27 août 2016

La pause

Lisait-elle Flaubert, Musso ou Duras ? Dos tourné aux passants, elle semblait concentrée. « Nonchalance étudiée, la parisienne bobo s’affiche au jardin des Tuileries » a-t-il pensé. Mais était-elle parisienne ? Et s’il le lui demandait ? Il s’est approché à pas de loup, mais dès qu’elle l’a vu elle a hurlé. - Ah non, vous n’allez pas  me faire chier vous aussi ! Il a battu en retraite, la queue entre les jambes. « Connasse ! » a-t-il pensé en s’éloignant, puis il a rectifié... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [16] - Permalien [#]

25 août 2016

L’escalier

C’était sa fierté, sa création, son coup de folie. Quatre ans de travaux, mais le résultat le comblait. A l’origine, une idée de sa femme, une preuve d’amour, leur lien qu’il avait voulu concrétiser dans cet escalier, mais elle n’était plus là pour le voir.  « Elle est partie », disait-il toujours pudiquement, comme si le mot « morte » ravivait sa douleur et scellait le tombeau de la perte. Chaque fois qu’il le montait ou le descendait, il pensait à elle. Et quand il passait sa main sur la pierre lisse,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
23 août 2016

La photo

Elle n’aimait ni la danse, ni les cheveux longs.  Mais peut-on à 10 ans  détruire les rêves de ses parents ? Il est plus prudent de  s’y glisser -  désir d’amour ou de paix ? – même si le justaucorps n’est pas à notre taille.  Et si, à 20 ou 30 ans, le voile de l'erreur se déchire, l’oiseau gauche qui se dandinait au sol deviendra  goéland ou milan et rien ni personne ne pourra l'enchaîner...   PS : photo très ancienne prise dans le cours de danse qu’enfant, je suivais avec... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
21 août 2016

L’emprise

La première carte-lettre qu’elle lui avait envoyée, sous une enveloppe rouge sang, commençait par « cher Paul », s’achevait par « grosses bises » et un prénom - « Corinne » - dont le « i » s’ornait d’un soleil aux rayons prometteurs. La deuxième, quatre mois plus tard, toujours sous enveloppe rouge, était légèrement différente : un simple « Bonjour »  en introduction, en  conclusion « Une belle année pour toi » et le soleil avait disparu du « i » de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
14 août 2016

La mastication des morts

Les gens savaient-ils que les morts mastiquaient ? Elle, elle les entendait dans son demi-sommeil ; une mastication qui ressemblait à celles des veillards une fois que  la vie leur a volé leurs dents. Les morts  ne mastiquaient que lorsque les vivants dormaient. Maintenant elle faisait comme eux, elle mastiquait ses ressentiments, ses erreurs, ses amours perdus, ses tristesses, ses regrets, mais jamais elle ne les digérait. Serait-elle en train de devenir une mort-vivante ?   PS : photo prise à Bruxelles... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :
12 août 2016

Louise

Ça faisait quatre mois que Louise allait mal.  Je n’en pouvais plus.  J’ai fini par prendre une décision. -          Si tu veux, je te paie une psychothérapie de soutien ; avec 10 séances tu devrais aller mieux. Elle a accepté. A la fin de la dixième séance je lui ai dit. -          On dirait que ça va mieux, non ? Tu vois ! Louise  m’a répondu l’air un peu gênée. -         ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 05:40 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

10 août 2016

La salade

Elle a donné à sa mère une salade de son jardin. Au préalable, elle en avait soigneusement lavé et essoré les feuilles avant de les placer dans un sac en plastique. - Surtout mets-la bien au frigo, lui a-t-elle précisé, car elle a voyagé trois heures dans mon sac de voyage. - Ne t’inquiète pas, je vais m’en occuper tout de suite. Le lendemain matin, sa mère lui a donné des nouvelles fraîches de sa salade qui elle,  ne l’était plus. - Tu m’excuseras, mais ta salade je l’ai oubliée sur la table de la cuisine et ce matin, toutes... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:40 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
08 août 2016

le couple

  Tous les jours, ils faisaient leur numéro sur le "quai des grands vents". C’est ainsi que  Jimmy gagnait sa vie ; un accident  l’empêchait de repartir en mer. Finalement, il n’y perdait pas grand-chose et le travail était bien moins dangereux. Billie, l’otarie qu’il avait recueillie et éduquée,  était une bonne fille. Il l’avait appelée Billie, en souvenir de Billie Holiday et de sa chanson « All of me » qu’il avait longtemps chantonnée quand son seul et unique amour l'avait abandonné. Au moins... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:35 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
06 août 2016

Maman

Aujourd’hui maman est morte* et je suis soulagée. Maman s’est suicidée en se jetant du troisième étage. Bizarre, parce que maman était parfaite. Papa, lui, dit que maman est tombée en faisant les carreaux. Papa a toujours vu la vie comme ça l’arrangeait. Comment peut-il croire que maman faisait les carreaux ? Elle  détestait les faire ! Inutile de discuter avec papa, papa préfère voir maman comme elle n’était pas. J’ai toujours cru que maman avait droit de vie ou de mort sur moi, mais ce n’est pas moi qui suis morte,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
04 août 2016

Duo d'août

Voici mon texte pour ce duo :     Le magicien   On lui avait parlé du magasin de mots dans le  rêve qu'elle avait fait la veille : elle discutait avec un ami sur un canapé «  toi et moi » rose et, quand  minuit avait sonné, il lui avait dit. -          C’est un endroit pour toi. tu verras. Je t’assure que dans ce magasin, ils ont des trucs incroyables : des boîtes à transformer les chagrins, des sacs à soucis, des mots pour avoir la foi,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]