27 janvier 2014

Ça va ?

A chaque fois qu’il me demandait  de mes nouvelles, il n’attendait jamais ma réponse et  me donnait des siennes. Souvent elles étaient mauvaises, forcément.  Un jour, je n’ai pu m’empêcher de le lui faire remarquer. Il m’a regardée,  étonné. -   Tu veux dire que depuis deux ans que je te connais je ne sais toujours pas comment tu vas ? -   Eh oui, ai-je soupiré fataliste. Il m’a observé longuement, a hoché la tête et m’a dit tristement. -   Ma foi, tu as l’air d’aller plutôt bien,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - Commentaires [25] - Permalien [#]

25 janvier 2014

La bulle

  La bulle Ses parents lui avaient dit de rentrer dans la bulle, juste le temps d’une course, et la petite fille avait sauté de joie ; il y avait si longtemps qu’elle leur demandait de jouer dans la bulle. Cependant, leur course avait duré plus  que de coutume et la petite fille  avait voulu sortir, mais comment ? La nuit tomba. Elle finit par s’endormir dans la bulle, comme si celle-ci était devenue sa maison. Le lendemain, en ouvrant les yeux, la petite fille remarqua qu’autour de la piscine, tout avait... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [16] - Permalien [#]
23 janvier 2014

Le maillot de bain

-  Putain, t’as vu à quoi tu ressembles ? J’étais nue dans la cabine d’essayage quand j’ai entendu la voix. On aurait dit ma mère sauf qu’elle n’aurait pas dit « putain ». Je me suis rhabillée illico, j’ai laissé le maillot de bain noir à l’intérieur et je suis sortie en pleurs du magasin. Après, je suis entrée dans la première boulangerie venue. J’ai acheté un pain au chocolat, un pain aux raisins, un chausson aux pommes, et j’ai tout avalé. Maintenant, je fais du naturisme.
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
21 janvier 2014

Le traducteur automatique

Il y avait dix ans qu’il exerçait le métier d’interprète de conférence et, depuis quelques semaines, un phénomène étrange se produisait : une quasi-pulsion l’obligeait, en dehors du travail  - mais cela ne se produisait qu’avec sa femme et sa mère -  à traduire systématiquement tout ce qu’il leur disait en anglais et en portugais…    
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
19 janvier 2014

La question

La veille, son fils de 6 ans lui avait demandé. -          Dis maman, combien de temps tu vas durer ? -          Le temps qu’il faudra ! avait-elle répondu en déglutissant difficilement. Une fois dans sa chambre, cette question lui était revenue  à l’esprit dans toute la nudité de sa vérité : oui, combien de temps allait-elle encore durer ? Mais surtout, avait-elle vraiment envie de durer ?
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
17 janvier 2014

Le cadeau

Pour Noël, sa mère lui avait demandé de lui acheter le journal de Valéry Larbaud. Elle le lui avait donc acheté. Seulement, le jour J, quand elle l’avait sorti de son emballage cadeau, elle lui avait dit. -          Ouh là là, il est beaucoup trop gros, je ne pourrai jamais le lire au lit ! Sa fille l’avait regardée, étonnée, mais avant qu’elle n’ait pu répondre quoi que ce soit, sa mère  avait conclu. -          Tu m’excuseras,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

15 janvier 2014

L’ami

Quand son ami Jean, après les salutations d’usage, lui avait dit. -          Tiens, jeudi dernier  j’ai vu ta femme au " café des cerises ", mais je n’ai pas osé aller lui dire bonjour. Intrigué il rétorqua. -          Ah bon ? Et pourquoi ? -          En fait elle était avec un type et… ils avaient l’air tellement pris par leur conversation que j’ai eu peur de les déranger. Il ne... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:15 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
13 janvier 2014

Duo

Aujourd’hui, avec caro-carito, nos textes se croisent en un  duo stimulant : son texte est sur Presquevoix, quant à mon texte, il  est sur son blog. La consigne était la suivante : écrire  à partir de cet article.   Un dieu familier   Une menotte dodue tente d’arracher la photographie qu’elle tient entre ses mains. Vanessa gronde doucement « Ma photo de classe ! Pas touche, Minouchette... » Heureusement, un oiseau fait une plongée non loin de la petite, elle tourne la tête. Minouchette... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
11 janvier 2014

Le cadeau

Sa mère lui avait donné son cadeau en disant. -          Bon, je sais que t’aimes pas le whisky, mais j’avais pas d’idées. Il ouvrit le paquet et la remercia en souriant, comme si de rien n’était. Il pensa juste que c’était le cinquième Noël où il recevait une bouteille de whisky.    
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
09 janvier 2014

le psychothérapeute

Après son entretien hebdomadaire de 30 minutes du mercredi après-midi, M. Simon s’était senti particulièrement léger. Son psychothérapeute venait de lui démontrer, de sa douce voix, qu’il n’avait aucune raison de se sous-estimer et que sa peur  des maladresses ne devait en aucun cas le tétaniser. Il  avait conclu en disant : qui n’a jamais commis de maladresses dans sa vie ? Après le traditionnel « Nous allons nous arrêter là. », M. Simon se leva, léger, prit son manteau et s’employa à enfiler ses... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]