07 février 2017

La maison

Le nom n’avait pas changé. C’était bien là. Un nom étrange pour une maison qui ne l’était pas moins. La première fois qu’elle l’avait visitée, 15 ans plus tôt, c’était avec son premier mari. Ils avaient failli l’acheter mais avait finalement opté pour une location. La deuxième fois, c’était avec son deuxième compagnon. Ils avaient aussi failli l’acheter, mais juste avant de signer le contrat ils s’étaient séparés, pour une histoire sordide de « coucheries », de celle qui rend une rupture définitive. La troisième fois,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:15 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

05 février 2017

Le justificatif d'absence

Demandant à un élève son justificatif d’absence pour le cours précédent, il ouvre son carnet de correspondance et elle voit le billet suivant, dans toute sa nudité cruelle : décès mère. Elle devient livide, essaie de bafouiller quelque chose et remercie stupidement l’élève. Le soir-même, elle envoie un mail au professeur principal afin d’avoir des informations supplémentaires. Celui-ci lui répond aussitôt : « La semaine dernière, son grand-père était décédé, et il y a un mois c’était sa grand-mère. Je crains que la... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
03 février 2017

La rumeur

-          Non, pas possible ! C’est par ces mots qu’elle avait accueilli cette histoire abracadabrante que lui avait raconté son amie professeur d’histoire-géographie, qui elle-même la tenait d'un autre collègue qui lui avait demandé de n'en rien dire à personne. Comment une chose pareille pouvait arriver dans un établissement scolaire ? Etait-ce vrai ? Sous l’effet du choc, elle n’a pu s’empêcher de tout raconter à Lucie, professeur d’anglais. Lucie était une... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]
01 février 2017

Le portable

On l’a retrouvé mort dans sa baignoire. Non loin de lui, sur un tabouret, son portable en charge. Court-circuit, a déclaré la police. Juste avant son décès accidentel, cet homme de 43 ans avait lu le SMS de son patron lui signifiant que son CDD ne serait pas reconduit. Entre eux, le courant n’était pas passé.  PS : brève inspirée de ce fait divers.
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [19] - Permalien [#]
30 janvier 2017

Apprendre une langue : une histoire d’amour…

Être européen – si tant est que ce concept puisse devenir un jour réalité -  ne devrait-ce pas être, entre autre, se donner la " peine " d’apprendre une autre langue afin, peut-être, de mieux connaître l'autre et de mieux se connaître ? L’autre langue ne devient-elle pas, alors, le miroir de notre propre langue dont nous saisissons mieux, ainsi,  les réticences et les jardins secrets ? Voici un site - Conversation exchange – qui vous permet de faire des « échanges de langues » et le tout,  gratuitement.... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :
28 janvier 2017

le nouvel ordre économique

Dans cet état gouverné par une équipe libérale menée par un jeune freluquet aux dents blanches que les dernières élections avaient porté au pouvoir, les nouvelles agences pour l'emploi fonctionnaient de la façon suivante : les employeurs proposaient une offre d'emploi et, les candidats au recrutement, proposaient leur candidature avec le montant de la rémunération minimale qu'ils accepteraient. Quant aux allocations chômage, elles avaient été réduites, pour tous, à un montant confinant à l'indigence. Pour parachever ce système d'une... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

24 janvier 2017

La carrière

Le commissaire divisionnaire referme le dossier, presque soulagé ; il a un coupable tout trouvé. Ça tombe bien, l’enquête doit être bouclée au plus vite. Le Ministre veut des résultats.  - Surtout, pas d’états d’âme, a tranché le Directeur de cabinet lors de l’entretien qu’il a eu avec lui. Soulagé par la tournure que prennent les choses, le commissaire téléphone chez lui afin de rappeler à sa femme que, le soir même, elle doit porter cette robe rouge qui lui va comme un gant. Ne lui a t-on pas fait comprendre, en haut lieu,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
22 janvier 2017

Le conte

Son professeur lui avait demandé d’écrire un conte en espagnol mais ni l’inspiration, ni le niveau de langue – pourtant elle en était à sa cinquième année d’espagnol -  n’étaient au rendez-vous. Elle a opté pour le copier-coller et, comme Cendrillon était son héroïne, elle a  tapé « Cenicienta* conte » dans google. Une série de réponses lui ont été données. Elle ne s’est pas donné la peine de faire le tri et la première a fait l’affaire. Une semaine plus tard, lors du rendu des copies, le professeur l’a... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
20 janvier 2017

Le mandala (en souvenir de Patricia)

Dessiner ce mandala sur le quai du Pré-aux-Loups lui avait pris six heures. Une fois l’œuvre achevée, il l’avait longuement contemplée puis il s’était assis au centre ; cet espace doré serait le lieu du départ. Si la journée avait été belle, il savait que   le linceul de la nuit apporterait sa brassée de peurs. Peu à peu, le silence s’était imposé, les passagers de la vie avaient déserté le quai et la solitude caressait ombres et formes de ses reliefs étranges. Il l’attendit. Elle s’annonça par un léger... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
18 janvier 2017

La fève

Dans cette école catholique bretonne, les traditions étaient respectées à la lettre, notamment  la Nativité et l’Epiphanie. Le 6 janvier, dans la matinée, Chaque institutrice avait fait un rappel solennel de la signification de l’Epiphanie, cette fête qui célèbre la visite et l'adoration de l'enfant Jésus par les mages, relatée dans l'Évangile selon Matthieu. La perspective d’une galette des rois dorée ravissait les enfants qui, dès 11 heures, commençaient à dire à qui mieux-mieux : « j’ai faim, j’ai faim » au... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [22] - Permalien [#]