25 octobre 2012

Duo

Aujourd’hui, Caro-carito du blog « Les heures de coton » est l’invitée de Presquevoix avec son texte " Skyfall ". Quant à mon texte, il se trouve sur son blog. La consigne était la suivante : écrire à partir de cette photo de ciel de Patrick Cassagnes         Skyfall «  Et les nuages ? » murmure-t-elle «ça flotte… » Surprise, Camille se tourne vers la droite. « Tardieu, n’est-ce pas ? » « Oui, Tardieu. » Elle dévisage l’homme ou plutôt le jeune homme. Julien,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

24 octobre 2012

Tester

Elle était devenue  « testamant », une profession encore très confidentielle, mais confortable. Grâce à son intervention, de nombreuses femmes évitaient ainsi les désagréments que peut poser une nouvelle relation. Les amants potentiels étaient évalués sur quatre points : le sexe, la culture, l’humour, et la participation aux tâches ménagères…
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
23 octobre 2012

Le match de foot

Quand les deux équipes sont arrivées sur le terrain, la stupeur a figé le public. La première équipe affichait des maillots blancs avec une énorme croix à l’effigie de l’agence funéraire PARADIS ; quant à l’équipe adverse, elle paradait en maillots roses qui arboraient côté pile, l’enseigne du plus grand sexshop de la ville, et côté face, soit un godemichet écolo, soit une poupée gonflable. Une fois la stupeur passée, des quolibets fusèrent dans les gradins et les joueurs eurent le plus grand mal à commencer leur match. Il fallut... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
22 octobre 2012

La mère d’élève

Quand son fils lui avait montré le mot du professeur dans son carnet de liaison, elle avait vu rouge et d’une plume rageuse elle avait écrit :Monsieur,Demander à mon fils d’éteindre son portable alors que celui-ci est en vibreur et ne gêne personne, n’est-ce pas abuser de votre autorité ? De plus, si vous continuez à  stigmatiser mon fils et à le considérer comme un ignare – croyez-vous qu’il n’a que vos devoir à faire en rentrant à la maison ?  -  vous ne manquerez pas d’avoir de mes nouvelles par l’intermédiaire de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :
21 octobre 2012

La castration

Depuis qu’il avait appris, selon une étude publiée récemment,  que les eunuques avaient une durée de vie de 40 % supérieure à celle des hommes qui gardaient leurs attributs, il avait décidé de se faire castrer ; mais où ? PS : pour voir l’article qui en parle, c’est ici 
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
20 octobre 2012

La lettre au voisin

Voici une petite lettre destinée à l’un de nos voisins – mais lequel ? -  « soucieux de l’ordre public ». La lettre a été  affichée hier matin sur la porte de notre garage. A la personne qui a fait appeler la police municipale le jeudi 18 octobre sous couvert d’anonymat.   Monsieur ou Madame, Nous remarquons que vous êtes un (ou une) citoyen  particulièrement respectueux du code de la route, ce qui est tout à votre honneur. Cependant, le zèle - s’il est excessif - risque d’aveugler. Et cela semble être le cas... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

19 octobre 2012

La mort au balcon

Il apparut au balcon revêtu de  son immuable chasuble brodée façon XIXe. Précautionneusement, il se pencha  pour saluer la foule. Il agitait sa main pâle quand une bourrasque le déséquilibra. Le saint homme bascula dans le vide et mourut dans les minutes qui suivirent sa chute. On ne retrouva jamais ses chaussures rouges. Qui avait bien pu les lui voler ? PS : si le cœur vous en dit, voici l’article de rue 89 « Benoit XVI, un pape réac jusque dans son dressing »
Posté par gballand à 06:05 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
18 octobre 2012

La fenêtre

Elle s’était attachée à cette fenêtre et souvent elle s’arrêtait pour contempler les cheveux de vigne vierge qui adoucissaient la façade légèrement décrépie. Ce jour-là il faisait beau et le soleil se reflétait dans les petits vitraux. Elle était restée plus longtemps que d’habitude devant la maison et c’est là qu’elle avait vu la chose. Encore aujourd’hui elle ne pouvait dire que « la chose ». Les faits remontaient pourtant à 1 mois. Quand elle en parla autour d’elle personne ne voulut la croire. « Encore un effet de ton imagination... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
17 octobre 2012

Les commérages

Quand Marie est arrivée chez Eléonore, elle a tout de suite compris que quelque chose n’allait pas et il n’a pas fallu deux minutes pour que celle-ci lui crache le morceau.-    Je t’assure qu’elle l’a fait !-    Non, pas Muriel, ce n’est pas possible ! Surtout elle qui est toujours prête à rendre service à tout le monde !-    Peut-être, mais tu sais, il y a la théorie et la pratique !-    Quand même, ça m’étonne !Eléonore avait l’air sûr d’elle. Insensiblement, Le portrait de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2012

Dans 1000 ans

Quand les hommes virent à quoi ils ressembleraient dans 1000 ans ils décidèrent,  unanimement, de mettre fin à leurs jours…
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [19] - Permalien [#]