28 juin 2012

L’heure

C’était la troisième fois qu’il regardait sa montre  et il était toujours 8 h20. En demandant l’heure à un passant, il a prié pour que l’heure ait changé mais non,  l’homme lui a répondu qu’il était 8 h 20. Troublé, il s’est assis sur un banc et il a regardé passer - pendant ce qui  lui a semblé une éternité - les voitures sur le boulevard St Germain.Au moment où le soleil se couchait à l’horizon, il a fait une dernière tentative auprès d’une femme qui promenait son chien. Elle s’est arrêtée, a consulté sa montre et lui... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

27 juin 2012

Les emballages

Elle emballait tout dans des sacs en plastiques : les  produits d’entretien, les journaux, les produits de bain, les chaussures, les chaussettes... même sa carte vitale et sa carte d’identité étaient emballées. Elle ne supportait pas qu’un seul objet puisse vivre sa vie sans emballage. Et si elle avait pu s’emballer elle-même, elle l’aurait fait avec plaisir, c’aurait été une bonne chose de réglée.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
25 juin 2012

Le slip

Isabelle lui avait dit qu’elle s’était tout de suite aperçue du jour où son mari l’avait trompée. - Ah bon, mais comment ? avait répondu Sylvie qui se demandait justement si son mari était aussi fidèle qu’il lui jurait l’être.- C’est tout simple, du jour au lendemain, Bertrand a changé de slips. Il est passé du slip classique taille haute, genre « hissez la grand-voile » au slip de couleur, taille basse, qui le comprimait de partout…Une fois chez elle, Sylvie fouilla de fond en comble le tiroir où son mari rangeait ses slips. A... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:25 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
24 juin 2012

L’aspirateur

On avait sonné chez elle. C’était un représentant. Sa première impulsion avait été de l’expédier, mais elle le fit entrer. Il lui présenta son nouvel aspirateur-masseur. Un concept étonnant. Croyant sentir une proie facile, le vendeur lui fit goûter les joies du tuyau masseur. - Un bel objet assurément, lui fit-elle après avoir expérimenté un mini-massage, mais non, pour l’instant j’ai d’autres achats prioritaires.Le représentant insista tant qu’elle finit par s’énerver.- Ecoutez, je suis chez moi et j’ai quand même le droit de ne pas... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
23 juin 2012

Le SDF

Il était sur la place du Capitole, le premier mai, et il attendait les « généreux donateurs ». Il avisa un type à moustache et se dit que celui-là, peut-être… la moustache lui inspirait confiance. Il lui chanta sa ritournelle – cinquante centimes, c’est pas cher et je pourrai manger -  et le moustachu se laissa séduire. -    Deux euros, tenez, dit-il, en ajoutant tout sourire :  vous rendez la monnaie ? -    Non, répondit le SDF rigolard, mais tenez, pour le prix, je vous fais la bise.Ce qui fut... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
22 juin 2012

Le cannibale

Depuis qu’il avait dépecé un homme,  on l’appelait « le cannibale ». Pourtant, lui ne se souvenait de rien. Sa mémoire était  immaculée, comme les draps blancs que sa mère étendait au soleil après les avoir fait bouillir dans la lessiveuse qu’elle installait dans  la petite cour carrée.  Maintenant, il tournait en rond dans sa cellule de quatre mètres sur quatre et son enfance, longtemps oubliée, commençait à se glisser au travers des barreaux de sa mémoire : la cour carrée, ses odeurs, les vociférations de son... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:20 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

21 juin 2012

Les doigts de la main

Cela faisait une semaine qu’ il comptait et recomptait sur les doigts de sa main… eh oui, aucun doute possible,  il n’avait que trois amis, et encore, s’il se comptait lui-même !
Posté par gballand à 06:20 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
20 juin 2012

Le croque-mort

A chaque enterrement, il transpirait à grosses gouttes, non à cause du poids des cercueils mais à cause de l’angoisse qui le tenaillait. Tous ces corps qui défilaient lui donnaient le bourdon. Il essayait bien de penser à autre chose mais impossible. En désespoir de cause, il avait fini par prendre une fiole de calva, glissée discrètement à l’intérieur de sa veste, pour se remonter le moral. Le calva faisait des miracles en Normandie, et pas seulement. Le dernier enterrement lui avait été fatal. Il avait trébuché sur une dalle à... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
19 juin 2012

Angélique

Elle s’appelait Caroline mais elle lui avait demandé de l’appeler Angélique, juste pour le devenir, un jour…
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
18 juin 2012

La lettre de motivation

Amusante cette nouvelle tendance vue, non à la télé, mais dans une classe de seconde : la lettre de motivation donnée au délégué de classe lors du conseil de classe du troisième trimestre. Dans cette lettre,  l’élève explique qu’il se rend bien compte qu’il n’a pas assez travaillé, mais que redoubler  ne servirait à rien sinon à l’empêcher de travailler. En conclusion, l’élève affirme haut et fort que l’année suivante,  il travaillera plus parce qu’il sera en première, et ce, jusqu’au bout de l’année ; on peut compter... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - Commentaires [14] - Permalien [#]