09 mars 2009

Une amie (MBBS)

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --> - Quel cœur d’artichaut tu ... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 09:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

06 mars 2009

Reconstruire ? (MBBS)

&lt;!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:&quot;&quot;; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:&quot;Times New Roman&quot;; mso-fareast-font-family:&quot;Times New Roman&quot;;} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --&gt; ... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 18:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 mars 2009

Le tour de France (gballand)

Face au lavabo, le  torse laiteux parsemé  de  touffes de poils sombres, le ventre bedonnant, son mari effectuait ses ablutions matinales ; quinze minutes, jamais plus. Au bout de dix minutes, il fit une pause pour  lui dire le plus sérieusement du monde.- J’arrête les corticoïdes, je vais pouvoir m’inscrire au tour de France.Elle l’imagina penché sur le guidon d’un vélo rutilant, revêtu d’un  maillot rouge et blanc où la marque Lesieur s’afficherait en toutes lettres, moulé dans un bermuda en lycra bleu... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
02 mars 2009

La voix (gballand)

Voilà deux mois qu’ils se croisaient. Ils ne s’étaient encore jamais parlés. Juste des regards, des sourires, et cela suffisait à leur bonheur. La première fois qu’elle entendit sa voix, elle fut atterrée. Instinctivement, elle se boucha  les oreilles. Depuis ce jour là, elle le fuyait…
Posté par gballand à 06:21 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
26 février 2009

Le maître-nageur (gballand)

Il était maître-nageur, elle était hôtesse de l’air. L’eau la terrorisait, l’air le tétanisait. Il ne prenait jamais l’avion. ; elle s’interdisait le bateau. Quand elle prenait son bain, c’était  sous haute protection, celle de son mari. La veille de son départ pour Nouméa sur le vol A 495 de la compagnie Air France, elle se noya dans sa baignoire ; une défaillance humaine. Une minute de somnolence du maître-nageur avait suffi.L’enquête conclut à un accident ; il fut lavé de tous soupçons. * Photo vue sur ce blog « Ele... [Lire la suite]
Posté par gballand à 08:32 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
15 février 2009

Pause (MBBS)

&lt;!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:&quot;&quot;; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:&quot;Times New Roman&quot;; mso-fareast-font-family:&quot;Times New Roman&quot;;} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --&gt; ... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 20:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 février 2009

la fenêtre éclairée (gballand)

S’il y a de la lumière, je sonne ! Et il avait sonné. Elle avait ouvert dans un déshabillé vert et lui avait souri. - Nous ne nous connaissons pas.- Je ne crois pas.Il continua maladroit.- Il y avait de la lumière… alors je me suis dit…- Je sonne.- Oui, c’est ça.Elle était comme il l’avait imaginée alors qu’il ne l’avait jamais vue. Le hasard. Choisir cette fenêtre et tomber sur elle.- Je peux entrer ?- Bien sûr.Elle s’effaça et il fit quelques pas dans une pièce qu’il ne pouvait plus décrire. Il se souvenait juste de l’encens et d’un... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
09 février 2009

Séparation (gballand)

Ce qui nous sépare, tu vois, c’est toi ; ce n’est pas plus difficile que ça ! Oui, je sais, tu vas encore me dire que je ne suis pas objective, que je regarde tout par le petit bout de ma lorgnette, que la seule chose qui m’intéresse c’est moi, que je suis une égoïste, que je n’ai jamais été capable de me mettre à la place de qui que ce soit - et surtout pas la tienne - que je n’ai jamais levé le petit doigt pour toi, que je n’écoute personne, que quand on me pose une question qui me gêne, je réponds par une autre question qui... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
03 février 2009

Tuer ou écrire (gballand)

Si je n’écrivais pas, je pourrais tuer. Oh, pas un meurtre  sanglant, dramatique, de ceux qui font la une des journaux nationaux, non ! Juste un meurtre anodin, insignifiant, passe partout. Un meurtre provincial. Je me suis longtemps demandée qui je pourrais bien tuer, sans trouver de victime idéale ! Lassée d’attendre, je me suis décidée à tuer de ma plume. Chaque semaine, j’écris une histoire où j’assassine un homme, une femme ou un enfant. Oui, même les enfants je les assassine.  Je sais c’est inconvenant, les enfants on... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:38 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2009

Le nom du père ( gballand )

Il avait reçu un nom, comme tout le monde, mais il n'était même pas sûr que ce nom fût tout à fait le sien. Sa mère n'avait jamais voulu lui dire qui était son père. Le mot "père" la faisait toujours pleurer et il détestait les larmes ; surtout les siennes. La veille, un type qu'il avait bousculé dans le métro lui avait crié " Pédé, tu peux pas faire attention !". Il avait retourné le mot dans sa tête : pédé ! Et s'il était pédé, vraiment pédé ? Pas juste un petit peu à cause de six ou sept pulsions qui... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]