15 juillet 2015

Le questionnaire

Il voulait tomber amoureux à tout prix. Comment lui en vouloir, à son âge ? Elle lui proposa la chose suivante. -  Tiens, voilà un questionnaire magique ou presque, tu le fais avec celle que tu auras choisie et en principe, cela devrait marcher. Elle ne  le revit que six mois plus tard. Sans doute avait-il trouvé la femme de ses rêves. Dans sa logorrhée inimitable, il lui apprit qu’il avait bien rempli le questionnaire avec la femme de son choix, mais que le lendemain de leur troisième jour de vie commune, elle avait... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

02 juillet 2015

Fuck it !

Récemment, il avait opté pour  la « fuck it therapy * » . Une thérapie comportementale courte qui lui apportait de nombreuses satisfactions. « Worry less, live more* » en était le leitmotiv. Mardi dernier, lorsque son patron l’a convoqué pour lui faire part de ses doutes quant à ses compétences en tant que « chef de projet », il n’a pas hésité une seconde, il a empli ses poumons d’air et lui a  lancé un « fuck it » qui lui a fait un plaisir immense. Ensuite il a pris la porte, au sens... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
21 juin 2015

Jesus

Jesus ( à prononcer à l’espagnol avec la jota) La première chose que Jesus –  ce prénom avait été choisi par sa mère, d'origine espagnole – avait aimé chez Madeleine, c’était sa foi. Celle-ci, adepte de l’iphone, lui avait conseillé l’application « messe-info », proposée par les évêques de France : une application qui permettait d’assister aux messes les plus proches du lieu où l’on se trouvait. Jesus téléchargea l’application in petto, mais de l’application à la séduction, il y avait une marge qui se... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
15 juin 2015

Pédagogie

Elle avait décidé de consacrer ses vacances à la fabrication d'un objet pédagogique qui, elle n’en doutait pas, ferait rapidement partie de la boîte à outils secrète de chaque professeur : La machine à claques. Composée d’un long bras articulé armé d’une main, cette machine se mettra en marche à partir d’une simple pression sur un bouton vert. D’une portée de 10 mètres et d’un rayon d’action élargi, son efficacité et sa facilité d’utilisation révolutionneront l’acte pédagogique. Par ailleurs, le fait de  placer l'objet... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
11 juin 2015

L’Oeil du géant

Depuis une semaine, son plafond de visites avait explosé. Elle qui, en temps normal,  atteignait un maximum de soixante visites par jour sur ses deux blogs, était passée à un pic de 110 sur chacun de ses blogs,  et l’essentiel de ses " visiteurs " venait des Etats-Unis, de Mountain View, en Californie. Etait-elle espionnée par la NSA ? Minée par ses tendances paranoïaques, il ne lui en fallut pas plus pour se répandre en lamentations  auprès d’oreilles complaisantes qui cherchèrent à la rassurer : mais non,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 05:26 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
09 juin 2015

L’ annonce

Avocat, 40 ans, grand, plutôt bel homme, sportif, doux, prévenant, cultivé, cherche femme pour partager… ça, c’était le texte de l’annonce parue dans le Nouvel Observateur. Quand elle était entrée dans le café, il l’avait reconnue tout de suite. Elle n’aurait jamais dû donner sa photo. - Déçue ? Lui dit-il. Elle resta sans voix.  Il avait la quarantaine enrobée, devait mesurer 1 m 65 et il était laid, même très laid. - Je suis bien avocat, ajouta-t-il. - Au moins ça… s’entendit-elle répondre. - Et je cherche une femme. Elle... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

02 mai 2015

Le cinéma

Lorsqu’il l’avait invitée à aller voir le film « Une belle fin », elle n’avait pas eu l’air  vraiment enthousiaste, mais elle avait dit oui. C’était le genre de fille qui disait oui à tout le monde. Au cinéma, il avait choisi l’avant-dernière rangée sur les ailes, celle où l’on peut agir en toute discrétion lorsque la salle est plongée dans  le noir. Au moment de la pub, il lui avait caressé le bras avec un doigt, ensuite il s’était enhardi et lui avait mis la main sur la cuisse. C’est à ce moment-là qu’elle... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
21 mars 2015

Le deal

Par des milieux peu orthodoxes, elle avait fini par trouver quelqu’un capable de tuer. Quand elle rencontra le type - il s’appelait Jeff - elle lui dit tout de suite qu’elle ne supportait pas son divorce et que les choses allaient de mal en pis. Jeff pensa aussitôt qu’elle voulait envoyer son mari ad patres. Mais non, cette folle voulait qu’il la tue, elle, et elle lui proposait 10 000 euros pour le faire. C’était encore une belle femme qui ne méritait certes pas cette fin tragique. Mais après tout, son éthique ne le lui interdisait... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
15 mars 2015

La question

A la fin du cours, trois élèves étaient restées pour lui poser une question. Elle avait bien vu, à leur mine, que la question semblait difficile, de celle qui relève certainement de l’intimité. Bienveillante, elle les avait encouragées à s’ouvrir. L’une d’entre elle prit alors la parole au nom des autres. -          Madame, on se demandait si vous étiez enceinte. Ce fut comme si le ciel lui tombait sur la tête. Elle ? Enceinte ? Certes, elle n’avait que 35 ans mais comment... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
01 mars 2015

Retrouvailles

Ils se retrouvèrent par hasard lors d’un enterrement, quarante ans jour pour jour après leur premier rencontre, celle où ils avaient failli… Elle était avec son mari, il était avec sa femme. Ils échappèrent un instant à leurs obligations familiales pour se saluer. -  Tu n’as pas changé, lui dit-il. -  Toi si, rétorqua-t-elle peu soucieuse des convenances. Puis la conversation se poursuivit aimablement sans que ni l’un ni l’autre n’aborde « le sujet ». Dix minutes plus tard, ils furent rejoints par leurs... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]