01 mars 2007

Ministre et "écrivant"

C'est fou ce que les ministres écrivent... Monsieur de Robien, par exemple, il paraît qu'il va publier " Manifeste pour éviter la langue de bois..." Un comble alors que la langue de bois, au Ministère de l'Education Nationale, c'est comme une seconde nature ! Je me demande d'ailleurs comment le ministre de l'Education Nationale trouve le temps d'écrire un livre, avec tous les "chantiers" qu'il a mis en route : la lecture, le calcul, la grammaire, les collèges ambition réussite, le nouveau statut des... [Lire la suite]
Posté par gballand à 11:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 février 2007

sagesse

Si tu ne sais pas par quel bout prendre un problème, coupes-en un bout ! (my husband said)
Posté par gballand à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2007

Objet trouvé

Le 27 août 2003, il a été perdu dans un taxi parisien, une robe de mariée, blanche, longue, avec traîne… ( lu dans Libération du Samedi 24 février ) Pour quelle raison cette robe n’a-t-elle  jamais été réclamée au bureau des objets trouvés… ? Hypothèses : *1. Le chauffeur de taxi – allergique au mariage après quatre tentatives qui se sont toutes soldées par des échecs retentissants – s’est résolu à tuer la future mariée,  évitant  ainsi au futur mari, les déceptions qu’il avait lui-même connues. Le corps de la... [Lire la suite]
Posté par gballand à 08:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 février 2007

A quoi ça sert la vie ?

Posté par gballand à 08:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 février 2007

Ça ne peut pas vous faire de mal !

Ça ne peut pas vous faire de mal ! Vendredi dernier, sans doute fatiguée par une journée qui avait mal commencé, j’ai dit à un élève : « faites-moi donc cet exercice, ça ne peut pas vous faire de bien ! » Quel magnifique lapsus* ! Je n’ai pas voulu l’analyser ensuite, de peur me faire du mal ! * Substitution d’un mot par un autre, imprévu, et qui serait un tour que nous joue notre inconscient pour lever la censure d’une pensée ou d’un désir.
Posté par gballand à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2007

Depuis le lever terne...

Depuis le lever terne de ce jour tiède et trompeur, des nuages sombres, aux contours mal découpés, rôdaient sur la ville oppressée. La chaleur écrasait la poitrine de Maria qui, couchée sur son lit, passait une serviette humide sur son visage. Elle était nue, seule, à se tourmenter, son corps appelant sans cesse les caresses qui ne venaient plus, les mains douces de celui qui savait si bien apaiser. Déjà un mois depuis la dernière lettre, un mois à imaginer le pire, à tenir coûte que coûte, à repousser les angoisses qui... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2007

Concert pour toux et orchestre…

Hier, sortie au Théâtre des Arts… Au programme, Haydn, Mozart, Haendel et… toux, re-toux, raclages de gorges, éternuements, mouchages de nez… L’impression étrange d’assister à un concert dans un Sanatorium ! J’ai même craint, un instant, que le SAMU ne doive intervenir avant la fin du spectacle. Mais finalement, non ! Cela donne une idée de la moyenne d’âge de la population qui fréquente les concerts de musique classique au Théâtre des Arts ! Et quand ils seront tous morts ? Il n’y aura plus de public ?
Posté par gballand à 09:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 février 2007

Et jour après jour, essayer d'oublier...

Hier : deux conflits avec des élèves, un avec mon fils, un coup de téléphone désagréable, une réunion ennuyeuse où les orateurs – mauvais - ont réussi très vite – mais je ne suis pas « bon public »  – à m’enlever tout désir d’écouter leurs discours – … Une journée banale en somme, que j’ai eu hâte d’oublier en me réfugiant, au plus vite, dans un « sommeil réparateur ». La seule chose que ce sommeil répare, à vrai dire, c’est ma capacité à affronter le lendemain les mêmes conflits, les mêmes coups de téléphone et les mêmes... [Lire la suite]
Posté par gballand à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2007

Apprendre sans effort*

Non, contrairement  à ce que la société de consommation et les livres aux titres accrocheurs veulent nous faire croire, on ne peut pas apprendre sans effort ! Cette « rumeur » tenace mine d’ailleurs l’Enseignement, les enseignants et les enseignés… L’apprentissage est, hélas, un parcours long, semé d’embûches, de rechutes, mais quiconque le suit jusqu’au bout connaîtra « la terre promise »… car lorsque l’on a vraiment appris à apprendre, tout nouvel apprentissage s’éclaire à la lueur des apprentissages précédents, et le fait... [Lire la suite]
Posté par gballand à 13:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 février 2007

Vide

Pourquoi vouloir toujours combler ce vide qui nous occupe ? Et si nous le laissions juste exister, prendre la place qui lui revient, sans peur de nous perdre en lui… Give emptiness a chance ! « C’est dans la mesure où il n’y a rien à voir que les yeux commencent à s’ouvrir. » (Christian Bobin)
Posté par gballand à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]