23 août 2015

Les roses

C’était son anniversaire - pas moyen d’y couper cela revenait à date fixe -  et il fallait lui offrir quelque chose bien qu’il n’en ait pas la moindre envie. S’il n’offrait rien, ce ne seraient que regards en coin et mine patibulaire lors du cérémonial du repas. Il décida donc de lui offrir des roses, mais des roses spéciales, des roses qui ne dureraient qu’une journée et se faneraient aussitôt. Elles coutaient bien moins chères et avaient l’inestimable avantage de ne pas faire durer le plaisir que l’on avait à les regarder.... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

21 août 2015

Le prêtre

La joie n’avait jamais empli sa vie et depuis que le Diocèse avait placardé ces affiches sur les portes des églises, il se sentait en porte-à-faux. Qu’est-ce que les paroissiens allaient attendre de lui maintenant ? Qu’il fasse le guignol en chaire ? Qu’il leur raconte des anecdotes sur la vie du Christ ? Qu’il les accueille après la messe pour leur remonter le moral avec des histoires drôles à vertu thérapeutique ? Il en voulait au nouvel évêque qui, avec l’enthousiasme de ses 45 ans, venait bouleverser le... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :
19 août 2015

Les médicaments

Chez le pharmacien, la vieille dame avait présenté son ordonnance  et on lui avait empilé toutes les boîtes sur le comptoir. Eberluée, elle n’avait pu s’empêcher de dire. -  Eh bien, faut avoir la santé pour prendre tous ces médicaments, hein ?
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
17 août 2015

Patricia

Chère Patricia, J’ai choisi ce dessin de toi. Peut-être parce que d’une certaine façon, il te ressemble, non tel que tu es, mais tel que je t’ai perçue à travers nos commentaires sur nos blogs respectifs, nos échanges par mail et nos rencontres. Soucieuse de l’autre, tu souhaitais le voir mettre en avant ses possibilités et non seulement tu le souhaitais mais, infatigable,  tu t’y employais corps et âme. Je me souviens, qu’amusée de cette énergie que tu déployais, je t’ai demandé pourquoi tu ne l’utilisais pas pour mettre en... [Lire la suite]
Posté par gballand à 08:25 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
31 juillet 2015

le costume

Ce texte marque la fermeture estivale de mon blog. Retour prévu dans la blogosphère : le lundi 24 aout                                                              ________________________________________ Voici une histoire lue dans le... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
29 juillet 2015

131

Il avait poignardé sa mère de 131 coups de couteau. Pourquoi  131 ? lui avait demandé la juge. Il avait bredouillé une réponse qui l' avait laissée  médusée. -          131 coups de couteau, parce que c’est un nombre premier et qu’elle détestait les mathématiques. -           Oui, mais 2, 3, 5, 7, 11, 13, 17, 19, 23, 29, 31, 37, 41, 43, 47, 53, 59, 61, 67, 71, 73, 79, 83, 89 et 97 sont aussi des nombres premiers, ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

27 juillet 2015

Duo de juillet

Ce texte a été écrit en m’inspirant  également de  Nothing compares to you  et de la chanson Le petit bonheur     A la recherche du bonheur   A chaque fois que je veux être heureuse, il y a quelque chose qui m’en empêche, cela ne rate jamais. Je pourrais prendre n’importe quel exemple. Tenez, hier soir, je me suis couchée avec la ferme intention d’être heureuse ce matin. Mais quand mon réveil a sonné, impossible de me souvenir de ma quête de bonheur de la veille parce que je me suis énervée pendant... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [15] - Permalien [#]
25 juillet 2015

Duo de juillet

Voici notre duo de juillet avec Caro. Nous avons fait le grand écart entre ces deux musiques dont nous nous sommes inspirées :  Nothing compares to you  et Le petit bonheur  Aujourd’hui, vous pouvez lire le texte de Caro. Le mien paraîtra lundi. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
23 juillet 2015

Le routier

Il roulait 100% Jésus et, afin que tous le sachent, il avait affiché un autocollant sur le parebrise  de son énorme camion qui écumait les routes d’Amazonie. Miracle, depuis que Jésus était au coeur de sa vie, rien n’arrêtait la course de son « géant » sur les routes boueuses de la transamazonienne…    
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
21 juillet 2015

Le funambule

Certes, ils avaient un peu fumé ce soir-là mais ce type  l’avait tout de même surprise. Il avait soutenu qu'il pouvait parfaitement passer d'un immeuble à l'autre en marchant sur l'arc que le ciel avait  tendu. Elle l’avait laissé dire. Ce n’était pas le premier à lui tenir des discours absurdes après avoir fumé quelques joints. Pourtant, elle aurait dû se méfier, car il lui avait fait une confidence qu’elle avait  préféré oublier : -    Ma mère est morte et mon  père m’a foutu à la porte. Tu peux... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]