27 mars 2013

L’attente

Elle l’avait patiemment attendu sur la jetée, comme il le lui avait demandé. Elle avait d'ailleurs tellement attendu, qu’elle en était presque devenue bleue, aussi bleue que l’océan qui s’étendait sous la ligne du ciel. Pour tuer le temps, elle avait suivi le quadrillage de l’ombre. Puis il était arrivé, essoufflé, et il  l’avait prise dans ses bras pour la réchauffer.- Tu m’en veux ? chuchota-t-il- Non, mais j’ai eu peur.- Peur de quoi ? Elle ne répondit pas. Jamais elle ne lui avait dit qu'à chaque rendez-vous, elle... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

26 mars 2013

L'indécis

Le client hésitait et le patron semblait perdre patience. - Alors, vous avez décidé ? Qu’est-ce que je vous sers ? - Je sais vraiment pas ce que je pourrais prendre ; en fait, j’ai jamais soif ! Au bout de deux longues minutes, le client finit par demander un café. Quand il partit, le patron dit à la cantonade. - C’est pas les clients exigeants, les plus difficiles. C’est ceux  qui savent pas ce qu’ils veulent.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
25 mars 2013

Toutou et tutti quanti

Son chien refusait de sortir.  « Déprimé ! » avait été la sentence du vétérinaire. - Déprimé ? Mais pourquoi ? avait-elle pleurniché. - A votre avis, madame ? Il lui avait demandé 50 euros pour la consultation et elle était repartie avec le chien en laisse, tête basse. Une fois rentrée, elle essaya de l’interroger mais le chien, têtu, refusa de  répondre.  Elle finit par éclater en sanglots en répétant : mais qu’est-ce que je t’ai fait ? Le chien l'observait, le regard torve, puis il finit... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [24] - Permalien [#]
24 mars 2013

La fiancée

Dans le spectacle, on lui avait demandé d’être la fiancée. Et elle avait accepté. Le rôle semblait facile, il lui suffisait de virevolter un bouquet à la main autour du personnage principal. Seulement, à force de tourner autour de lui, elle en perdit la tête…   PS : photo prêtée par R. B.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
23 mars 2013

Danse avec moi !

Danse avec moi, lui avait-il dit et il n’avait pas attendu sa réponse. Sa main avait saisi sa taille et ils avaient valsé dans la pièce éclairée par de grands lustres en cristal. Il ne la connaissait pas, elle non plus, mais ils s’étaient choisis. Ils avaient dansé une valse, deux valses, trois valses et ils ne s’étaient plus arrêtés  de peur de rompre le charme. Sa bouche effleurait sa chevelure brune alors qu’elle souriait comme elle n’avait jamais souri à personne et ils avaient disparu dans le jardin qui prolongeait la grande... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
22 mars 2013

Massothérapeute

Elle s’était intitulée massothérapeute et soulageait les tensions musculaires. C’est tout au moins ce qu’elle avait indiqué sur la jolie plaque dorée qui trônait à droite de sa porte d’entrée. Ce qu’elle ne disait à personne, c’est que l’essentiel de ses revenus provenait du soulagement de tensions qui, elles, n’avaient rien de musculaires…
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

21 mars 2013

Le cerf

Elle le voyait toutes les nuits mais elle l’observait à distance. Elle le trouvait presque trop beau, avec ses yeux en amande, ses bois lisses et ses oreilles incrustées de diamants. Il apparaissait toujours lorsqu’elle marchait dans la forêt enchantée, celle où les fleurs se transformaient en papillons de toutes les couleurs. Sans doute était-elle amoureuse, mais une femme peut-elle tomber amoureuse d’un cerf ? Certes, les personnages de rêves ont tous les droits, elle le savait, mais était-elle vraiment un personnage ? Et puis une... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
20 mars 2013

A table

A  table, on l’avait mise avec trois vieilles dames de plus de 88 ans, toutes aussi dures de la feuille les unes que les autres. Le Personnel était sûr que celles-là, au moins, ne demanderaient pas à changer de table à cause de ses plaintes à répétition qui avaient déjà épuisé vingt pensionnaires…
Posté par gballand à 06:30 - Commentaires [24] - Permalien [#]
19 mars 2013

Les cadeaux

Il était abonné à un nombre incalculable de revues, non pour les revues elles-mêmes - il ne les lisait jamais ou les laissait aux toilettes, au cas où - mais pour les cadeaux qu’elles proposaient et qu’il entreposait, tels des trophées, sur les étagères encore disponibles…
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
18 mars 2013

Les volets clos

Dorénavant les volets resteraient clos. Seules survivantes de la maisonnée, ces deux plantes qui se faneraient au fil des jours mais que plus personne ne retirerait. Les déménageurs étaient venus. Ils avaient emporté les derniers meubles - ceux qui étaient restés empilés près du perron - et  avaient laissé au jardinet un aspect désolé qu’il n’avait jamais eu. Elle n’entendrait plus de vociférations permanentes, ni la radio qui " gueulait " lorsque la porte de la cuisine était ouverte, elle n'achèterait plus, non plus,  «... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]