25 mai 2014

Le fauteuil

Elle le détestait. Le jour où elle l’avait éventré et où ses veines de paille étaient apparues dans toute leur nudité, elle avait jubilé.  Elle aurait pu le garder ainsi, blessé - car après tout cette infirmité lui enlevait toute superbe - mais non, il lui rappelait trop de souvenirs. Un  soir elle avait vu rouge – le bourgogne avait sans doute trop coulé dans ses veines – et elle avait décidé de se séparer de lui. Après avoir descendu trois étages en ahanant, elle l'avait calé comme elle  avait pu dans sa voiture et... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

23 mai 2014

Ah bon ?

Les voisins étaient atterrés : ah bon, il avait tué sa femme ? Mais pas ses enfants quand même ? Non, ce n’était pas possible, pas lui, ils n’y croyaient pas. Il était toujours si aimable  et il avait l’air si prévenant. Et puis  il allait  à la messe tous les dimanches…
Posté par gballand à 06:45 - Commentaires [16] - Permalien [#]
21 mai 2014

Le faussaire

Depuis 15 jours ses idées étaient aspirées par un vide vertigineux et son fichier attendait toujours les brassées de mots qui auraient dû peupler son écran vierge. Face au désastre, il se résolut à " emprunter " . Il n’en était pas à ses premiers « emprunts », mais il préférait oublier ses larcins passés. Il aimait à se penser fécond – il avait trois livres à son actif -  alors que sa plume était sèche. Il se disculpait aisément : les textes publiés par d’anonymes écrivants voués à la non-reconnaissance  n’étaient-ils pas... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
19 mai 2014

La balance

Quand elle monta sur la balance – et il y avait au moins un an qu’elle ne se pesait plus de peur de voir s'afficher le nombre 70 – la balance  annonça aussitôt « erreur ».  Elle en resta abasourdie.  Etait-elle vraiment une erreur ? Certains signes le laissaient  à penser mais le voir ainsi écrit,  en lettres rouges, changeait la perspective…
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
17 mai 2014

Duo

Pour notre nouveau duo avec Caro, une chanson de Juliette, choisie par Caro. et voguent les mots... Vous pouvez lire, ci-dessous, le texte de Caro ; quant au mien, il est sur son blog : les heuresdecoton.   Le tablier à carreaux J’essuyais les verres quand ils sont rentrés dans le café. Jeunes et bien mis. Bruyants. La brune retenait ses longs cheveux raides avec les lunettes de mouche à la mode. Elle s’est approchée et m’a demandé : « Un rhum pomme » Le s’il vous plaît était compris dans le texte. Je... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
15 mai 2014

Les babouches

Elle était au restaurant avec un couple d’amis. Elle ne tarissait pas d'éloges sur son voyage au  Maroc : le soleil,  les plages, le golf, l’hôtel cinq étoiles, la piscine… Et puis elle a sorti de son sac un  ensemble ravissant acheté pour sa petite-fille, à Marrakech même. C’est joli, a observé la femme qui lui faisait face, mais c’est fait  en Espagne. -  Exact, a-t-elle répondu, mais tu ne voulais tout de même pas que je lui rapporte des babouches !  
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

13 mai 2014

La glace

Depuis qu’elle avait passé le cap des 70 ans, elle ressemblait de plus en plus à sa sœur ; tout le monde le lui disait et elle-même le constatait. Dimanche matin, à 11 heures exactement, elle avait même eu l'impression de se trouver nez à nez avec sa soeur en se regardant dans la glace. Les  insultes avaient aussitôt sifflé,  jusqu’à ce qu’elle se rende compte du ridicule de la situation. Mais pourquoi s'étaient-elles disputées ? Elle ne s’en souvenait même plus ; mais toutes les raisons étaient bonnes pour se fâcher avec... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:35 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
11 mai 2014

L'élève

Il n’a rien fait pendant l’année, mais cette absence de travail date de plus loin encore, de la sixième ou même avant... En fin de troisième on l’a orienté en seconde, pas de projet, on ne voulait pas le garder au collège : la politique des quotas est implacable ! Alors  il est arrivé au lycée avec son paquetage d’élève presque mauvais à tout. Le professeur lui demande de rester à la fin du cours pour une petite mise au point : -  Qu’est-ce que tu veux faire plus tard Kevin ? -  Gendarme. -  Oui, mais pour être... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [13] - Permalien [#]
09 mai 2014

la retraite

Il devait avoir pris un sérieux coup de vieux parce que depuis deux ans, on lui disait systématiquement d’un ton enjoué : Alors, bientôt la retraite ? Pourtant, il n’avait que 50 ans et la retraite, il la voyait s’éloigner à vue d’œil…
Posté par gballand à 07:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
07 mai 2014

On

A peine venait-elle de s’asseoir sur la chaise, les cheveux humides, que la série des « on » commença. -   Alors qu’est-ce qu’on fait ? Une fois la coupe décidée, la coiffeuse se saisit de sa paire de ciseaux et une longue série de « on » accompagna le cliquetis  métalique : maintenant on penche la tête vers l’avant… on la redresse… on met la tête de côté… on coupe plus ou on arrête ? On sèche et on met quelque chose sur les cheveux ? etc. Quand elle est rentrée chez elle, tout... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:15 - - Commentaires [14] - Permalien [#]