23 juin 2016

La corde

Le nœud coulant avait certainement été placé sur son chemin par un Dieu bienveillant. Il lui suffisait de peu de choses, grimper sur ce qui pourrait faire office de support, placer sa tête au bon endroit et donner un coup de pied énergique pour envoyer balader ce sur quoi il était monté.  S’il faisait le bilan de sa courte vie, la colonne « passif » débordait, alors que la colonne « actif » restait désespérément vide. Il y a deux jours, il aurait pu noter le nom de Béatrice dans la colonne... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

21 juin 2016

Le prix de Diane

Elle s’est regardée plusieurs fois dans le haut miroir doré placé dans  l’entrée de la grande maison bourgeoise où elle résidait avec sa famille. Elle était à croquer, et son chapeau mettait particulièrement en valeur son port altier. Elle l’étrennait pour son premier prix de Diane, rendez-vous hippique prestigieux où toute la haute société de la capitale se devait d’être vue. Le lendemain, lors d’un thé chez la comtesse de Sorgue, elle fit un rapide compte-rendu de sa journée et elle ne put s’empêcher de s’indigner que... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:15 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
19 juin 2016

La gifle

La dernière fois que j’ai vu mon père, c’était le jour de mes dix ans, le jour où il a giflé ma mère parce qu’elle lui a dit que c’était  un enculé qui ne pensait qu’à bouffer son fric pour ses tiercés de merde. Quand j’ai demandé à ma mère s’il reviendrait un jour, elle m’a juste répliqué. - T’occupe pas de lui, on n’a pas besoin de ce salaud ! Et d’abord, c’est même pas ton père ! Seulement, hier, la sœur de ma mère m’a appris que ce « salaud », c’était bien mon père.  Quand j’en ai parlé à ma... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
17 juin 2016

Duo de Juin

Pour ce nouveau Duo, avec Caro, il s'agissait d'écrire un texte lié de près ou de loin à  la chanson de Alain Souchon :  Foule sentimentale. Après le texte de Caro, voici le mien :   Les paroles   Sa hantise d’être un jour atteinte de la maladie d’Alzeimer avait conduit Maud à placer dans la conversation des paroles de chansons afin de mettre sa mémoire à l’épreuve. Elle suivait la courbe de température de ses humeurs et de ses goûts qui allaient de Alain Souchon à Léo Ferré , en passant par Patricia... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
15 juin 2016

Duo de Juin

Pour ce nouveau Duo, avec Caro, Il s'agissait d'écrire un texte lié de près ou de loin à  la chanson de Alain Souchon :  Foule sentimentale. Aujourd'hui vous pouvez lire le texte de Caro. Le mien sera publié jeudi.     Nulle part ailleurs   Jocelyne le connaît bien. Elle prend un pot en grès, choisit un large pinceau. Un peu de poudre sur une peau jeune et dorée. Florian se laisse faire et regarde au bout de la vaste salle les paravents et les rideaux sombres derrière lesquels se dissimulent les caméras... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
13 juin 2016

Le cutter

Ils se disputaient sans arrêt, l’alcool n’arrangeait pas leurs affaires. S’il y avait une chose qu’elle adorait, c’était le défier. Ce jour-là, après son premier verre de vin, elle lui dit. -          Tiens, la bague à deux balles que tu m’as offerte pour mon anniversaire, tu vois ce que j’en fais ? Je la mets à la poubelle. Et elle joignit le geste à la parole. Il n’en croyait pas ses yeux. Elle jetait la bague fantaisie qu’il avait choisie avec soin sans éprouver le moindre... [Lire la suite]
Posté par gballand à 05:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

11 juin 2016

Le paradis

La rouille de la culpabilité rongeait chaque grain de sa peau et elle devait en finir. Qui était-elle finalement ? Ce jour-là, elle avait mis sa robe mauve, à peine égayée par quelques touches de vert et un décolleté effronté. Arrivée sur la place, elle s’est fondue dans la foule, sans peur, contrairement aux jours précédents. Dans son sac, la bombe, celle qu’elle devait déposer dans une poubelle, juste à l’entrée de la station de métro. Cette fois-ci, sa main serait ferme car maintenant, elle était sûre que cet acte purificatoire... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
09 juin 2016

La fabrique du désespoir

Dans ce lycée de banlieue parisienne, le professeur de mathématiques avait dû s’arrêter dès la fin du mois de septembre. Certains «  connaisseurs » disaient qu’il était déprimé. Au bout de trois semaines, on lui avait trouvé un remplaçant qui lui-même avait dû être remplacé au bout de quinze jours par un autre remplaçant qui lui-même n’avait pas tenu plus d'une semaine… Dans la salle des professeurs, les conversations allaient bon train. Certains prophétisaient que la rentrée 2016 serait celle du désespoir, puisqu'il était... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:25 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :
07 juin 2016

L’erreur

Il l’avait invitée au « train bleu » et elle avait accepté. Elle le connaissait à peine – Il s'étaient rencontrés la semaine passée dans le TGV  – et cette invitation lui semblait un peu prématurée. Lorsqu’elle arriva, la décoration du restaurant  lui parut un peu chargée mais elle fut séduite par les lustres dont les dorures lui rappelaient des histoires de princesses.  Rendez-vous avait été fixé à 20 heures, mais à 20 heures 15 elle l’attendait encore et, à force de lire le menu, elle le connaissait par... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:09 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
05 juin 2016

L’oral facultatif

Les candidats attendent devant la salle 210 pour passer l’oral de portugais facultatif du bac professionnel. Elle fait entrer le premier élève qui arrive mains dans les poches et, comme souvent, sans savoir en quoi consistent les épreuves. Elle lui fournit quelques explications, lui donne un document  à préparer pendant cinq minutes, une feuille, et un stylo car il n’en a pas.  Durant ce temps de préparation elle vaque à différentes tâches. Au bout de cinq minutes, elle demande au candidat de s’asseoir en face d’elle et de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]