18 décembre 2007

Une histoire

Le front appuyé contre la vitre, elle regarde le monticule de neige qui s’est accumulé sur son balcon. Elle l’estime à plus d’un mètre, elle ne pourra y accéder avant un certain temps mais aime ce sentiment de cocon que cette masse blanche lui procure. Le froid de la vitre lui fait du bien, comme une compresse sur son front brûlant, une compresse pour apaiser les idées et les préoccupations qui se bousculent dans sa tête. Le vent provoque une soufflerie qui balaye la neige si légère par ces températures glaciales. Avec... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 15:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 décembre 2007

Le manège désenchanté

Pourquoi la vie finit–elle par désenchanter tout ce qu’elle enchante dans un premier temps ? C’était la réflexion qu’il se faisait en la regardant. Il l’avait trouvé belle, très belle, puis moins belle, nettement moins belle et maintenant, il se faisait violence pour ne pas la trouver quelconque. Il s’en voulait mais c’était ainsi, la vie avait flétri le doux velours de l’amour et il ne lui restait plus que les plis du souvenir dont les morsures béantes abîmaient la chair du présent. Tout ce qui l’avait attiré chez elle, l’éloignait... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2007

Les secrets...

Les secrets que le temps a enfermés dans les livres respirent la mélancolie des souvenirs que la mémoire a longtemps oubliés. * photo gentiment prêtée par Mariesondêtre
Posté par gballand à 07:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 décembre 2007

Tempête et Guignolée

Une autre tempête de neige s’abat sur Montréal en ce 16 décembre. Je regarde à travers la fenêtre et je vois les flocons tourbillonner et passer à l’horizontal, poussés et chassées par le vent violent. Parfois, ils remontent vers le ciel, tombent vers le sol, parfois ils s’écrasent contre la vitre avec un petit bruit de gravier. La neige s’accumule à une vitesse folle. Je suis bien à l’abri, l’appartement est surchauffé comme le sont semble-t-il la majorité des habitations dans ce pays mais je ne peux m’empêcher de... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 17:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 décembre 2007

Je joue à être morte...

Etendue dans mon lit, je joue à être morte* Non, ce n’est pas que je veuille mourir, mais je me demande à quoi ça ressemble la mort, je voudrais saisir le basculement, le moment où tout deviendra noir et le restera. La dernière fois que j’ai joué à la morte, c’était il y a une semaine, et depuis ce jour-là, j’ai des angoisses. Il était 9 heures, il n’y avait personne dans la maison, juste moi. Je me suis allongée en laissant reposer mes mains sur mon ventre, comme d’habitude, j’ai fermé les yeux, j’ai respiré calmement pour attendre... [Lire la suite]
Posté par gballand à 09:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 décembre 2007

Tempête sous un crâne...

Hier, j’ai acheté un livre. L’homme qui m’a servi était chauve, jusque là rien que de très normal… par contre, lorsqu’il s’est penché pour emballer mon livre, j’ai vu le sommet de son crâne et là, comme c’est étrange, j’ai été prise d’une irrépressible envie de passer ma main sur ce crâne si lisse, si « lustré » et qui semblait si doux. Je sais combien cela aurait été incongru, aussi ne l’ai-je pas fait, je me suis juste contentée d’imaginer la texture de son crâne et l’émotion que j’aurais pu ressentir si par hasard… puis, je suis... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

14 décembre 2007

La lessive

Je me souviens, c’était une saison sans queue ni tête… j’avais étendu le fil à linge entre deux pommiers parce qu’il commençait à faire beau, et elle, elle était agenouillée dans l’herbe et pleurait tout son saoul. Je me suis toujours demandée pourquoi elle pleurait tout le temps, pour rien, elle m’a toujours énervée à pleurer comme une madeleine ! Mais là, ce n’était pas pareil, elle pleurait agenouillée, comme si elle implorait le ciel et je n’ai pas pu le supporter. J’ai arraché la corde à linge d’un geste sec et je me suis... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
13 décembre 2007

Ralentir

Je te regarde et je me dis que tu dois avoir raison à rester planté là, sans même prendre la peine de donner l’illusion que tu ne veux pas y rester…Je n’ai pas le courage de te forcer à émerger pour retrouver le macadam. Mon regard est attiré au loin, vers ces nuages porteurs de blancheur ouatée et qui vont à nouveau déposer sur toi un autre cocon de neige. Serais-tu plus sage que moi en me faisant comprendre qu’il est des temps propices à ralentir ? Ralentir comme cette nature qui ne s’en prive pas ? Ralentir... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 17:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 décembre 2007

J'aurai juste quinze ans...

J’aurai juste 15 ans quand je te verrai pour la première fois de ma vie*. Oui, il y a presque 15 ans que je vis dans l’antre noir de ton ventre sans pouvoir en sortir, presque 15 ans que tu me retiens en me disant que je suis encore trop jeune, que je ne peux pas voir la lumière, que le soleil brûlerait mes yeux, et moi, obéissante, j’attends que tu veuilles bien m’ouvrir la porte. Tu me l’as promis, à 15 ans tu me libèreras ; à 15 ans, je pourrai voir ce monde dont les bruits me parviennent assourdis à l’intérieur de ton corps ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2007

Une si belle journée…

Ce matin, vers les 7h (heure Montréal) donc les 13h (heure suisse), ma fille me presse de me lever pour me dire que je vais avoir une belle surprise. Quand je sors de ma chambre, elle me demande de m’asseoir devant l’écran de l’ordinateur pour me faire lire la grande nouvelle du jour : le fossoyeur de la tolérance et de la politique sociale, le dogue zurichois, le « fouteur » de trouble, le ténor du racisme, celui que j’appelle la honte du gouvernement de mon pays ne s’est pas fait réélire ce matin par le parlement suisse... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 18:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]