Textes écrits à partir d'une phrase inductrice (ou incipit) empruntée ou non à un livre
20 mars 2019

Le retour de Mado

De retour de La Havane - sans avoir vu Raul -  Mado est de passage sur Presquevoix. Voici la photo, suit son texte.     L'attente   « Nous serons comme Philémon et Baucis », avait-il promis, l’œil espiègle. Bientôt, ils vivraient face à la mer, dans leur alcôve du  Malecón, amoureux liés à jamais. Comme eux… Sinon, qu’ils étaient jeunes encore, qu’elle n’était pas de bois ; et qu’il tardait à la rejoindre… Pour l’heure, elle attendait  de le voir réapparaître sous les arcades de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

04 mars 2019

Rossini

 Mado est de retour chez Presquevoix et, toutes deux, nous avons planché sur le Duo des chats de Rossini que vous pourrez écouter ci-dessous. Aujourd'hui vous pouvez lire son texte, le mien sera en piste  mercredi 6 mars.   Montserrat Caballé e Montserrat Martì - Duetto buffo di due gatti (Rossini)     (Cha) ba da ba da… Tout le long du chemin  elle avait  eu l’impression qu’on la suivait. Et quand il eut  franchi le seuil de la maison, elle n’avait pas eu le courage de le renvoyer.... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
19 janvier 2019

La sauveuse

« Bon, si je réfléchis bien, j’ai été plus souvent baisé dans ma vie que je n’ai pu baiser », avait-il dit en souriant après avoir fini de boire le troisième verre de vin qu’elle lui avait gentiment offert. Elle, elle l’écoutait patiemment, adoptant – comme souvent – le rôle de  « Sauveuse ». Combien en avait-elle entendu de ces êtres errants sans jamais rien ne leur demander en retour, ou si peu ? Celui-ci l’avait touchée, et s’était installé chez elle neuf mois durant. C’est à la fin du neuvième mois... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
15 janvier 2019

Duo de janvier

Suite du Duo de janvier avec Caro - du blog les heuresdecoton -  qui a choisi une photo de  BySangui. Après le texte de Caro, voici le mien.     Le pacte   La première fois qu’elle avait vu Aphasie, c’était devant le miroir de l’entrée. Elle l’avait observée sans rien dire, regardant avec attention son visage  parsemé de taches sombres, comme le sien.  Pourquoi ? Aphasie avait-elle aussi tué son amant ?  Après quelques secondes de silence, Marie lui a demandé. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
13 janvier 2019

Duo de janvier

Duo de janvier avec Caro - du blog les heuresdecoton -  qui a choisi une photo de  BySangui. Aujourd'hui, vous pouvez lire son texte. Le mien paraîtra dans deux jours.     Ne coupez pas Je la croise parfois. L’ombre. Une ombre, présence fantôme, plus colorée et moins sombre qu’elle ne devrait, presque un sosie. Une imposture impossible à décrire puisqu’elle n’en est pas une. Un mirage. Quoique. Ce reflet de moi que je retrouve dans un miroir, a la tangibilité de ce que l’on vit dans les rêves et qui nous... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
11 janvier 2019

Désinhibition

Je me suis installée à une place isolée dans la salle de cinéma, prête à apprécier le film « En liberté », de Salvadori  dont on m’avait dit le plus grand bien. Juste avant que  les lumières ne s’éteignent, un couple arrive, sans doute le même âge que moi. Sauvée par ma sacoche et mon sac à dos – la salle est grande et le public peu nombreux – j’échappe à la présence d’une voisine immédiate. Le film commence et, après cinq minutes, une scène me fait particulièrement rire. Deux minutes plus tard, même chose. A ce... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

09 janvier 2019

Dépaysement

La citation qui va suivre est extraite du livre de Anne Dufourmantelle  « En cas d’amour – psychopathologie de la vie amoureuse » Psychanalyste et philosophe, A. D. dessine dans cet essai, et ce de main de maître, la carte du cœur blessé. "Dépaysements (…) Et s’il fallait être très loin pour se risquer au plus près de soi ? Nous sommes des êtres fragmentés, un feuilletage qu’une unité fragile et toujours renouvelée voudrait résumer en disant « je ». Mais ce « je », comment saura-t-il qui le... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
22 décembre 2018

Le tiroir des imbéciles

  Ce tiroir, je  ne l’avais jamais encore ouvert. Sans doute par peur. Mais une fois, pour échapper à l’ennui hivernal,  je lui ai rendu visite et ce que j’ai découvert m’a profondément troublée. Au détour de quelques photos, j'ai vu la mienne : j’étais jeune et triste. Je savais que j’avais été jeune, mais triste ? Sous cette photo, il y en avait d’autres, mais pas de moi. Des photos de mes parents, de tantes et oncles, de cousins et de cousines. Je les ai toutes alignées avec la mienne. Hélas, j’étais... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
12 décembre 2018

La remise à nouveau

Voici  un texte créé par Mado et gballand. Notre démarche : se lire, écrire, se relire, puis travailler à deux pour aboutir au texte final. Il me reste à ajouter  que Sénèque nous a influencées à travers la citation suivante : « Quand je repense à tout ce que j'ai dit, j'envie les muets."    La remise à nouveau Je l’avoue, je me suis  sentie libérée  en claquant la porte. En prenant  les autres à témoin au début, toute tremblante, j’ai bien lu la surprise et la consternation autour de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
04 décembre 2018

Duo de décembre

Pour ce duo de décembre avec Caro, du blog " les heures de coton ", nous utiliserons comme nous le souhaitons cette citation de Annie Ernaux - « Ce récit serait donc celui d’une traversée périlleuse… » extraite de « Mémoire de fille ». Aujourd'hui, voici mon texte :   Le récit Ce récit serait donc celui d’une traversée périlleuse.  Non en bateau – je déteste les bateaux même si, parfois, je les invente – mais à pied, en France. Je n’aurais qu’un sac à dos léger, dans lequel je mettrais un livre –... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]