25 décembre 2016

L’oratorio de Noël

A peine le chœur a-t-il entamé la cantate numéro 1 que la tête de son voisin a dodeliné pour finalement se pencher vers l’avant dans une attitude de recueillement. Quand elle a constaté qu’à la cantate numéro 2 sa tête n’avait toujours pas bougé, elle a su qu’il était profondément endormi.  A la fin de l’oratorio – alors qu’il avait dormi les trois-quarts du temps -  il a applaudi à tout rompre, bloquant l'accès à la sortie, sans doute pour faire taire la culpabilité qui était la sienne. Résultat, elle a dû  attendre... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

23 décembre 2016

Les éoliennes

On avait installé deux énormes éoliennes derrière chez elle et chaque soir, avant de fermer ses volets, elle se racontait cette même histoire qui perturbait immanquablement  son sommeil : deux monstres gigantesques passeraient leurs bras par la fenêtre pour lui  voler ses économies cachées sous son matelas…  
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
15 décembre 2016

Le trombinoscope

Quand elle a vu Madame R sortir de la salle 8, le visage livide, elle lui a dit. -          Un problème ? -          Je ne peux plus supporter ce morveux. J’en ai ras le bol de ses provocations. Elle a hoché la tête, compatissante. -          Tu sais, j’ai un truc qui te permettra de retrouver ton calme : la technique du trombinoscope. -         ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
03 décembre 2016

L’ail

Elle lui a dit d’une drôle de voix. -          Si tu m’aimais vraiment, tu mangerais de l’ail ! Il n’a pas su quoi  répondre. Qu’est-ce que l’ail avait  à voir avec l’amour ? Elle mélangeait tout. Comme il se taisait elle a enchaîné. -          Si tu laisses l’ail sur le bord de l’assiette c’est bien à cause de l’haleine, non ? -          Et alors ? Tu crois peut-être que... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
25 novembre 2016

L’oxygène

Le ministère de l'Education Nationale venait de trouver une nouvelle appellation contrôlée qui suscitait nombre de commentaires humoristiques dans la salle des professeurs du collège où elle travaillait : le dispositif oxygène. Un collègue a ricané : « Ah bon, parce que maintenant, en plus du reste, il va falloir réanimer les élèves ? », un autre a enchaîné «  Ouais, on va leur mettre des masques à oxygène à haute tension pédagogique », un troisième a renchéri  « Après l’internet haut... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
21 novembre 2016

RLDP

Après avoir médit des uns et des autres pendant une demi-heure, elle lui a dit. -           Je crois que toi et moi on devrait créer une radio locale. On l’appellerait RLDP. -           Tu sais, je n’ai aucune compétence en matière de radio. -           En matière de radio peut-être, mais pour le reste… -           Et à propos, RLDP,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

17 novembre 2016

Le Fürher

Sa mère exerçait sur lui un pouvoir impitoyable. Elle lui dictait tout, même ses souvenirs. Le jour où, à 15 ans, dans un accès d’humour improbable il lui a répondu  «  Ya vol  mein Führer ! », elle l’a giflé aussitôt. Il en est resté sidéré.  Etait-elle la seule à ne pas savoir qu’elle se comportait comme un dictateur ?  
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
13 novembre 2016

L’association

Leur association culturelle s’était peu à peu éloignée de l’objectif initial. Il est vrai qu’après chaque cours ils terminaient par un apéro ; la convivialité y avait beaucoup gagné, la culture un peu moins. Au bout de deux ans,  l’hymne de l’association n’était plus « Vive la culture ! », mais : « Vive le pinard ! ». La culture, elle,  n’était plus qu’un prétexte qui permettait d’avoir quelques maigres subventions de la mairie…    
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
30 octobre 2016

Trop vieille

Elle cherchait du travail depuis six mois et à chaque entretien on lui faisait comprendre, à mots couverts, qu'elle était trop vieille et à mettre au rebut. Ce jour-là, avant d’aller à Pôle Emploi, elle fit une halte dans un petit restaurant qui donnait sur une rue calme bordée d’arbres. Quand elle demanda au patron si elle pouvait  s’asseoir à côté de la baie vitrée, elle comprit qu' il ne souhaitait pas qu'une personne de son âge se mette "en vitrine", ce n'était pas une bonne pub pour son établissement. Il ajouta ensuite,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:05 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :
17 octobre 2016

Précis de conversation

Il est 10 heures et ils sont appuyés au comptoir, déjà épuisés par la journée qu’ils vont devoir affronter. -          Il fait chaud, dit l’un. -          Non, il va faire chaud, rectifie l’autre. Cinq minutes ont passé et l’un comme l’autre ont avalé leur blanc. -          Le soleil tape quand même, dit l’un. -          C’est pas faux, répond l’autre... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]