13 novembre 2012

Clin d'oeil

Il passait son temps à photographier des “ décrépitudes ”. A ceux qui s'étonnait de sa monomanie,  il répondait : je m’habitue ! Quand ils ne se satisfaisaient pas de sa réponse il précisait : vous avez vu l'état de la Grèce, de l'Espagne et du Portugal ? Nous vivons l'Europe de la décrépitude. Alors de deux choses l'une : soit on s' habitue, soit on passe à autre chose... PS : Photo de gballand prise à Burano en novembre 2012  
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

10 novembre 2012

La photo

Le matin-même il lui avait dit de ne pas mettre ce slip sur la corde à linge, mais elle n’avait rien voulu savoir, arguant qu’en cette saison  il fallait profiter du beau temps. Il lui avait pourtant fait remarquer que les touristes ne manqueraient pas de s’arrêter devant chez eux et que son slip ferait le tour du monde.Elle l'a laissé dire et quand il a eu terminé sa harangue, elle a placé le balai contre le mur et s’est éloignée de quelques pas.- Mais qu’est-ce tu fais ? s’est-il étonné.- Tu ne trouves pas qu’avec ce balai... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
18 octobre 2012

La fenêtre

Elle s’était attachée à cette fenêtre et souvent elle s’arrêtait pour contempler les cheveux de vigne vierge qui adoucissaient la façade légèrement décrépie. Ce jour-là il faisait beau et le soleil se reflétait dans les petits vitraux. Elle était restée plus longtemps que d’habitude devant la maison et c’est là qu’elle avait vu la chose. Encore aujourd’hui elle ne pouvait dire que « la chose ». Les faits remontaient pourtant à 1 mois. Quand elle en parla autour d’elle personne ne voulut la croire. « Encore un effet de ton imagination... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
30 septembre 2012

Les babouches

Alors ? lui dit-il en faisant claquer une bulle du chewing-gum qu’il gardait en bouche depuis le début de la matinée. Elle le regarda contrariée et grogna. - Alors je choisis et ça prend du temps ! Il la contemplait incrédule. Tout ce temps pour acheter de misérables babouches. Il s’arma de patience en prenant des photos sous un angle, puis sous un autre ; il prit aussi une photo du vendeur, un  homme au visage assez laid qui lui rappelait quelqu’un, mais qui ? -Viens, on part, déclara-t-elle soudain. -Tu... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
25 septembre 2012

T’es con !

Elle contemplait la grille et elle hurlait. - Mais merde, t’es vraiment con, toi, con de chez con ! Tu mériterais que t’envoie chier comme le putain de connard que t’es ! Elle n’a pas attendu qu’il se manifeste et elle a continué. - Et je fais comment, moi, espèce d’abruti ? Lui hochait la tête mais ne disait rien. De toute façon, ça ne servait à rien qu’elle crie, il était sourd ; et muet par-dessus le marché. Mais qu’est-ce qui lui avait passé par la tête à ce crétin de balancer son ipod à travers les... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
16 septembre 2012

Le poirier

Elle avait eu ce trouble du jour au lendemain. C’était réglé comme du papier à musique. Une fois par jour – et elle se réjouissait que cela n’arrive pas plus souvent -  une force irrépressible l’obligeait à faire le poirier. Ça pouvait la prendre n’importe où et jamais à la même heure.C’est au travail que la « chose » était la plus gênante. La première fois où elle avait fait le poirier en cours, les élèves étaient restés silencieux, comme pris de stupeur. La deuxième fois, ils avaient ri, mais elle avait réussi à mettre les... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

09 septembre 2012

Le prince et le vaporisateur

Tous ces arbres lui donnaient le vertige. Epuisée, elle s’est allongée sur l’herbe et a fermé les yeux. Soudain, elle a senti quelque chose de mouillé sur son visage. Elle s’est immédiatement redressée.  Un homme était  devant elle, un vaporisateur à la main et il s’amusait à l’asperger de fines gouttelettes. -  Vous trouvez ça drôle ? lui a-t-elle dit énervée. Il a répondu. -  Je suis le prince charmant, celui que l’on a désigné pour vous  réveiller d’un long et profond sommeil. Savez-vous que vous dormez... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
02 septembre 2012

L’arbre

Le soleil jouait au travers des branches du noyer, la chaleur remplaçait peu à peu la fraîcheur du matin, et elle installait son chevalet – remisée à la cave pendant de longs mois -  pour la première fois de l’année.   - Tu vois, pour moi, le bonheur c’est ça : rester sous un arbre par jour de grand soleil et peindre.- Je pense que tu confonds bien être et bonheur, avait-il répondu l’air entendu. Elle observa son visage où l’ombre le disputait à la lumière. Il avait toujours eu tendance à la freiner dans ses élans. Sa... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
21 août 2012

C’est là

Il avait mis le doigt au bon endroit, c’était là que ça coinçait. -    Tu vois, toujours au même endroit, lui a-t-il dit de sa voix un peu sèche. Elle lui en voulait de ne voir que les détails et jamais l’ensemble ; mais elle devait se rendre à l’évidence :  son rôle était de la corriger. Il lui fallait travailler, encore et toujours, soumettre son corps, l’assujettir presque, afin que la liberté surgisse dans son plus simple éclat. PS : Merci à R. B. pour sa photo.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
18 août 2012

La cabine

Et si on louait une cabine ? Demanda Anémone à son mari. Une cabine sur cette plage hyper fréquentée de Châtelaillon ne lui disait rien de bon, mais à leur âge, pourquoi pas ? Et la cabine fut louée, les affaires entreposées et le parasol déployé chaque jour qu’il fasse beau ou mauvais. Elle était ravie, jusqu'à ce jeudi 16 aout, le jeudi fatal. Un incident, somme toute banal, avait altéré leur ronronnement estival. Depuis trois jours, une famille s’était installée dans la cabine du milieu. Et, ce qui chagrinait particulièrement... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :