22 mai 2012

L’agence

Il venait de créer sa petite entreprise de pompes funèbres. Son slogan : mourrez, nous ferons le reste !  Maintenant, il attendait le client de pied ferme. Le premier qui passa le seuil de sa porte, ce fut un homme, plutôt jeune. Il l’accueillit avec un visage de circonstance mais l’homme, enjoué, lui dit. - Je voudrais un bouquet. - Un bouquet ? Répondit-il étonné. - Oui, pour l’anniversaire de ma femme. N’importe quoi. Si je ne lui achète rien, elle me tuera. N’importe quelle gerbe fera l’affaire. Il essaya de lui... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

21 mai 2012

La liste

Avant qu’elle ne parte chez sa mère, il lui avait dit : -  Je peux te faire la liste complète de ce qu’elle va te dire. D’ailleurs, tiens, je te la fais  et tu cocheras au fur et à mesure. Elle n’avait pas pris la liste, mais quand elle l’avait consultée, au retour, elle avait constaté que tous les thèmes y était rigoureusement passé, du début jusqu’à la fin. Finalement il connaissait sa mère aussi bien qu’elle
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2012

La valse

Elle faisait tapisserie quand un homme – insipide – vint lui demander si elle voulait danser. Son premier mouvement avait été de refuser. Il lui semblait plus petit qu’elle :  n’allait-elle pas se ridiculiser ? Mais elle n’avait pas le choix, il était encore plus ridicule de rester assise, seule, sur ce banc, à regarder les autres valser. Quand elle se leva, elle se rendit à l’évidence : il faisait au moins une demi-tête de moins qu’elle. Curieusement, cela ne semblait pas le gêner. Il la saisit par la taille sans hésitation, et... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
19 mai 2012

Les robots sexuels

Le premier hôtel avec prostitués humanoïdes venait d’ouvrir à Rouen. Les journalistes étaient venus du monde entier pour couvrir l’événement. Les hôtels affichaient complets et la mairie se félicitait de ce petit coup de publicité qui dépassait même l’expectative de l’Armada 2013 ! Cette nouvelle industrie du sexe propre – les robots étaient désinfectés après chaque acte  -  provoquaient des sentiments mêlés. Certains  soulignaient finement que l’accouplement avec un robot supprimait tout sentiment de culpabilité ;... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
18 mai 2012

Regard

Du lever au coucher, elle se  répétait  cette phrase en boucle : « J’apprends à ne pas figer l’autre dans l’idée que je m’en fais, ni même dans ce qu’il peut dire de lui actuellement. ». La méthode Coué, elle le savait, pouvait faire des miracles. Et puis il y allait de son travail : une psychothérapeute pouvait-elle douter de la capacité de changement de ses patients ? *phrase tirée de «Théologie de l’Espérance» de Christian de Chergé
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
17 mai 2012

Les cachets

Aujourd’hui, à la pharmacie, je me suis achetée des cachets pour rêver. C’est nouveau, j'ai vu ça dans Marie Claire. Il ne faut pas en prendre plus d’un par jour, m’a dit le pharmacien. Comme si je ne m’en doutais pas. Me prend-il pour une imbécile ? Il a ajouté, alors que c’est écrit sur la boîte. -    Les roses, c’est pour un rêve d’enfance, les bleus pour un rêve d’avenir, les rouges pour un rêve sexuel, les jaunes pour un rêve de pouvoir, les verts pour un rêve d’espoir. Je l’ai remercié en souriant, il faut... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

16 mai 2012

Invisibilité

Les pompes funèbres avaient oublié de mettre son nom, son prénom ainsi que sa date de naissance et de mort sur sa tombe. Pourquoi  continuait-elle à être invisible, même après sa mort ?
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2012

Le tampographe

A défaut de choisir un métier qui ne lui aurait pas plu, il s’était improvisé tampographe. Et à chaque fois il déclenchait la même surprise. -Tampographe ? Ah bon ? Mais c’est quoi au juste ? Généralement il s’en sortait par des approximations. Il disait qu’il vendait des tampons. Point barre. Mais son père, qui s'était rappelé à son bon souvenir après 15 ans d'absence inexpliquée, avait voulu en savoir plus. Il avait dû regretter son acharnement car après lui avoir expliqué qu’il créait des tampons que l'on pouvait offrir en... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
14 mai 2012

Le régime

Elle avait été sélectionnée pour participer à une émission de téléréalité – Qui perdra le plus de poids ? – calquée sur un concept qui existait déjà aux Etats-Unis : une année de régime sous le regard impitoyable des téléspectateurs, et avec 150 000 euros à la clef. La première semaine, elle détesta le coach, la deuxième, elle n’en pouvait plus de voir tous ces gros qui suaient autour d’elles, et la troisième, après un exercice trop poussé sur un instrument de torture, elle fit un arrêt cardiaque. La chaîne déclara... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2012

La chambre bleue

Ses amis lui avaient dit qu’il ne restait plus que la chambre bleue et qu’il valait peut-être mieux que… mais Eléonore avait répondu que ça lui était complètement égal et elle s’était installée, sans arrières pensées, dans la fameuse chambre. Après un repas arrosé d’un vin délicieux, elle était montée se coucher la première. La tablée lui avait souhaité bonne nuit et Raphaël - un peintre fantasque dont elle était amoureuse -  lui avait murmuré.   - Je ne te comprendrai jamais, pourquoi dormir dans cette chambre ? ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]