19 juin 2013

L’attente

Peut-on           s’empêcher                    d’attendre ?       PS : photo prise par C. V. à Lisbonne
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

18 juin 2013

Le prix de Diane

Son chapeau allait faire fureur,  elle en était sûre. Qui avait déjà osé porter un chapeau pareil ? Même si son « pedigree » n’était pas  à la hauteur de celui des autres « pouliches », elle aurait sûrement le premier prix, créativité oblige.  Ses parents pouvaient être fiers d’elle. Une " de Siméon " entrait dans le gotha du gotha, leurs efforts seraient payants.C’était son premier prix de Diane et elle était un peu tendue. Elle n’avait fait qu’effleurer le gazon de ses escarpins violets et avait souri à quelques... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
17 juin 2013

Les prénoms

Leurs enfants étaient nés le même jour et, si l'un avait appelé son fils Heinrich, l'autre avait opté pour Benito. Tous deux pensaient qu’ainsi, les enfants pourraient construire leur vie sur des " bases saines ". PS : Cette brève m’a été inspirée par cet article de libération : « Ayoub, nazi qui s’en dédit »
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :
16 juin 2013

Le coeur du tournesol

Pour le Duo suivant, mon texte a été écrit en premier. Patrick en a ensuite fait l’illustration. Tous les duos sont sur Jedouble Le coeur du tournesol Hélène m’avait apporté des fleurs de tournesol mais moi, je déteste les fleurs, surtout les jaunes. Je lui avais pourtant dit qu’à chaque fois que je voyais des fleurs je pensais à l’amant de ma femme.Ma femme et moi étions mariés depuis un an quand un inconnu a commencé à la couvrir de fleurs, nos vases n’y suffisaient plus. Il les envoyait par brassées, rouges, roses ou jaunes. Moi... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
15 juin 2013

Le bourreau

Il était bourreau depuis 20 ans, au Texas. Et, chaque nuit, dans ses rêves, il voyait défiler les condamnés qu’il avait exécutés. Parfois le défilé était si long qu’il finissait par s’endormir. Pour le punir de s’être laissé aller, on le plaçait alors sur une chaise électrique où il recevait une décharge qui l’ébranlait de la tête au pied. C’est à ce moment-là qu’il se réveillait…
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
14 juin 2013

Le psy

A la fin de sa deuxième séance chez le psychologue – on lui avait prescrit un suivi obligatoire à sa sortie de prison -  il s’était énervé. -  Ecoutez, je n’ai rien à dire, alors posez-moi des questions. Et le psychologue lui avait répondu calmement. -  C’est à vous de vous poser des questions, pas à moi. Il s’était renfrogné et n’avait plus dit un mot de toute la séance.
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

13 juin 2013

La retraite

Il parlait toujours de sa future retraite avec fougue, et il terminait immanquablement ses tirades par : « Et puis, du jour où je serai en retraite, je mettrai plus mon réveil à sonner ! »Il est mort le  vendredi 31 mai - c'était son dernier jour de travail -  à cinq heures du matin, juste au moment où son réveil sonna !
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
12 juin 2013

L’oiseau du paradis

Il lui avait susurré qu’elle avait la grâce des oiseaux de paradis. Il avait même ajouté – pourtant tous deux avaient  à peine parlé un quart d'heure - que sans elle, il n’aurait plus goût à rien.  Deux mois plus tard, l’oiseau était en cage et le paradis oublié… PS : photo prise par R.B. au Portugal.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
11 juin 2013

Le chef

Quand il entra dans le bureau de son supérieur hiérarchique, il remarqua immédiatement une rigidification de sa mâchoire inférieure ; c’était un signe. D’ailleurs, à peine eut-il prononcé les premiers mots que le Directeur hurla. -    Ah  non, pas vous, vous n’allez pas encore m’emmerder ! Dehors ! A ce moment-là, il regarda son chef droit dans les yeux et, en claquant des talons, il éructa «  Jawohl, mein Führer ! " Puis, juste avant de sortir, il  fit un salut nazi qui laissa le directeur interdit.... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
10 juin 2013

Les dessous de l’Armada

Les bateaux étaient à quai, sagement amarrés. Les marins, eux, avaient envahi la ville à la recherche d’aventures que les mers ne pouvaient leur offrir. Plusieurs mois après leur départ, on comptabilisa les souvenirs de leur passage : 130 IVG et quelques naissances…   PS1 : cette brève est une fiction. PS2 : cette année, à Rouen,  l’Armada a lieu du 6 au 16 juin.    
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [16] - Permalien [#]