06 juillet 2014

Mort subite

Son physique de rêve lui avait permis de passer la barrière du casting pour le feuilleton « les fous de l’amour ». Il jouerait le rôle de « kevin », le bourreau des cœurs. Seulement, dès le premier jour de tournage, sa prestation fut si mauvaise qu’elle obligea les réalisateurs à remodeler le scénario : Kevin mourut au troisième épisode, dans un accident de la route.  
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]

04 juillet 2014

L’immeuble des désordres ordinaires

  Je hais mes voisins. La folle du quatrième continue de jeter ses croûtons de pain aux oiseaux du haut de sa fenêtre en visant systématiquement les gens qui passent dans la cour intérieure ;  le vieux du rez-de-chaussée a recueilli un quatrième chien, il est vrai que les trois autres n’aboyaient pas assez fort ; le pachyderme du deuxième a remplacé les poteaux de l'étendage collectif par des perches gratuites en fer rouge qui n’ont  pas plu au parano du deuxième qui a voulu lui casser la figure en... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]
02 juillet 2014

Double vie

Le matin, il partait à 8 heures, sans faire de bruit, avant qu’elle ne finisse son petit déjeuner et il revenait le soir vers 18 heures comme si de rien n’était. Sa discrétion était telle qu’elle ne s’autorisait pas à lui faire de réflexion. Un jour, pourtant, elle le suivit ; non par jalousie, mais par curiosité. Et la vérité lui apparut, dans toute sa crudité : pendant la journée il se faisait appeler Boris chez les voisins du bout de la rue et le soir, chez elle, c’était Michel. Le goujat  avait une double vie ! Elle finit... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]
30 juin 2014

La robe de mariée

Il y a deux ans, elle avait exhumé sa robe de mariée d’une des malles du grenier. Elle avait longuement hésité : devait-elle se risquer à passer une robe d’un autre âge ? Depuis son mariage, vingt ans s’étaient écoulés et sa silhouette s’était alourdie. Une fois en slip et soutien-gorge, elle saisit la robe et commença l’essayage en l’enfilant par la tête. La robe se coinça irrémédiablement au niveau des hanches. Impossible de la faire descendre. Elle essaya  par les pieds. Problème ; la robe se bloquait en haut des... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
28 juin 2014

Le tatouage

Il s’était fait tatouer dans le dos un aigle imposant aux ailes déployées. A croire que l’oiseau lui avait donné le goût de voler, quinze jours plus tard il quittait le nid familial…
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
26 juin 2014

La chaise

Au jeu des chaises tournantes, elle avait toujours été celle qui n'avait pas de chaise. Jusqu'au jour où une chaise se présenta ; elle  fut tellement surprise qu'elle en oublia de s'asseoir et reprit sa place au royaume des sans chaises...
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

20 juin 2014

L’apparition

  La première fois qu’il l’avait vue, elle marchait sur le chemin d’eau Il avait freiné brusquement, avait posé son vélo et l’avait admirée. Sa robe de mariée blanche semblait caresser la silhouette des arbres et la courbe de son voile épousait son corps. Soudain, un canard avait pris son envol et elle avait disparu dans le miroir vert. Le lendemain – lui avait-elle jeté un sort ? -  il revint au même endroit. Il apercevait par endroit le reflet tremblé du ciel gris et la ligne régulière des arbres donnait à cette... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:15 - Commentaires [14] - Permalien [#]
18 juin 2014

Paradoxe

Depuis 5 ans, il militait  - avec une fougue qui parfois l’étonnait lui-même -   dans un mouvement non-violent. Que lui avait-t-il donc pris, ce mercredi 18 juin, de tuer sa femme de 33 coups de couteau ?  
Posté par gballand à 06:15 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
16 juin 2014

Duo

Pour notre  duo de Juin avec Caro, Une citation de Bulbul Sharma, en incipit, et l'imaginaire s'ouvre... Vous pouvez lire, ci-dessous, le texte de Caro ; quant au mien, il est sur son blog : les heuresdecoton.                                                    L’adéquation ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
14 juin 2014

Ouaf

Il y a trente ans, il avait eu un ami, un vrai, le seul en qui il avait eu confiance. Et puis un jour, cet ami l’avait trahi. Il était parti – en remuant sa queue et sans même lui adresser un regard -  avec une famille qui avait un enfant du même âge que lui. Quand son père était allé chercher Ouaf et l’avait ramené en laisse, il n’avait plus voulu lui parler. Il l’ignorait, indifférent à ces gémissements et à ses demandes d'affection, jusqu'à ce que - lassé de ce jeu - il lui pardonnât. Il s’en souvenait encore, c’était un... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]