15 février 2019

Duo de février

    Nouveau duo du mois de février avec Caro. Cette fois-ci, j’ai choisi une photo gentiment prêtée par Pastelle.  Aujourd’hui vous pouvez lire le texte de Caro, le mien sera publié dimanche.    L'illusionniste   Tout est prêt. C’est simple, la salle s'est vidée des deux stagiaires, et de Leïla et de Tom. Oui, tout est prêt. Les flûtes sont alignées sur le bois brut de la salle de réception Delaunay, la petite, sans doute parce qu’il s’agit de Sonia et non de l'autre Delaunay, Robert. Les petits... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [15] - Permalien [#]

12 février 2019

La clef

        Elle ne trouvait plus la clef du paradis. Pourtant, afin de ne pas la perdre, elle avait demandé une grande taille chez le serrurier. Peut-être  avait-elle été volée, mais par qui ? Son mari ? Non, il ne croyait pas au Paradis ; ses enfants ? Non, ils avaient disparu il y a longtemps déjà ; ses amis ? Non, ils étaient morts et enterrés en elle ; ses parents ? Non, son père n’avait jamais existé et sa mère vivait si loin qu'elle ne la voyait plus. Alors, où était-elle cette clef ? Elle se... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
10 février 2019

L’inconnue

Jamais je ne l’avais vue sans ses aiguilles à tricoter. Je me suis tout de suite demandé pourquoi elle les transportait toujours dans son sac rouge. N’allez pas croire que je la suivais partout. Non, bien sûr que non, mais souvent je faisais un bout de chemin avec elle, sans qu’elle le sache. J’ai toujours aimé suivre des inconnues. Seulement maintenant, ce n’est plus une inconnue pour moi, je sais que ses aiguilles ont tué. Qui, je ne sais pas, où, je ne sais pas non plus, mais la lettre qu’elle a laissé sur le banc où je m’asseyais... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
08 février 2019

L’homme aux longues oreilles

    Quand elle avait rencontré l’homme aux longues oreilles et au nœud papillon, celui-ci l’avait immédiatement avertie. -          Les monstres ne dorment pas toujours, parfois ils font semblant. Elle aurait voulu lui demander pourquoi, mais il ne semblait pas être de ceux qui répondent aux questions des clients d’un jour. Pourtant, cliente, elle ne l’était pas ou alors, pas une cliente comme les autres, puisqu’elle l’avait rencontré lors d’un rêve, un seul et unique ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]
06 février 2019

Fin ?

Il avait eu le mauvais goût d’être inhumé le jour où elle avait prévu de partir en vacances en Islande. Impossible de ne pas aller à l’enterrement, on le lui aurait reproché. Décidément, son frère lui avait « pourri la vie », du jour de sa naissance jusqu’au jour de sa mort.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
04 février 2019

L'enfant

  L’enfant Elle passait des jours dans les arbres, à lire. Personne ne la retrouvait. Si elle avait voulu disparaître à jamais, elle aurait pu, mais ce qu’elle voulait, elle, c’était s’échapper, fuir ce monde où chacun jouait un rôle qui le rendait prisonnier des autres et de lui-même. A chaque lecture, elle poursuivait son voyage interrompu la veille. Les livres se succédaient les uns aux autres et elle y passait des heures et des heures, l’été. Ses pieds et ses bras nus recevaient les caresses du soleil et un amour que... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [25] - Permalien [#]

02 février 2019

Disparition programmée

Dis-moi,  tu l’as vue ? Ne me dis pas que tu ne l’as pas vue, parce que c’est dingue ! Pourquoi c’est dingue ? Mais parce qu’elle a changé. Comment ça tu ne comprends pas ? Eh bien je vais te le dire tout de suite. Toute sa vie durant, elle s’est demandée comment on pouvait avoir du vague à l’âme, comment on pouvait voir la vie en noir, comment on pouvait demander de l’aide aux autres, comment on pouvait ne pas se secouer, comment on pouvait être déprimée, comment on pouvait se suicider, et maintenant :... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
31 janvier 2019

une photo et un texte

A nouveau la photo, croquis main gauche, de Mado. Aujourd'hui, voici mon texte.   Décor Ce nu, c’était celui d'un homme qu'elle avait aimé, mais  était-ce possible ? Un  nu est-il ce que l’on veut qu’il soit ou dessine-t-il une pure image de l’esprit qui sombre dans l’inconscient. Qui aurait pu lui répondre ? Elle a regardé à nouveau son dessin, le modèle, a fermé les yeux et les a rouverts quelques minutes plus tard. Toujours cette ébauche, celle d’un être qui, dans une pause que l’on aurait pu imaginer rêveuse,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
29 janvier 2019

une photo et un texte

Voici une photo, croquis main gauche, de Mado. Aujourd'hui vous pouvez lire son texte, le mien sera en ligne le 31 janvier.     Dessein contrarié   J’aime bien   passer  l’heure du déjeuner dans le square. Une trouée de soleil, des oiseaux bavards, les gens qui partagent le début du printemps… Depuis quelques jours,  je réveille  le vieux carnet à spirales qui hibernait  au fond de mon sac ; retenir de  fines  traces d’éphémère… griffonner  un nuage, un arbre, les... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
27 janvier 2019

Le rendez-vous

Elle avait connu la fabrique des imposteurs lors d’une visite dans les quartiers bourgeois de la ville et elle avait voulu s’y rendre, allez savoir pourquoi ? Etait-ce parce qu’elle-même faisait partie de cette catégorie-là ? Lors du premier rendez-vous, elle fut étonnée par les gens présents. La conférence s’intitulait : « l’homme capital humain ». Le public, presque uniquement masculin, était composé d’hommes pour qui le costume semblait une seconde nature. Les visages étaient jeunes - bien rasés - et leurs... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]