31 décembre 2014

L’infirmier

Quand elle allait au laboratoire – une fois par mois – elle était  piquée par le même infirmier qui lui disait systématiquement. -          Avec vous, j’ai de la veine, vos vaisseaux sont superbes ! Elle acquiesçait gentiment en hochant la tête. Sauf que la dernière fois, il ne s’était pas contenté de cette phrase, il avait aussi parlé de l’indescriptible beauté  de son sang. Là, elle s’était inquiétée : et s’il la prenait en otage  pour faire des transfusions... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

27 décembre 2014

Dieu

A chaque anniversaire, depuis ses 18 ans, son  ami – le seul qu’il se connaissait - lui offrait une boite de préservatifs en ajoutant : on ne sait jamais… Finalement il sut, un 25 décembre, et il en conçut une telle déception qu’il eut préféré ne jamais savoir. Il se décida à en parler à son ami. -    Alors c’est ça faire l’amour ? -    Ca ne s’est pas bien passé ? -    Ça s’est passé et j’aurais préféré mille fois que ça ne se passe pas. -    Il te... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
23 décembre 2014

La mort d’Orphée

-   Tu ne voudrais pas  jouer ce morceau pour moi ? -    Mais pourquoi je jouerais ce morceau-là pour toi ? -    Pour le plaisir de faire quelque chose pour moi. Les autres ont droit à tant d’attentions de ta part et moi, jamais. Il lui fallait des preuves, encore et toujours. Elle l’assommait. Quand en finirait-elle avec ce jeu morbide ? Il n’avait qu’une envie, l’envoyer en enfer le plus vite possible, mais lui, il ne lèverait  pas le petit doigt pour aller la... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
21 décembre 2014

"Je est un autre"

Il s’était inventé un personnage pour les besoins du blog, un autre je. Dépressif, solitaire, boulimique et en manque d’amour son nouveau je égrenait son intimité désenchantée et les visiteuses affluaient ; la noirceur n’excite-t-elle pas la compassion des femmes ? Mais au fil des billets et des réponses aux nombreux messages de sympathie de ses lectrices, il s’était pris au jeu et il sentait qu’il commençait à changer. Déjà, la veille, il s’était surpris à ne pas vouloir sortir de chez lui, comme l’autre...
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
17 décembre 2014

Histoire

  -   Mais cette histoire est invraisemblable ! -   C’est justement là le problème*.  Elle  regardait l’inspecteur attendant qu’il manifeste un désir, une volonté, un ordre ; mais non, rien. Le livre laissé ouvert à la page 199, juste à côté du cadavre, laissait à penser que l’assassin avait suivi la voix du narrateur à la virgule près. La fiction rejoignait la réalité, et l’inspecteur était troublé. -    Un fou ? Suggéra-t-elle pour le faire sortir de son silence. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
10 décembre 2014

Justine

Elle salua Madame Barrabé, propriétaire du salon, puis passa en cabine. Elle attendait avec impatience le moment privilégié, l’instant délicieux où, une fois son visage enduit d’un masque fleurant l’eucalyptus, elle pourrait se laisser aller au sommeil dans la demi-pénombre. Elle déchanta très vite, car lorsque l’esthéticienne arriva, elle découvrit  qu’en lieu et place de la jeune femme habituelle, elle aurait Justine, une ancienne élève que, deux ans plus  tôt, elle renvoyait en permanence un cours sur trois car soit elle... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]

08 décembre 2014

Disparition

C’est derrière la croix qu’il l’avait enterrée. Personne n’avait jamais rien soupçonné. Pour tous elle avait disparu, un coup de tête, une folie, un amant peut-être…   Pour lui rendre visite, il attendait que  les nuages laissent leur traîne de nuit dans le ciel et, la bouche collée contre terre, il murmurait lamentations et demandes de pardon avant de   s’éclipser dans les ténèbres.  Le même rituel s’opérait chaque vendredi, sauf ce vendredi-là, celui où la terre s’ouvrit et le précipita dans l’abîme.   ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
02 décembre 2014

Voir ou pas

Il était assis au fond de la classe, comme à son habitude, son grand corps avachi sur sa chaise. Le week-end avait dû être difficile ! Au moment où le professeur commença à écrire au tableau l’élève leva le doigt. -          Monsieur, je vois rien. Le professeur lui répondit. -          Viens devant, Charles, il y a de la place au premier rang. Charles réfléchit un instant puis conclut. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
22 novembre 2014

La blouse blanche

Lorsque l’élève était arrivée en cours de physique avec une blouse blanche qui lui arrivait à la taille, le professeur lui avait fait remarquer qu’il lui fallait une blouse plus  longue à cause des expériences. Peine perdue. La semaine suivante, il lui demanda son carnet de liaison afin de mettre un mot à ses parents.  « A faire signer par tes parents », ajouta-t-il. Le jeudi suivant, l’élève lui rapporta le mot signé avec cette note de sa mère : « Ma fille à la blouse que sa sœur a porté il y a quatre... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
20 novembre 2014

      (dialogue entre un grand-père et son petit-fils) - Dis-moi fiston, qu’est-ce que tu feras plus tard ?- Je serai Président !- Ah oui, et qu’est-ce que tu feras pour les Indiens ?- Je rendrai les pauvres plus riches !- Et qu’est-ce que tu feras des riches ?- Je les rendrai plus pauvres !- Et après ?- Après ils comprendront pourquoi les pauvres n’aiment pas être pauvres.- Et quand ils auront compris ? - Je changerai tout et je mettrai tout le monde pareil, les pauvres et les riches !- Et tu crois qu’ils seront... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]