11 février 2020

L’ETHAG

Juste après sa retraite, elle avait créé une petite entreprise – l’ ETHAG (Entreprise de travaux et d’Harmonie Générale) –  qui, en fait, était une « entreprise » de tueurs à gages dont l’objectif simple et efficace était de recréer l’harmonie en mettant fin – proprement - aux personnes qui nuisaient à l’ambiance de travail ou à l’ambiance familiale. Cette entreprise eut un succès immédiat ; à croire que la société allait mal. Son travail lui plaisait – beaucoup plus que le travail d’enseignante qui avait été le sien pendant... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]

09 février 2020

Cadeau

En regardant les DVD sur le rebord de la cheminée, elle remarqua que deux d’entre eux n’avaient pas été retirés de leur emballage transparent ; c’était justement les 2 DVD qu’elle lui avait offerts pour son anniversaire, l’année dernière.  Elle les glissa aussitôt dans son sac - ni vu ni connu ; inutile de laisser les personnages se morfondre  dans ce triste lieu. Elle leur trouverait un autre endroit et un public de choix, puisque sa belle-mère ne daignait pas s’intéresser à eux.  
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
07 février 2020

Les œuvres d’art

    Je me souviens, il y a longtemps de cela, j’avais décidé d’être heureuse.  Juste pour voir. Plusieurs fois par jour, devant ma glace, je me disais  " Je veux être heureuse ". Ensuite je suis passée aux exercices pratiques. J’ai commencé par des exercices simples. Par exemple, m’extasier devant un papillon, une fleur, un arbre, un ciel… avec des « Oh » et des « Ah ». Puis, j’ai choisi le chemin de la contemplation esthétique. J’ai fréquenté assidûment les musées. Je m’installais devant une toile et... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [13] - Permalien [#]
05 février 2020

L’homélie

Enervée, elle avait conclu en disant. -          Ce que tu dis est « cadavrant ». On dirait la dernière homélie du Pape. -          « Cadavrant », ah bon ? -          Oui, réfléchis. -          J’essaierai, promis. Et pour le Pape, normal, je m’appelle François. Elle l'observa attentivement. Si ça se trouve, tout au fond de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
03 février 2020

Souvenir

S’il y a de la lumière, je sonne ! Et il avait sonné. Elle avait ouvert dans un déshabillé vert et lui avait souri. -           Nous ne nous connaissons pas. -           Je ne crois pas. Il continua maladroit. -           Il y avait de la lumière… alors je me suis dit… -           Je sonne. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [17] - Permalien [#]
01 février 2020

Ecrire

Le 2 janvier, je me suis envoyée une lettre. Je l’ai reçue le 4 janvier. J’ai presque été surprise en la lisant, je ne reconnaissais pas mon écriture. Voici ce que la lettre disait :    Chère Hélène, J’ai attendu longtemps avant de me décider à t’écrire, mais je crois que le moment est venu. J’ai peur pour toi. Tu sais que je t’ai toujours trouvée très sévère avec toi-même. Que s’est-il passé de si grave qui ne puisse être réparé ? Pourquoi cette constance dans l’échec ? Pourquoi t’acharner à détruire tout ce que tu as... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [16] - Permalien [#]

30 janvier 2020

Ecrire

- Hélène, ne me laissez pas seul. Que vais-je devenir ?  J’ai prononcé cette phrase d’une voix blanche, le visage défait, je suis sûr que n’importe quel être humain aurait éprouvé de la compassion, mais pas elle. Dédaigneuse, elle a jeté un dernier regard vers moi – j’étais allongé sur mon lit, la couverture remontée jusqu'au menton – elle a tourné les talons en émettant une espèce de long sifflement – pssssssssssssss – et elle a claqué la porte. L’humiliation ! J’ai fait une poussée de fièvre juste après son départ et le... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
28 janvier 2020

Tu l’as dit

Elles étaient toutes les deux assises dans le salon. Une douce fin d’après-midi où le soleil terminait élégamment sa course dans le ciel. Soudain l’une dit à l’autre. - Tu te souviens quand tu as dit à la femme de Michel qu’elle était mieux en photo qu’au naturel ? Tu as même ajouté que si elle ne t’avait pas dit que c’était elle sur la photo, tu l’aurais même pas reconnue ! Son amie, outrée, répondit. - Moi ? J’ai dit ça ? Franchement, ça m'étonnerait, parce que les photos des autres, je ne les regarde jamais, ça ne m’intéresse... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
26 janvier 2020

voyage

    Promenons-nous dans les jardins du ciel Avec, pour mémoire, Des presque-rien, Des exercices d’admiration, Et des mensonges de bonheur…   PS : photo prise à Rouen à lors de l’Armada 2019
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
24 janvier 2020

Le déni

En contemplant Laurent - l’homme dont il avait la responsabilité -  l’ange se disait que le déni avait du bon. En tout cas, c’était tout ce qu’il avait trouvé d’efficace pour son protégé et il n’en était pas peu fier quand il en parla au GPA  -  Groupe de Parole des Anges - le dimanche soir.  Ces derniers temps, l’ange – qui n’était pas plus lourd qu’une plume d’oiseau -  s’était souvent posé sur l'épaule de Laurent pour lui donner quelques conseils que celui-ci pensait se donner lui-même. Grâce à... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]