01 mai 2007

Sa naissance mouvementée explique son besoin forcené de reconnaissance

Sa naissance mouvementée explique son besoin forcené de reconnaissance ; car il eut deux mamans : sa maman et son papa. Dans le cas qui nous préoccupe, Antoine, ce « détail » eut une importance non négligeable. La détermination sexuelle est-elle si importante, me direz-vous ? Ah, si seulement nous ressemblions tous aux escargots, ces  mollusques hermaphrodites pulmonés à sang froid ! On s’accouplerait pour échanger nos spermatozoïdes et on serait tous, en un même élan, affectés à la ponte ! Plus de père, plus de mère, plus de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2007

Deux mots « extra-ordinaires » de la langue portugaise

"O comodista" et "o desencontro"  sont, sans doute, les deux mots de la langue portugaise que je préfère,   essentiellement pour leur précision  et leur charme presque ingénu. Il n’ont pas d’équivalent en  français, et pourtant le monde n’est-il-pas peuplé de comodistas( personnes qui s’accommodent d’une situation)  et semé de desencontros ( non-rencontres )… ? Et si l’on créait deux  « lusismes »  - le comodiste et l’inrencontre – afin de suppléer à ce manque ?
Posté par gballand à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2007

Que cache la déclaration de patrimoine de M. Chirac ?

On peut  consulter la déclaration de patrimoine de M. Chirac sur le site du journal officiel en date du 24 avril 2007 : http://www.journal-officiel.gouv.fr On apprend, que M. Chirac et son épouse ont un patrimoine qui s’élève à 1,4 millions d'euros. On peut s’étonner de voir aussi peu de placements chez ce couple, mais surtout, on s’étonne que M. Chirac ne possède qu’un compte à son nom, à la BNP Paribas. Compte dont le  relevé au 8 mars 2007  est de :– BNP Paribas, agence Kléber, compte espèces no 008893/09 : 25 637,81... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 avril 2007

Le chapeau

Elle resta un instant devant la vitrine, puis elle se décida à entrer. J’essayai de la convaincre du contraire – on m’attendait à la maison pour me présenter le cousin d’un ami de la famille et j’espérais beaucoup de cette rencontre – mais rien n’y fis, c’était aujourd’hui ou jamais. Je lui dis que j’avais encore le souvenir de ce qu’elle m’avait dit du précédent chapeau acheté par sa mère – évidemment les goûts de sa mère, en matière de chapeaux, comme en matière de prétendants, étaient loin d’être les mêmes que les siens – mais elle... [Lire la suite]
Posté par gballand à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2007

Garde à vue

Dans son livre « Garde à vue, aux éditions Phébus (5 euros), Christophe Mercier  nous raconte de façon dépassionnée – donc d’autant plus glaçante – sa garde à vue qui a commencé le 27 février 2007 à 13 h 30 pour s’achever le 28 février à 10 h15, et le tout pour une raison dérisoire !C’est un livre à lire absolument afin de comprendre en quoi la nouvelle loi mise en place par M. Sarkozy – le même que celui des élections présidentielles – peut s’avérer excessivement dangereuse par les abus qu’elle génère… Pour connaître vos droits,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2007

La campagne en fanfarre

La cohérence est-elle innée ou acquise ? M. Albertini, député maire de Rouen, auteur du projet "la France de toutes nos forces" avec M. Bayrou, vient de passer l'arme à droite toute, en participant au meeting de M. SarKozy au Zenith de Rouen. Il a déclaré qu'il n'avait pas l'intention d'abandonner l'UDF, sa famille, mais " Le 6 mai prochain, c'est le choix de la raison qui dicte l'intérêt supèrieur du pays". Le nouveau slogan de M. Albertini pourrait être "la députation de toutes mes forces"... ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 08:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 avril 2007

La peur est-elle soluble dans la police ?

Zygmunt Bauman signalait dans le hors série Télérama "Qu'avons-nous fait de la liberté" que l'homme craignait par dessus tout "la précartié existentielle", mais que l'Etat, les hommes politiques et les marchands avaient déplacé cette peur-là vers une autre : l'insécurité physique ! Peur que ces entités bien intentionnées se proposent de soulager avec toute une panoplie d'artifices - police nationale, police municipale, contrôles répétés, chiens policiers, brigades de sécurité privées, caméras disposées dans les... [Lire la suite]
Posté par gballand à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2007

la transparence, oui, mais pas pour tous !

Le pouvoir veut tout savoir de nous ( nouvelle carte d'identité biométrique, vidéosurveilance, décret en préparation qui exigera que les fournisseurs d'accès à internet, les hébergeurs, et les responsables de service en ligne devront conserver pendant un an et à leurs frais toutes les coordonnées et traces invisibles que laissent les utilisateurs* etc...) mais ne dit rien de lui ! Quid des fonds secrets ? Qui des notes de frais, de représentation, de déplacement et de réception de nos élus ? Quid du coût de réaménagement de leurs... [Lire la suite]
Posté par gballand à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 avril 2007

La parité changera-t-elle la donne politique ?

Que nous disent, sur la parité, les deux candidats qui seront  au deuxième tour : parité assurée pour Nicolas Sarkozy, quant à Ségolène Royal, elle souligne que la parité est l’un de ses objectifs principaux. Les femmes peuvent donc être rassurées…après le 6 mai, la vie politique aura bien la couleur des deux sexes. Un article intéressant de « Manière de voir » du mois d’avril 2007,  met en évidence que, depuis 2002, les femmes n’occupent toujours que 12, 3 % des sièges à l’assemblée et ajoute que « la féminisation du... [Lire la suite]
Posté par gballand à 08:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 avril 2007

De l’angoisse devant la copie…

Certains candidats aux concours, désespérés, exaspérés ou  mus par l’espoir de séduire, rédigent de petits textes - à l’attention de leurs correcteurs - où ils exercent leur créativité et leur humour. Sans doute désirent-ils ainsi établir un lien qui leur permette de maîtriser quelque chose, eux qui pensent n’avoir rien maîtrisé de leur sujet…Voici quelques exemples trouvés au hasard de copies : « Remarque sur la remarque : elle prend l’étudiant pour un con en ce qui concerne…. » ou « Il y a une matrice, il y a un pion. Si en... [Lire la suite]
Posté par gballand à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]