28 octobre 2016

Le lion

Un jour, il sortirait de son tombeau de pierre. Il avait bien essayé de savoir quand, mais le Destin n’avait pas daigné lui donner de date. Il s’était contenté de répéter de sa voix caverneuse : « Un jour, un jour peut-être. » Et il s’était résigné, comme d' habitude. La délivrance arriva le jour où des enfants, telle une bande de moineaux étourdis de liberté, le montrèrent du doigt en criant. Croyant qu'ils se moquaient de lui, sa rage fut telle qu’un rugissement  sortit de l’enfer de ses entrailles. La statue... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

21 octobre 2016

rouge

 Deux amies parlent, confortablement installées dans le salon d’une  maison bourgeoise.   -          Je me suis souvent demandée pourquoi tu mettais toujours du rouge. -          Parce que j’aime le rouge. -          Non, ça c’est trop facile. -          Comme ça trop facile ? -         ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :
19 octobre 2016

L’air de rien

Il avait l’air de rien, le genre passe-partout sur lequel personne ne s’arrête, même pas lui. Le jour où sa voisine, une fervente de rock aux tenues extravagantes, lui a demandé  " C’est vous mon voisin ? ", il aurait mieux valu dire non, parce qu’elle a enchaîné aussitôt : « Vous êtes presque invisible, je dirais même inexistant ! » Elle avait raison. Il n’avait aucune consistance, aucune épaisseur, il était aussi lisse qu’une feuille de papier prête à  imprimer mais qu’on n’imprimerait jamais. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :
17 octobre 2016

Précis de conversation

Il est 10 heures et ils sont appuyés au comptoir, déjà épuisés par la journée qu’ils vont devoir affronter. -          Il fait chaud, dit l’un. -          Non, il va faire chaud, rectifie l’autre. Cinq minutes ont passé et l’un comme l’autre ont avalé leur blanc. -          Le soleil tape quand même, dit l’un. -          C’est pas faux, répond l’autre... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
15 octobre 2016

La pause

Il n’en a rien à faire de rien depuis qu’il a emballé obligations familiales et salariales dans un paquet qu’il a jeté dans la Saône. En ce mois de septembre, profitant du doux soleil de cette fin d’été, il erre dans le quartier de la Croix Rousse entre manches et pauses sur des places tranquilles. Souvent, on le voit lire un journal déniché dans une poubelle. Certains disent qu’il ne regarde que les images, mais moi je sais qu’il y a  quatre ans, il lisait encore Shakespeare dans le texte. Oui, ce clochard aux pieds nus est un... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
13 octobre 2016

L’élève

Elle lui prend son portable ; depuis le temps qu’elle le voit envoyer des SMS alors qu'il devrait remplir sa fiche. Sans doute n’aurait-elle pas dû. Il se rebiffe immédiatement :  Vous avez pas le droit, ça va pas se passer comme ça !  Plutôt que de garder son calme, elle renchérit : ah bon, je n’ai pas le droit ? C’est ce qu’on va voir ! Elle s'est encore laissée prendre au jeu de la provocation, quand apprendra-t-elle à rester "zen" - c'est le mot qu'utilise en permanence son adolescente de ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

11 octobre 2016

Le vin

Il avait tellement bon cœur qu’il voulait les sauver, tous ! Sorti de chez lui à 9 heures tapantes, il passait d’abord au café de la gare, ensuite au café de la marine et il terminait sa tournée chez Jacqueline, au café du port. Après ces trois stations épuisantes, et quand le temps le permettait, il dormait dans une barque, la tête calée sur des filets de pêche. Quand il pleuvait, Jacqueline lui aménageait un coin dans l’arrière-boutique où il éclusait tranquillement.  Il y eut un temps où tous deux avaient été mariés ;... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :
09 octobre 2016

Révélation

Quand Nathalie lui avait dit qu’elle avait dépendu deux fois son compagnon, Marie avait eu du mal à la croire sachant que son métier – Nathalie était psychiatre -  déteignait fortement sur sa vie personnelle qu’elle « pimentait » d’histoires aussi sordides les unes que les autres. Marie lui a tout de même répondu. -          Dépendre, ça doit être dur. -          Ça dépend, avait dit Nathalie en souriant. Comment pouvait-elle faire de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [26] - Permalien [#]
07 octobre 2016

L’ange gardien

Il la suivait partout et parfois, pour conjurer son impuissance, il la regardait d’un œil narquois. Leur relation datait du 13 mars 2015, le jour de ses quarante ans. Qui avait jugé bon de lui offrir une protection rapprochée ? Elle ne l’avait jamais su, mais depuis cette date, l’ange était de toutes les fêtes et défaites. Il parlait peu mais ses regards valaient de longs discours. Ses conseils, pourtant, était rarement suivis. Le pauvre ange finissait par  perdre patience. La dernière fois qu’elle l’avait photographié,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
05 octobre 2016

La retraite

Depuis quelque temps, on n’arrêtait pas de lui demander : " Alors ? Bientôt la retraite ? "  Ce qu’elle trouvait fort désobligeant. « Vous trouvez  que j’ai une si sale gueule que ça ? » se retenait-elle de leur dire. D’autant plus que pour elle, la retraite se laisserait désirer.  Elle savait qu’ayant commencé à travailler tardivement, elle devrait attendre jusqu’à 67 ans pour toucher le « pactole ». Quand cette question émanait de retraités – voulaient-ils la narguer ? –... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]