14 mars 2007

Nous oublions souvent que nous oublions trop !

Deux machine à tuer : l’oubli et l’acceptation par habitudeCette photo de Nina Berman dont le titre est « Wounded Marine Returns Home to Wed » ( Un « Marine » blessé rentre chez lui pour se marier ) et que l'on peut voir sur le site (http://digitaljournalist.org./issue0703/a-thousand-words.html), ne nierait certainement pas sa filiation avec le film « Johnny got his gun » (Johnny s'en va-t-en guerre),  réalisé par Dalton Trumbo en 1971, à partir du livre qu’il avait écrit en 1939. « Le film et le livre de Dalton Trumbo ont eu... [Lire la suite]
Posté par gballand à 12:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 mars 2007

Les mots migrateurs

Du 10 au 20 mars c’est la semaine de la langue : (http://20mars.francophonie.org/VoirEvt.cfm?Num=5379&an=2007) Les mots, tout comme les hommes,  peuvent  avoir un statut d’immigré ou d’émigré. Ils peuvent même longtemps rester sans papiers… Certains ne seront "légalisés" dans le dictionnaire que 10, 20 , 30, 40 ou 50 ans plus tard. D’autres, resteront éternellement sans papiers. Des mots de l'ombre, en somme, mais les mots de l'ombre forcent le respect...
Posté par gballand à 13:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2007

Nostalgie

«Quand je vois des photos de moi quand j’étais petite, j’ai envie de me serrer dans mes bras.» m’a récemment dit ma fille. J’ai été touchée par sa phrase, sans doute en raison des adieux nostalgiques à l’enfance que je pensais y lire ; mais il y avait quelque chose d’autre… était-ce la tendresse, la compassion envers soi-même ? L’idée que pour trouver une consolation il faut d’abord avoir pu se consoler soi-même ? Je ne sais pas…
Posté par gballand à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2007

Enfer…

Il y a des jours où je m’angoisse d’être angoissée ! Par exemple aujourd’hui, je m’angoisse d’être à demain où je sais que je serai forcément angoissée ; et sans doute que demain – mais je ne peux pas encore en jurer - je m’angoisserai de ne plus pouvoir être à aujourd’hui où je penserais que je me sentais si libre  !
Posté par gballand à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2007

La librairie Lello à Porto

Photo de Pedro Costa Photo de Patricia Posse (http://jpr.icicom.up.pt/2006/06/a_mais_bela_livraria_do_porto.html) En lisant la proposition d’écriture de Chantal Serrière (http://chantalserriere.blog.lemonde.fr/), L'idée m’est venue de mettre cette photo de La librairie Lello qui se trouve à Porto (ville du Nord du Portugal située à l’embouchure du  Douro). Certains disent que, à Porto, les livres ont leur cathédrale… Pour  visiter virtuellement cette librairie, allez... [Lire la suite]
Posté par gballand à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2007

Qu'est-ce qu'une femme ?

Posté par gballand à 13:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 mars 2007

La liste noire de la « Young American’s Conservative »

Cette Université Américaine, fief des conservateurs, (http://media.yaf.org/latest/12_19_06.cfm) fait chaque année, depuis 1995,  la liste des douze cours les plus dégradants - «The dirty dozen » - dispensés dans les universités américaines. Pour l’année scolaire 2006-2007, la liste des cours est la suivante  : En numéro 1) « Le phallus »,  en 2) « La musicologie homosexuelle », en 3) « Prendre Marx au sérieux : devons-nous donner à Marx une deuxième chance ? »,  en 4) « Le roman adultère », en 5) La « négritude... [Lire la suite]
Posté par gballand à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2007

Humanité

Lu dans Libération du 4 mars 2007, que les Cherokee veulent exclure de leur nation les descendants d’esclaves noirs afin de ne pas leur faire bénéficier des avantages et des subventions dont le gouvernement gratifie les tribus reconnues.Le fait d’avoir fait partie d’une minorité opprimée n’empêche donc ni l’imbécillité ni l’aveuglement ! On aimerait pourtant penser que la souffrance « serve à quelque chose » …Qu’est-ce qui peut bien pousser l’être humain à s’amputer des oreilles, des yeux, des mains, des bras, des pieds, des jambes,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mars 2007

Antonio Aleixo

Antonio Aleixo (1901 - 1949) poète populaire portugais de Loulé (Algarve), vendeur de billets de loterie, gardien de troupeaux, aimait à écrire des quatrains, forme poétique très populaire au Portugal. Voici l'un d'entre eux, choisi pour son irrévérence, que je prends la liberté de traduire en français : Uma mosca sem valor / Poisa, c'o a mesma alegria / Na careca de um Doutor / Como em qualquer porcaria. Une mouche sans valeur / Se pose, avec le même bonheur / Sur le crâne chauve d'un Docteur / Que sur une quelconque... [Lire la suite]
Posté par gballand à 12:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
04 mars 2007

décroissance

Cette phrase de Christian Bobin pourrait être inscrite en exergue du programme du Parti pour la Décroissance http://www.partipourladecroissance.net/ : "...toutes ces choses qu'on nous presse d'acheter viennent en remplacement d'une seule qui est absente et ne coûte rien."
Posté par gballand à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]