un « trophée ». Elle l’appelait  « The boy friend » et vantait ses qualités ex-tra-or-di-naires. Il est vrai que son séjour outre-manche l’avait  transformée : non seulement elle fumait – chose qu’elle détestait avant de partir... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
05 avril 2016

Duo avril 2016

Nouveau Duo avec Caro du blog " les heures de coton". Cette fois, une photo comme point de départ. Aujourd'hui place au texte de Caro, le mien sera publié jeudi prochain.   Duo avril 2016                         On n’imagine pas qu’un retard peut dévier le cours d’une vie déjà peu tranquille. On n’imagine pas qu’un SMS puisse vous faire bifurquer là où vous ne pensiez pas aller. Et, comme dans les mauvais films, ne pas sous-estimer le rôle d’une... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
03 avril 2016

Le fauteuil roulant

Tous les jours, à 14 h, Paulo garait son fauteuil devant le bar St Gervais, on l’éjectait à l’intérieur et il éclusait ses bières jusqu’à 18 h, heure à laquelle on le remettait dans son fauteuil, direction son appartement à la saleté repoussante où il coulait des jours cotonneux. Personne ne savait vraiment qui il était, ni quelle avait été sa vie. On lui avait bien posé des questions, mais son état comateux ne favorisait pas les dialogues avec les piliers du bar. Pourtant,  un jour  ils surent. C’était une après-midi de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]