18 septembre 2007

Apprendre une langue c’est un peu comme une histoire d’amour…

Il me semble qu’être européen, ce devrait être, entre autres, se donner la peine d’apprendre une autre langue… Non pas  l’apprendre comme au collège ou au lycée, sous la contrainte et sans émotions ;  mais l’apprendre par amour et s’attacher à en découvrir l'âme. L’autre langue ne devient-elle pas, alors, le miroir de notre propre langue dont nous saisissons mieux les réticences et les jardins secrets ?
Posté par gballand à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2007

Les tam-tams du Mont-Royal

D’abord tendre l’oreille, ensuite s’approcher, puis regarder et petit à petit, se mettre à bouger, vibrer au rythme des percussions et si on a envie, danser ! Il fait beau, l’air est doux, l’herbe est verte et tondue de près. Dans ce parc, véritable poumon vert de Montréal, se promener un dimanche permet de découvrir au hasard des endroits, des facettes de la vie d’ici qui font de cette ville un lieu particulier. Tous les dimanches pendant la belle saison et ceci depuis quelques années, des percussionnistes, des spectateurs et... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 23:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2007

Traduire pour ouvrir…

György Konrád, écrivain hongrois, affirme «  les vrais européens, ce sont les traducteurs. C’est grâce aux traducteurs que l’Europe multilingue a pu devenir, ici et là, un tissu culturel ».Il traduttore, liberatore…
Posté par gballand à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2007

Pourquoi se tuer à vivre ?

Vous mourez demain, après-demain ou… est-ce que la suite vous intéresse* ? Non ? Vous avez tort, on devrait toujours s’intéresser à sa mort, un homme averti en vaut deux…Quand je n’étais pas morte, j’étais comme vous, j’étais une autruche qui se demandait même ce que mourir voulait dire, bien mal m’en a pris ! Je me croyais peut-être immortelle. Vanité ! J’ai su il y a trois jours ce que mourir voulait dire.C’était mercredi dernier. J’allais ouvrir la porte de mon appartement, quand un homme m’a braqué son arme sous le nez ! Ni une ni... [Lire la suite]
Posté par gballand à 11:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 septembre 2007

Transgression en mode mineur

Détourner un  proverbe  c’est un peu sortir du chemin… Qui ne dit mot ressent. Qui se ressemble, s’étrangle.Comme on voit son psy, on accouche.Aide-moi, le ciel t’aidera !L’amour est un plat qui se mange chaud.Les bons comptes font les bons maris.Qui trop embrasse mal contraint.
Posté par gballand à 08:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 septembre 2007

L’érable devant mon balcon

Ma rue est bordée d’arbres divers et j’ai la chance d’avoir un bel érable devant mon balcon. Ce feuillu dépasse le toit du triplex où j’habite et ses branches effleurent la balustrade en fer forgé de cette surface extérieure qui me permet parfois de bouquiner le nez à l’air. Observer un arbre de si près alors qu’on se situe au niveau de ses plus hautes branches est un exercice ma fois intéressant. L’autre jour, j’ai suivi le cheminement d’un écureuil et j’ai pu assister à ses acrobaties et cabrioles. Il a même failli venir me... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2007

Apprendre une langue... ?

Henriette Walter, linguiste, dit que  « Apprendre une langue, c’est un peu renoncer à soi-même .» Chacun l’entendra de façon différente… Je vois parfois des élèves tellement accrochés au français – pour des raisons qu’eux mêmes, sans doute, ne connaissent pas -  qu’ils ne peuvent s’autoriser à prononcer et à accentuer la nouvelle langue autrement que leur langue maternelle.  J’ai donc affiché cette citation en français et en portugais dans la salle où je fais cours, dans l’espoir que les élèves s’en emparent et y... [Lire la suite]
Posté par gballand à 10:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 septembre 2007

Les cafés…particuliers !

Non, je ne parle pas de ce breuvage tant prisé par les québécois et édulcoré à tous les goûts selon la saison (actuellement à la citrouille), je parle de l’établissement et du partenaire avec lequel il s’associe parfois. Je connais le café-internet, éventuellement le café-librairie, je n’étais jamais entrée dans un café-banque, ni un lavamatik-kafé, ni un céramic-café. J’entre dans le café et la banque par la même porte et je me retrouve dans un espace ou la partie de gauche est composée de petits bureaux où un employé de... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2007

Halte au gavage !

Je déteste le sport qu'on nous sert et, depuis deux semaines, je hais plus particulièrement le Rugby … je vomis les rugbymen, leur virilité,  leurs cris de guerre,  leurs mêlées, leurs cuisses poilus, leur ballon ovale, leurs gueules défoncées… Mais je dois dire que ce que je déteste surtout, c’est qu’on "force" les gens à aimer ce qu’ils n’auraient peut-être jamais eu l’idée de vouloir aimer si on ne les y avait pas obligé à coup de pubs et de gavage médiatique. N’est-ce pas ça, le début de la dictature ? ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2007

Un Squeegee

Non, ce mot au son anglophone n’est pas une nouvelle marque de boisson gazeuse sucrée, ni une barre chocolatée. C’est ainsi qu’on nomme au Québec une personne qui nettoie le pare-brise d’un automobiliste en attente du feu vert au coin d’une rue. A deux blocs de chez moi j’en vois souvent. Ce sont des jeunes marginaux, qui tentent de gagner un peu d’argent. Je me suis demandée si ce job valait la peine de prendre le risque de se faufiler ainsi dans la circulation pour gagner quelques pièces ? Je n’ai jamais pris la peine de... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]