17 novembre 2016

Le Fürher

Sa mère exerçait sur lui un pouvoir impitoyable. Elle lui dictait tout, même ses souvenirs. Le jour où, à 15 ans, dans un accès d’humour improbable il lui a répondu  «  Ya vol  mein Führer ! », elle l’a giflé aussitôt. Il en est resté sidéré.  Etait-elle la seule à ne pas savoir qu’elle se comportait comme un dictateur ?  
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

13 novembre 2016

L’association

Leur association culturelle s’était peu à peu éloignée de l’objectif initial. Il est vrai qu’après chaque cours ils terminaient par un apéro ; la convivialité y avait beaucoup gagné, la culture un peu moins. Au bout de deux ans,  l’hymne de l’association n’était plus « Vive la culture ! », mais : « Vive le pinard ! ». La culture, elle,  n’était plus qu’un prétexte qui permettait d’avoir quelques maigres subventions de la mairie…    
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
30 octobre 2016

Trop vieille

Elle cherchait du travail depuis six mois et à chaque entretien on lui faisait comprendre, à mots couverts, qu'elle était trop vieille et à mettre au rebut. Ce jour-là, avant d’aller à Pôle Emploi, elle fit une halte dans un petit restaurant qui donnait sur une rue calme bordée d’arbres. Quand elle demanda au patron si elle pouvait  s’asseoir à côté de la baie vitrée, elle comprit qu' il ne souhaitait pas qu'une personne de son âge se mette "en vitrine", ce n'était pas une bonne pub pour son établissement. Il ajouta ensuite,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:05 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :
17 octobre 2016

Précis de conversation

Il est 10 heures et ils sont appuyés au comptoir, déjà épuisés par la journée qu’ils vont devoir affronter. -          Il fait chaud, dit l’un. -          Non, il va faire chaud, rectifie l’autre. Cinq minutes ont passé et l’un comme l’autre ont avalé leur blanc. -          Le soleil tape quand même, dit l’un. -          C’est pas faux, répond l’autre... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
05 octobre 2016

La retraite

Depuis quelque temps, on n’arrêtait pas de lui demander : " Alors ? Bientôt la retraite ? "  Ce qu’elle trouvait fort désobligeant. « Vous trouvez  que j’ai une si sale gueule que ça ? » se retenait-elle de leur dire. D’autant plus que pour elle, la retraite se laisserait désirer.  Elle savait qu’ayant commencé à travailler tardivement, elle devrait attendre jusqu’à 67 ans pour toucher le « pactole ». Quand cette question émanait de retraités – voulaient-ils la narguer ? –... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
23 septembre 2016

La photo

Quand elle avait vu sa photo dans le journal, elle s’était exclamée. -  Quelle horreur, on dirait une catcheuse ! Voulant être sympathique avec son amie, Léa lui avait dit. -  T’inquiète pas, on  te reconnaît absolument pas ! Par contre, le lendemain, Clémentine lui avait asséné. -  Pour une fois qu’un journaliste prend une photo ressemblante !
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

19 septembre 2016

Cynisme

Amoureux transi, abandonné par sa « fiancée », il avait voulu se suicider au gaz. Tous les voisins étaient morts, sauf lui ; au dernier moment, pris de peur, il avait sauté par la fenêtre de son appartement situé au rez-de-chaussée. Mais maintenant, rongé par le remords,  saurait-il saisir sa deuxième chance ?
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :
17 septembre 2016

La vache rock

Elle  avait dit à son amie que sa « vache rock » était en stock et que l’histoire était en cours  ; mais quelle histoire allait-elle pouvoir écrire sur une vache ? Les vaches ne l’avaient jamais inspirée, à part les peaux de vache, mais celle-ci n’en était  pas une, c’était une vache au sens propre, elle semblait même très propre, et fière de sa robe claire. A n’en pas douter, c’était une danseuse, elle imaginait que son amie  s’en était aperçue quand elle s'était approchée d'elle. La vache avait... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:50 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :
15 septembre 2016

Souvenir

Il lui manquait un couteau et il l’avait pris sur la table d’à côté. Quand le garçon l’a vu, il lui a dit d’une voix coupante. -          Ah non ! Vous me perturbez mon service. Cette remarque l’avait tétanisé. Comment ce garçon pouvait-il lui parler sur ce ton, à lui, client régulier de ce restaurant ! En faisant un rapide calcul, il se souvint qu’il y avait au moins laissé 400 euros depuis quatre mois. Quel goujat ! Ce qu’il avait oublié, c’est que cette  réprimande... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
06 septembre 2016

La moustache

Lorsqu'il était revenu, après trois jours d'absence, elle ne l’avait  pas  reconnu. Il avait fallu qu'il lui dise " C'est moi, ton mari " pour qu'elle le resitue dans un cadre familier. Une impression de malaise l’avait alors submergée et n'avait pas cessé depuis.  Pour quelles raisons s'était-il rasé la moustache ? Et comment allait-elle faire pour composer avec ce visage étranger qui, pourtant, n'était pas tout à fait un autre ?
Posté par gballand à 06:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :