19 juillet 2007

Que gagnons-nous à travailler plus ?

Le droit de rêver à ce que nous pourrions faire si nous ne travaillions pas ? Le droit de laisser nos enfants plus souvent seuls à la maison avec leurs nounous télévision, internet et playstation qui font d’eux des décérébrés, future chair à manipulations pour lobbies en tous genres ? Le droit de consommer plus, plus mal, et d’oublier qui nous sommes ? Le droit d’être souvent fatigués et de préférer regarder des émissions « reposantes » qui servent nos préjugés plutôt qu’elles ne les desservent ? Le droit de ne pas avoir le temps de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2007

Merde, les nouveaux agendas sont arrivés !

« Merde, les nouveaux agendas sont arrivés ! ». Voilà ce que j’ai marmonné hier après-midi en entrant chez Virgin. J’y allais le cœur léger, heureuse d’acheter un livre de Simenon à une amie chère, et juste à l’entrée, en vrac dans deux bacs, puis empilés sur plusieurs étagères, je tombe sur ces agendas maudits. Je dois dire que mon cœur a flanché et que j’ai marqué un temps d’arrêt. A peine en vacances, déjà la rentrée, et on peut dire que cette perspective ne me réjouit pas, même s’il me reste un mois et demi avant la cruelle et... [Lire la suite]
Posté par gballand à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2007

Entrons-nous dans une ère de solitude glaciaire ?

Les hommes –  pourtant au cœur des nouvelles technologies - ne seraient-ils pas de plus en plus loin les uns des autres, de plus en plus indifférents, comme si un voile opaque les isolait, comme s’ils avaient peur de se montrer, de se toucher, de se dire ou comme s’ils ne pouvaient parler d'eux qu’à travers les « identités fictives » déclinées au fil de leurs rencontres virtuelles… Serait-il donc impossible d’être soi ? Nous entrons dans une ère de solitude glaciaire...  Les glaces fondent aux pôles mais se refondent... [Lire la suite]
Posté par gballand à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2007

A quoi ça sert de vivre ?

« Bac + 5 (DEA d’économie) + un an de travail dans une ambassade + deux ans de travail dans une ONG + Chômage depuis quinze mois et inscription à l’ANPE +  « invitation aux vendanges en Alsace par l’ANPE elle-même + invitation refusée pour cause de recherche d’emploi + radiation de l’ANPE, donc un chômeur en moins et un déprimé en plus, + 25 curriculum vitae + 25 lettres de motivation envoyées à 25 entreprises sans aucune réponse en retour !!! Conclusion : invité à quitter mon appartement pour cause de non-paiement de loyer, je... [Lire la suite]
Posté par gballand à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2007

Ecrire

« Je ne sais jamais ce que je vais écrire ; je le découvre au fur et à mesure et en y revenant à maintes reprises. A cet égard, c’est comme une révélation : et c’est bien ce que me fascine. » (Michel  Butor, Friches, numéro 61) Être surpris par soi et s’autoriser à l'être, sans craindre ce que l'on peut être…
Posté par gballand à 18:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 juillet 2007

Revanche

Elle en est à son quatrième enterrement de l’année. Elle n’est pas fâchée de leur survivre, insolente. Combien en a-t-elle déjà enterré depuis deux ans : Sept ? Huit ? Neuf ? Sa mémoire est défaillante. Aujourd’hui le tour d’Adèle a sonné. Elle se sent ragaillardie par ces morts qui se succèdent comme autant de clins d’œil à sa longévité. Les vieux du village disparaissent les uns après les autres - le cœur, les poumons, les cirrhoses, l’ennui  ou pire … le cancer - mais elle, reste ! Si elle estime qu’elle n’a pas eu de chance... [Lire la suite]
Posté par gballand à 08:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 juillet 2007

La retrouvée

Quand elle le vit se précipiter sur elle, elle eut un moment de recul, voulut l’éviter, mais il s’accrocha à son bras et la retint, haletant… - Ne pars pas, tu ne te souviens pas de moi ? Elle essaya de lui dire qu’elle ne le connaissait pas – ce qui était vrai – qu’elle n’habitait pas à Rouen – ce qui était vrai - et qu’elle ne s’appelait pas Marie – ce qui était faux. Peut-être flaira-t-il le mensonge parce qu’il lui dit très haut, presque exalté- Jure-moi que tu ne t’appelles pas Marie ! Cela lui était difficile de jurer que son... [Lire la suite]
Posté par gballand à 10:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 juillet 2007

Dieu, que les femmes font peur !

Faut-il voiler les deux roues ? Il paraît qu'en Iran, "pour encourager le sport au féminin", on va créer un vélo islamique qui couvrira la moitié du corps des femmes.  Je vous laisse deviner quelle  moitié… celle,  bien sûr, susceptible d'éveiller le désir chez les hommes à barbe…Pauvres femmes, qui sont contraintes de se plier aux soi-disant préceptes du Coran, afin d'éviter, chez les hommes à barbe, les érections inévitables et impensables que pourrait provoquer la vue d'une jambe ou d'un mollet !
Posté par gballand à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2007

La visite de l’office HLM…

Ca y est, l’office  HLM va venir, pas trop tôt, après 12 lettres, une par mois, où je leur expliquais en long, en large et en travers les problèmes qu’il y avait, ils arrivent ! Ils vont constater par eux-mêmes, ces abrutis, que les choses  sont pas aussi simples qu’ils le croient, et qu’elles finissent par rendre les gens dingues… Le seul problème c’est qu’avec cette visite, j’ai dû faire du ménage, enfin, seulement dans la cuisine, parce qu’ailleurs il y a plus rien à faire, trop tard ! Je suis débordée, tout s’entasse !... [Lire la suite]
Posté par gballand à 11:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2007

Dialogues improbables

Dialogue entre Jésus et Marx - Allo Jésus, Karl. - Karl Marx ? - Lui-même. Alors Jésus, tes évangiles ? - Je n'ai pas à me plaindre, mais ça se vend plus comme des petits pains... Et toi, ton capital ? - Oh, il a perdu de sa valeur ! - Et ton manifeste ? - Périmé ! - Et ta dictature du prolétariat ? - Il n'y a plus de prolétaires ! - Tu m'as l'air un peu déprimé, Karl... - Ca fait un petit bout de temps que je suis sous anti-dépresseurs... Au fait, Jésus, je voulais te dire que je regrettais ce que... [Lire la suite]
Posté par gballand à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]