Textes écrits à partir d'une phrase inductrice (ou incipit) empruntée ou non à un livre
02 janvier 2018

Comment supporter sa mère ?

Maintenant, quand elle va chez sa mère, elle prend des pilules antipulsionnelles, c'est une amie qui les lui a conseillées, ayant elle-même de gros problèmes avec sa mère vieillissante qui se prend pour ce qu'elle n'est pas. Son amie lui a certifié qu'il lui suffira de prendre une pilule deux heures avant la rencontre pour ne ressentir aucune irritation ni aucune volonté de l'assassiner. -          Tu ne le regretteras pas et c'est complètement inoffensif. La preuve, j'en prends depuis... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

29 décembre 2017

le conte

L’homme sur son cheval noir avait fait irruption dans la clairière où elle se promenait. Il avait fait virevolter l’animal autour d’elle puis il lui avait demandé si elle voulait monter. Elle avait bien sûr refusé : pour qui se prenait-il ? Cependant, elle lui avait tout de même demandé de la part de qui il venait. Il lui avait répondu simplement : « Les fées ». -         Mais pourquoi ne sont-elles pas venues elles-mêmes ? Avait-elle rétorqué, méfiante. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
21 décembre 2017

Duo de décembre

Pour ce Duo de décembre, deux accroches, l'une étant le baise-en-ville, la deuxième étant ce site Après le texte de Caro, voici le mien.   Confusion   On était le 5 janvier et l’année commençait bien mal. Dans l’entrée, posés sur le guéridon, son sac d’écrivain  et son kit de survie, qu’elle répugnait à appeler baise-en-ville. -          Tu vas chez ton éditeur ou à l’hôpital ? a-t-elle demandé à son mari. Il a continué ses préparatifs sans... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:15 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
19 décembre 2017

Duo de Décembre

  Pour ce Duo de décembre, deux accroches, l'une étant le baise-en-ville, la deuxième étant ce site. Aujourd'hui vous pouvez lire le texte de Caro, le mien sera en ligne le mercredi 21 décembre.   BAISENVILLE Depuis plus de 25 ans, il vient tous les ans à la même période, souvent le samedi avant Noël. Je venais d’être embauchée quand je l’ai servi pour la première fois. Il a demandé un baisenville. J’ai rougi ; il a sans doute cru, à raison, que j’étais une oie blanche. Surtout, je trouvais le mot tellement... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
29 novembre 2017

Le général

Le général était un pisse-froid, sec comme une trique. On ne connaissait aucune faille au général, le général était un roc. Debout à cinq heures, exercices de 5 heures à 5 heures 25, douche froide à 5 h 30 déjeuner à 5 h 45, départ pour le quartier général à 6 h,  arrivée à 6 h 15... une partition réglée à la seconde près. Pas de place pour l’imprévu, une hygiène de vie méticuleuse, un corps d’armée qui lui obéissait au doigt et à l’œil et, pour toutes distractions, des parades militaires et des cérémonies de décoration. Le... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
17 novembre 2017

Duo de novembre

Après le texte de Caro, qui a ouvert le Duo, voici le mien, et toujours cette "Vocalise" de Rachamninov comme inducteur.   Vocalise   Tous les soirs son nouveau voisin mettait le même morceau de Rachmaninov à 20h15 ; un rituel musical qui perturbait l’écriture de son troisième roman. Intrigué par ce fanatique de « Vocalise », elle commença à épier ses allées et venues. L’œilleton fut un précieux allié. L’homme ne payait pas de mine : grand, maigre, dans les trente-cinq ans, revêtu d’un pardessus qui... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

15 novembre 2017

Duo de novembre

Pour ce nouveau duo avec Caro, du blog les heures de coton, il s'agissait de s'inspirer de "Vocalise", de Rachmaninov. Aujourd'hui vous pouvez lire le texte de Caro, le mien sera en ligne le 17 novembre.    Parle-moi. Parle-moi toujours.   Elle est là, cette petite musique, sa petite musique. Je ferme les yeux, je serre sa main comme s'il était à mes côtés. Je ne prie pas mais ma respiration s’espace. J’attends que ce qui doit être, se manifeste. A chaque événement majeur de ma vie, un souffle me parcourt, un léger... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
08 octobre 2017

Duo d'octobre

En ce mois d'octobre fleurit notre nouveau Duo. Caro propose comme inducteur le "le gondola no uta" qu'elle a connu en lisant ce livre. Voici son texte, le mien sera posté mardi prochain.   Gondola no uta   Il était sorti du cinéma en chantonnant une mélodie japonaise. Je me souvenais d’elle car je l’avais entendu en découvrant Vivre de Kurosawa dans une de ces salles. Oui, l’affiche aurait pu se trouver là, aujourd’hui, coincée entre le documentaire sur le réchauffement de la planète et l’annonce alléchante de la... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
06 septembre 2017

L’art de la ruse

Voici une histoire vraie, écrite par Gilda, mon amie de Belo Horizonte, et traduite du portugais par mes bons soins   Ivan, mon jeune frère, est un jour sorti du travail pour acheter de quoi préparer son sandwiche  de l’après-midi. Il a arrêté sa voiture en face d’une boulangerie et une moto s’est aussitôt garée derrière lui. Un jeune homme l’a abordé d’une voix sympathique et lui a dit de façon discrète : « Attaque à main armée ! Donne-moi ton argent, tout de suite. » Ivan a pris son portefeuille dans... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
12 juillet 2017

Duo de juillet

 Voici le temps venu de notre Duo de juillet pour lequel, Caro et moi-même, avons choisi d' utiliser une phrase vue sur le blog  diffractions  - " longtemps je me suis douchée de bonne heure " - qui, bien sûr, vous en rappellera une autre... Aujourd'hui, une petite parodie à la sauce gb :   La douche   Longtemps, je me suis douchée de bonne heure. Parfois l’eau coulait à peine que ma peau frémissait ; je n’avais pas le temps de me dire : « Je me douche ». Et, une minute après,  la... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [17] - Permalien [#]