Textes écrits à partir d'une phrase inductrice (ou incipit) empruntée ou non à un livre
22 juin 2017

Le hasard fait-il bien les choses ?

  Un homme est assis dans un café, il n’arrive pas se concentrer sur son journal et décide de parler à sa voisine H : Bonjour, vous m’excuserez d’interrompre votre lecture mais en vous regardant je me suis dit… F : Vous vous êtes dit : « Tiens je m’emmerde ! Et si j’allais me distraire un peu en tapant la discut avec la fille qui lit au lieu de rester seul dans mon coin. Elle est pas canon mais faut pas être difficile par les temps qui courent. » H : Je l’aurais plus joliment dit. F :... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

11 juin 2017

duo de juin

Caro et moi-même entamons un nouveau duo pour ce mois de Juin. Caro a trouvé que cette vidéo saurait faire frétiller notre imaginaire. Aujourd’hui, vous pouvez lire mon texte, très librement inspirée de cette vidéo.   Voir Venise et…   Ils avaient décidé de faire leur voyage de noces à Venise. Eux qui se définissaient comme « des intellectuels  allergiques aux modes et aux traditions » cumulaient déjà deux « tares » : le mariage et Venise. Depuis leur arrivée, ils enfilaient des colliers... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:55 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
09 juin 2017

Duo de juin

Caro et moi-même entamons un nouveau duo pour ce mois de Juin. Caro  a trouvé que cette vidéo saurait stimuler notre imaginaire. Aujourd’hui, vous pouvez lire son texte. Le mien sera publié le 11 juin.     Le dernier rêve Je ne rêve jamais. Excepté la nuit passée. J’ai remarqué, alors que j’allais éteindre mon portable, que mon frère avait laissé un message. Ou sa femme, la condessa*. Il était deux heures du matin, je venais de quitter l’appartement d’un vague amant avec qui je ne voulais pas finir la nuit.... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
30 mai 2017

Dépression

Depuis des mois, il se répétait en boucle la question suivante : Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Le médecin lui avait annoncé la vérité : Dépression ! Il était donc devenu l’un des nombreux habitués de l’hôpital de jour où il déclinait ses journées entre art- thérapie, groupes de parole et séances individuelles. Souvent, aux beaux jours, avant ses rendez-vous, il s’asseyait dans le square des papillons pour regarder les enfants jouer. Lui aussi avait été un enfant, lui aussi avait couru dans les allées,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
10 mai 2017

L’Inspecteur

Mardi dernier, lors de la présentation des épreuves de l’oral de l’agrégation, je me suis rendue compte que l’un des membres du jury était un inspecteur avec lequel j'avais eu un  problème en 1995. Ce supérieur hiérarchique avait, entre autres, émis des doutes quant aux arguments que je lui avais présentés par courrier pour justifier mon absence à un stage organisé par ses bons soins à Bordeaux pendant les grandes grèves de 1995. Par ailleurs, ce fonctionnaire  " zélé " avait envoyé un double de la lettre qu’il m’avait... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :
30 avril 2017

Duo d'avril

En cette fin d'avril, Caro et moi-même vous proposons un nouveau duo à partir de la photo de Starkey Hannah ( March 1997 ). Avant-hier, vous avez pu lire le texte de Caro. Aujourd'hui, voici le mien.      Eve et Juliette   Quand je me suis installée dans le métro, j’ai eu un choc : les mêmes clientes que celles du magasin où j’avais acheté ce chemisier que je regrettais déjà d’avoir payé si cher. La scène à laquelle j’avais assisté dans la boutique valait son pesant d’or. Une scène typique entre... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

28 avril 2017

Duo d'avril

 En cette fin d'avril, Caro et moi-même vous proposons un nouveau duo à partir de la photo de Starkey Hannah ( March 1997 ). Aujourd'hui vous pouvez lire le texte de Caro. Le mien sera publié dimanche prochain.   Panne de courants     Je me dirige voie 12. Cette fin d’après-midi vire au maussade alors qu’on est en juin. J’ai topé une place sur une banquette côté vitre. Cinq gares, trente-huit minutes. J’écoute rue Battant, la voix éraflée d’Alex Beaupain, des mots veinés de spleen. Le wagon est bondé de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
15 mars 2017

Duo de mars

Duo de mars avec Caro.  Cette fois-ci, notre inducteur est une chanson de Serge Lama  - " Et puis on s'aperçoit " - à la mélancolie profonde...Aujourd'hui vous pouvez lire mon texte.     La décision   Elle l’avait rencontré lors d’une foire à tout. Il s’était arrêté à son stand pour lui acheter des livres et elle lui avait chaudement conseillé l’aveuglement de José Saramago. Etait-ce prémonitoire ? Ils s’étaient échangés leurs numéros de portable et s’étaient revus une dizaine de fois. Un amour... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
07 mars 2017

La maison

La mort émiette les corps comme les biens. La maison avait été démembrée. Marie, à la différence de ses deux frères, n’aimait pas cet endroit. Elle en était partie le jour de ses 18 ans et n’y était revenue que pour  l’enterrement. Elle a dormi dans la chambre qu’elle occupait enfant, mais une fois la lumière éteinte, elle a senti un  souffle glacé sur son visage : il était toujours là. -          Maintenant, c’est ma chambre, lui a-t-il dit d’une voix assurée. Elle n’a... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
11 février 2017

Duo de février

 Pour ce Duo de février, Caro a choisi cette vidéo comme source d'inspiration. Après le texte de Caro, publié samedi, voici le mien.     La collectionneuse   Elle aimait les êtres torturés, surtout les artistes, et elle s’enorgueillissait d’une collection  d’hommes particulièrement éclectique. Telle une entomologiste, elle les  étudiait et les classait. Il y avait les phalliques, les misanthropes, les angoissés, les pragmatiques, les littéraires, les scientifiques, les machos, les féministes,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]