17 juin 2016

Duo de Juin

Pour ce nouveau Duo, avec Caro, il s'agissait d'écrire un texte lié de près ou de loin à  la chanson de Alain Souchon :  Foule sentimentale. Après le texte de Caro, voici le mien :   Les paroles   Sa hantise d’être un jour atteinte de la maladie d’Alzeimer avait conduit Maud à placer dans la conversation des paroles de chansons afin de mettre sa mémoire à l’épreuve. Elle suivait la courbe de température de ses humeurs et de ses goûts qui allaient de Alain Souchon à Léo Ferré , en passant par Patricia... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

15 juin 2016

Duo de Juin

Pour ce nouveau Duo, avec Caro, Il s'agissait d'écrire un texte lié de près ou de loin à  la chanson de Alain Souchon :  Foule sentimentale. Aujourd'hui vous pouvez lire le texte de Caro. Le mien sera publié jeudi.     Nulle part ailleurs   Jocelyne le connaît bien. Elle prend un pot en grès, choisit un large pinceau. Un peu de poudre sur une peau jeune et dorée. Florian se laisse faire et regarde au bout de la vaste salle les paravents et les rideaux sombres derrière lesquels se dissimulent les caméras... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
13 juin 2016

Le cutter

Ils se disputaient sans arrêt, l’alcool n’arrangeait pas leurs affaires. S’il y avait une chose qu’elle adorait, c’était le défier. Ce jour-là, après son premier verre de vin, elle lui dit. -          Tiens, la bague à deux balles que tu m’as offerte pour mon anniversaire, tu vois ce que j’en fais ? Je la mets à la poubelle. Et elle joignit le geste à la parole. Il n’en croyait pas ses yeux. Elle jetait la bague fantaisie qu’il avait choisie avec soin sans éprouver le moindre... [Lire la suite]
Posté par gballand à 05:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
11 juin 2016

Le paradis

La rouille de la culpabilité rongeait chaque grain de sa peau et elle devait en finir. Qui était-elle finalement ? Ce jour-là, elle avait mis sa robe mauve, à peine égayée par quelques touches de vert et un décolleté effronté. Arrivée sur la place, elle s’est fondue dans la foule, sans peur, contrairement aux jours précédents. Dans son sac, la bombe, celle qu’elle devait déposer dans une poubelle, juste à l’entrée de la station de métro. Cette fois-ci, sa main serait ferme car maintenant, elle était sûre que cet acte purificatoire... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
09 juin 2016

La fabrique du désespoir

Dans ce lycée de banlieue parisienne, le professeur de mathématiques avait dû s’arrêter dès la fin du mois de septembre. Certains «  connaisseurs » disaient qu’il était déprimé. Au bout de trois semaines, on lui avait trouvé un remplaçant qui lui-même avait dû être remplacé au bout de quinze jours par un autre remplaçant qui lui-même n’avait pas tenu plus d'une semaine… Dans la salle des professeurs, les conversations allaient bon train. Certains prophétisaient que la rentrée 2016 serait celle du désespoir, puisqu'il était... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:25 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :
07 juin 2016

L’erreur

Il l’avait invitée au « train bleu » et elle avait accepté. Elle le connaissait à peine – Il s'étaient rencontrés la semaine passée dans le TGV  – et cette invitation lui semblait un peu prématurée. Lorsqu’elle arriva, la décoration du restaurant  lui parut un peu chargée mais elle fut séduite par les lustres dont les dorures lui rappelaient des histoires de princesses.  Rendez-vous avait été fixé à 20 heures, mais à 20 heures 15 elle l’attendait encore et, à force de lire le menu, elle le connaissait par... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:09 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

05 juin 2016

L’oral facultatif

Les candidats attendent devant la salle 210 pour passer l’oral de portugais facultatif du bac professionnel. Elle fait entrer le premier élève qui arrive mains dans les poches et, comme souvent, sans savoir en quoi consistent les épreuves. Elle lui fournit quelques explications, lui donne un document  à préparer pendant cinq minutes, une feuille, et un stylo car il n’en a pas.  Durant ce temps de préparation elle vaque à différentes tâches. Au bout de cinq minutes, elle demande au candidat de s’asseoir en face d’elle et de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
02 juin 2016

Vivre...

Quand elle est passée devant les grilles du parc de son ancien  lycée, elle a cru voir un éléphant rose. Etait-ce les effets de l’alcool ?  Elle avait commencé à boire cinq ans plus tôt, pour des raisons toutes aussi louables les unes que les autres : supporter son mari, ses enfants adolescents et une profession qui la minait. Aujourd’hui, toutes ces bonnes raisons avaient disparu - elle n’avait plus ni travail, ni mari, ni enfants – mais elle ne pouvait se décider à abandonner  ce breuvage auquel elle... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:15 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
31 mai 2016

Le DRH

Son  travail de DRH* avait fini par créer chez lui un syndrome de culpabilité. Au tout début de sa carrière, il avait commencé par mettre à la porte quelques salariés, 5, 10 ou 20 dans les cas les pires ; mais le nombre était allé crescendo jusqu’à atteindre, depuis qu’il était en free-lance, les 500 personnes en une seule fournée. Nuit après nuit,  il rêvait de charrettes emplies d’hommes qu’un bourreau au visage masqué conduisait au four crématoire. Lorsque le bourreau enlevait son masque, il se rendait compte que... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:15 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
29 mai 2016

Les soldes

  Quand il avait vu les soldes de trente pour cent dans le magasin de pompes funèbres, il s’était exclamé enthousiaste : « ça y est, c’est le moment de mourir ! »  
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [21] - Permalien [#]