Textes écrits à partir d'une phrase inductrice (ou incipit) empruntée ou non à un livre
29 mars 2018

Duo de mars

Voici notre Duo de mars avec Caro du blog les heures de coton. Ce mois-ci il s'agissait d'écrire à partir de cette photo que j'ai prise à Rouen. Aujourd'hui vous pouvez lire le texte de Caro, le mien sera publié le 31 mars.     Peau d’âme Je pousse la porte de la boutique Peau d’âme pour découvrir un intérieur aussi énigmatique que le soin « Il était une fois… » glissé sous le sapin du dernier Noël. L’instigateur de cet étrange cadeau ne s’était pas manifesté et nous étions si nombreux à nous empiffrer lors... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:15 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

20 février 2018

L’orgasme pédagogique

Elle n’avait jamais atteint l’orgasme pédagogique. Pourtant, il y avait plus de trente ans qu’elle enseignait ! Observons les faits : si, en général, les préliminaires avaient bien lieu, ils étaient souvent à sens unique. Par ailleurs,  les « rapports » pédagogiques provoquaient chez elle de nombreuses tensions, mais sans aucune apparition de phases d’apaisement, d’où des frustrations sans fin. Vous me rétorquerez qu’il est parfaitement possible d’atteindre un orgasme pédagogique seul, et vous aurez raison.... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :
28 janvier 2018

Duo de janvier

Suite de notre Duo de janvier. Toujours comme inducteur, cette photo que j’ai prise en octobre dernier sur le marché aux fleurs de Bruxelles. Voici le texte de  Caro :     ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
24 janvier 2018

Le gâteau

A midi, quand j’ai sorti le gâteau du réfrigérateur, mon mari m’a dit : “ Tu vas en manger ? ”. Je lui ai répondu : “ Ben oui, pourquoi ? ” -          Tu as vu comment Michel l’a démoulé hier soir ?  Je n’ai rien répliqué, mais il a enchaîné. -          Il s’est léché les doigts à plusieurs reprises, tu ne l’as pas vu ? -          Comment j’aurais... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
02 janvier 2018

Comment supporter sa mère ?

Maintenant, quand elle va chez sa mère, elle prend des pilules antipulsionnelles, c'est une amie qui les lui a conseillées, ayant elle-même de gros problèmes avec sa mère vieillissante qui se prend pour ce qu'elle n'est pas. Son amie lui a certifié qu'il lui suffira de prendre une pilule deux heures avant la rencontre pour ne ressentir aucune irritation ni aucune volonté de l'assassiner. -          Tu ne le regretteras pas et c'est complètement inoffensif. La preuve, j'en prends depuis... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
29 décembre 2017

le conte

L’homme sur son cheval noir avait fait irruption dans la clairière où elle se promenait. Il avait fait virevolter l’animal autour d’elle puis il lui avait demandé si elle voulait monter. Elle avait bien sûr refusé : pour qui se prenait-il ? Cependant, elle lui avait tout de même demandé de la part de qui il venait. Il lui avait répondu simplement : « Les fées ». -         Mais pourquoi ne sont-elles pas venues elles-mêmes ? Avait-elle rétorqué, méfiante. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

21 décembre 2017

Duo de décembre

Pour ce Duo de décembre, deux accroches, l'une étant le baise-en-ville, la deuxième étant ce site Après le texte de Caro, voici le mien.   Confusion   On était le 5 janvier et l’année commençait bien mal. Dans l’entrée, posés sur le guéridon, son sac d’écrivain  et son kit de survie, qu’elle répugnait à appeler baise-en-ville. -          Tu vas chez ton éditeur ou à l’hôpital ? a-t-elle demandé à son mari. Il a continué ses préparatifs sans... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:15 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
19 décembre 2017

Duo de Décembre

  Pour ce Duo de décembre, deux accroches, l'une étant le baise-en-ville, la deuxième étant ce site. Aujourd'hui vous pouvez lire le texte de Caro, le mien sera en ligne le mercredi 21 décembre.   BAISENVILLE Depuis plus de 25 ans, il vient tous les ans à la même période, souvent le samedi avant Noël. Je venais d’être embauchée quand je l’ai servi pour la première fois. Il a demandé un baisenville. J’ai rougi ; il a sans doute cru, à raison, que j’étais une oie blanche. Surtout, je trouvais le mot tellement... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
29 novembre 2017

Le général

Le général était un pisse-froid, sec comme une trique. On ne connaissait aucune faille au général, le général était un roc. Debout à cinq heures, exercices de 5 heures à 5 heures 25, douche froide à 5 h 30 déjeuner à 5 h 45, départ pour le quartier général à 6 h,  arrivée à 6 h 15... une partition réglée à la seconde près. Pas de place pour l’imprévu, une hygiène de vie méticuleuse, un corps d’armée qui lui obéissait au doigt et à l’œil et, pour toutes distractions, des parades militaires et des cérémonies de décoration. Le... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
17 novembre 2017

Duo de novembre

Après le texte de Caro, qui a ouvert le Duo, voici le mien, et toujours cette "Vocalise" de Rachamninov comme inducteur.   Vocalise   Tous les soirs son nouveau voisin mettait le même morceau de Rachmaninov à 20h15 ; un rituel musical qui perturbait l’écriture de son troisième roman. Intrigué par ce fanatique de « Vocalise », elle commença à épier ses allées et venues. L’œilleton fut un précieux allié. L’homme ne payait pas de mine : grand, maigre, dans les trente-cinq ans, revêtu d’un pardessus qui... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]