12 août 2013

le cobaye

En parlant d’une de ses connaissances, en soins intensifs au Centre hospitalier, elle avait dit.-   C’est quand même pas normal qu’on la prenne comme « cowboy »  dans l’état où elle se trouve !Elle n’avait pas compris pourquoi ses interlocuteurs avaient souri, et personne n’avait eu le courage de le lui expliquer.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

10 août 2013

L’échange

Je suis coiffeur, c’est une chose qui peut arriver à tout le monde*. Elle, elle est hôtesse d’accueil dans un funérarium, c’est aussi une chose qui peut arriver à tout le monde. Samedi dernier, elle a voulu que je la coiffe pour un enterrement. Je ne l’ai pas fait payer, c’est une amie. Soucieuse de réciprocité, elle m’a  proposé des tarifs promotionnels sur une gamme de cercueils.   * phrase extraite du livre de Max Aub : crimes exemplaires.  
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
08 août 2013

L’arbre

On se promenait depuis une heure dans ce parc quand elle s’est arrêtée près d’un arbre qu’elle a entouré de ses bras en déclarant qu’il était à elle et qu’elle ne partirait pas. J’ai voulu la raisonner, je lui ai dit que bientôt la nuit tomberait et qu’on ne pouvait pas dormir dans ce parc. Elle n’a pas voulu  en démordre, non elle resterait là coûte que coûte, et elle a conclu de son air têtu. - Si tu veux, tu peux partir ! Je dois avouer que je n’ai jamais compris les femmes. - Tu ne vas quand même pas passer la nuit... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
06 août 2013

L’apparition

Quand il l’avait vue  surgir devant sa voiture, au feu rouge, il avait sursauté. Sans doute l’avait-il prise pour un ange descendu du ciel, mais un ange met-il des collants noirs avec une jupette ? Une minute plus tard, elle frappa à sa vitre.-    Pour la danse, lui fit-elle Il chercha rapidement quelques pièces dans son vide-poche afin de les lui donner. Peut-être qu’on  se reverra au paradis, murmura-t-il en son for intérieur…  PS : Photo prêtée par R. B. et prise à Santiago du Chili en 2013
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
04 août 2013

Ecrire

On écrit tous les jours, on remplit des pages et des pages sur le disque dur, on fait de la navigation côtière - au fil de soi - les personnages s’emmêlent, on plonge au cœur de l’inconscient, on se lit, on se relit, on pose des questions au narrateur, il nous répond, on lui répond…   parfois des proches croient se reconnaître, on en sourit -  comme si notre imaginaire se limitait à eux ! -, on se plie à une mise en ligne quotidienne, on attend quelque chose – quoi exactement ? – mais ce qui  vient n’est... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
02 août 2013

Sculpture

Artiste par goût et chirurgien plastique de profession, il avait sculpté le corps de son épouse sans relâche. Il en avait même fini par oublier l’original ; elle aussi. PS : pendant le mois d'aout, je ne publirai  qu'une fois tous les deux jours.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

20 juillet 2013

La statue

Le collage est de Patrick Cassagnes, le texte a été écrit à partir de son collage et posté sur notre blog " je double ", il y a bien longtemps... ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:42 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
19 juillet 2013

Le corps d’athlète

Hier, son mari s’est allongé sur le palier du premier étage et il a commencé à faire de vagues mouvements avec ses jambes. Elle s’est inquiétée. -   Qu’est-ce que tu fais ? -   Je me sculpte un corps d’athlète ! a-t-il répondu -   Tu crois que tu vas y arriver ? -    Occupe-toi de tes fesses ! a-t-il conclu. Une fois dans la salle de bain, elle  a regardé ses fesses, dans toute la crudité de la lumière blanche. Oui, effectivement, ses fesses ramollissaient…
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [24] - Permalien [#]
18 juillet 2013

L’ange

Ils sont dans une salle de concert. Le pianiste joue Satie. Elle est assise rang C, lui rang D. Ils sont  l’un derrière l’autre. Je les observe depuis longtemps, c’est moi qui les ai rapprochés. Lui, c’est sa première sortie depuis sa rupture. Elle, elle ne sort avec personne et, ce soir-là, son humeur est mélancolique.J’ai préféré que ce soit elle qui fasse le premier pas, je me doutais que lui n’en aurait pas le courage. Elle lui tape légèrement l’épaule, il se retourne et voit une jeune inconnue qui lui sourit. Elle semble lui... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
17 juillet 2013

Les pellicules

Le coiffeur lui avait dit que c’était un produit miracle. Avec ça, les pellicules disparaitraient en un mois. Et effectivement, elles disparurent : il devint chauve !
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]