13 décembre 2010

la cuisine

Il était effondré sur le canapé et faisait semblant de faire ses devoirs depuis plus d’’une heure – c’est tout au moins l’impression qu’il essayait de donner sans pour autant convaincre. Avant de partir faire les courses au supermarché elle lui dit :- Si jamais tu t’ennuies, tu peux laver la cuisine.Il lui répondit en souriant :- Oui, peut-être, si j’ai une pulsion…
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

12 décembre 2010

Et maintenant ?

Il y a des arbres qui nous encombrent et dont on veut se débarrasser... pour lire le texte, c’est ici.La photo est de Patrick Cassagnes et le texte de gballand.
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 décembre 2010

La ponette

Il était tombé amoureux d’elle dès qu’il l’avait vue. Il la décrivit au juge avec fougue : elle avait une crinière blanche, des cils immenses et un poil si soyeux. Il avait même ajouté qu’elle l’avait regardé d’un œil qui ne laissait aucun doute sur ses intentions :- Oui mais c’est une ponette, reprit le juge.- Et alors, s’énerva l’accusé, on ne peut pas aimer une ponette ?Le juge s’empourpra et conclut  d’une voix glaciale :- Oui, mais vous ne vous êtes pas limité à l’aimer, comme vous dites. Et je peux vous certifier qu’elle... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
10 décembre 2010

Le mail de l’inspecteur

Hier, en ouvrant ma boite mail, je me suis rendue compte qu’elle devenait intelligente : le courrier de l’Inspecteur Général avait été classé immédiatement en courrier indésirable ! Je l’ai fait disparaître d’un simple clic de l’index ; moment délicieux !
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
09 décembre 2010

Le cerveau

Il avait perdu le code d’accès à son cerveau et depuis deux jours il errait comme une âme en peine, demandant à tous ceux qu’il rencontrait « Vous avez vu mon code,  Vous avez vu mon code ? »…Tout le monde l’ignorait, le prenant pour un fou. Désespéré, il tenta de se jeter d’un pont ; un pauvre hère qui passait par-là l’en empêcha et lui dit simplement : - Je suis Dieu. Suis-moi et je te dirai où est ton code.Il le suivit. Après avoir marché longtemps, ils se retrouvèrent tous deux à Ste Anne, lui derrière et Dieu devant…
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
08 décembre 2010

Tatoueur

Il était tatoueur de cochons, comme d’autres étaient professeurs ou charcutiers-traiteurs !  Rares étaient ceux qui  questionnaient sa vocation, peut-être auraient-ils dû ? PS : Pour tout savoir sur l’artiste plasticien Wim Delvoye, tatoueur de cochons, c’est ici
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

07 décembre 2010

Le cours d’allemand

Hier, conseil de classe de première. On demande à un élève – le seul dans sa classe à faire allemand LV2 - pourquoi il n’a aucune note en allemand. Il répond, texto, que le cours n’a pas lieu dans la salle indiquée sur l’emploi du temps en début d’année et qu’il n’a pas trouvé la nouvelle salle.- Depuis septembre ? lui répond le proviseur adjoint étonnée.Hilarité générale, et l’élève d'ajouter sans se troubler :- Je l’ai dit à ma mère, elle a téléphoné au proviseur pour l’expliquer, mais on lui a pas donné la nouvelle salle, voilà... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
06 décembre 2010

Le rendez-vous

Sur meetic, il était grand, brun, sportif, le cheveu abondant et il avait 35 ans. Devant elle, au café de la gare, avec sa misérable rose à la main, il était de taille moyenne, brun, le corps malingre et le cheveu rare ; on aurait dit Houellebecq après une nuit sans sommeil. D’ailleurs elle le lui dit. Il accusa le choc :- Vous êtes déçue ?- Pourquoi mentir ? se contenta-t-elle de répondre.Il bafouilla une excuse et prit congé en emportant sa rose. Elle griffonna quelques mots sur son calepin noir ; elle avait au moins écrit une... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
05 décembre 2010

Le secret

Il y a des gens qui affirment ne pas avoir de secrets, pourtant... Pour lire le texte, c’est iciLe texte est de gballand  et le collage de Patrick Cassagnes
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
04 décembre 2010

La serrure

Il était en retard et avait claqué la porte en marmonnant un « fait chier » qui lui était habituel. En ce moment le travail lui faisait horreur et, si sa femme ne l’avait pas retenu, il aurait téléphoné au patron pour dire qu’il était malade. Il dévala les escaliers en courant. Dehors, le froid était piquant et il dut relever le col de son manteau. Quand il essaya de tourner la clef dans la serrure de sa voiture, rien, elle était gelée. Il jeta un rapide coup d’œil à la ronde,  ouvrit son manteau, déboutonna sa braguette et... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]