14 mai 2013

La trompe

Ils étaient allés au parc de Thoiry pour la journée, il fallait bien faire plaisir aux enfants de temps en temps. Comme Laurine souffrait de claustrophobie, ils avaient laissé la fenêtre arrière entrouverte. L’après-midi s’étaient passée entre des « Oh » et des « Ah » émerveillés de toute la famille, sauf la grand-mère qui s’était endormie gentiment sur la banquette arrière. Quand Jérémie avait hurlé « La trompe ! » tout le monde avait sursauté, même la grand-mère dont la surdité ne s’arrangeait pourtant pas. La trompe essayait... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:20 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

06 mai 2013

A moi les p’tites anglaises !

Adolescent, il avait  habité Calais, ville renommée pour son port et sa dentelle. Mais lui, ce qui l’avait marqué, c’étaient les arrivages de petites Anglaises par ferry ou par train. Son anglais avait toujours été plus que sommaire, mais il s’était rapidement construit son kit de survie. Il s’agissait d’une ritournelle prononcée avec un « délicieux » accent français : «  Open your mouth, give me your tongue* ! ». Il évitait ainsi de perdre un temps précieux dans les préliminaires.Quarante ans plus tard, il riait encore en... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
04 mai 2013

Danser

Il était cul de jatte, un accident de la vie - comme on dit - qui l’obligea à taire son rêve de devenir danseur. Enfant, il observait par la fenêtre les petites filles qui faisaient leurs exercices d’assouplissement aux barres asymétriques de l’école de danse. Avec application, elles s’astreignaient aux pliés-tendus-jetés puis, avant la fin du cours, elles s’élançaient sur le sol brillant qui accueillait leurs ébauches chorégraphiques. Leurs frêles jambes couleur chair l’émouvaient bien plus qu’il ne l’aurait pensé. Lui aussi voulait... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
03 mai 2013

Pas avec elle !

A chaque fois il lui opposait un non, pas avec elle, jamais avec elle ! Pourtant, avec les autres il ne se gênait pas. Il fallait voir comme il les entreprenait,  les serrait,  les pressait même. Il leur parlait souvent au creux de l’oreille,  à croire qu’il aurait voulu… Mais avec elle, non, jamais ; avec toutes, sauf elle ! Quand elle le lui reprochait, il lui disait juste qu’il ne l’avait pas épousée pour la danse ; et aussitôt, il en invitait une autre et leurs corps s’éloignaient dans une valse folle…
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
01 mai 2013

La cage dorée, vous connaissez ?

Cette comédie de Rubem Alves, cinéaste d’origine portugaise, est une révélation. Rires, clichés tournés en dérision et lutte des classes sont au rendez-vous, même si tout se termine en conte de fée plutôt qu’en révolution. Les comédiens sont parfaits, les personnages attachants à souhait, et l’émotion m’a souvent serré la gorge. Ce film est une excellente occasion de connaître la communauté portugaise vivant en France, mais pas seulement... Pour compléter ce tour du Portugal, voici deux chanteuses qui méritent plus qu’un clic :... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
29 avril 2013

C’est qui le roi des cons ?

Dans leur petit local, ils avaient créé un mur des cons, histoire de se faire plaisir. Et sur le mur, une phrase – un petit clin d’œil aux gens de passage qui souhaiteraient ajouter une pierre à l’édifice – « Avant d’ajouter un con, vérifiez qu’il n’y est pas déjà ! ».Entre eux, ils avaient un rituel, à chaque fois qu’un « con » était ajouté, tout le monde entonnait en cœur « Le roi des cons » de Brassens. Jusqu’au jour où la rumeur avait tellement enflé qu’elle était arrivée au bureau du patron. Et si on l’avait élu « roi des cons »... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

28 avril 2013

L'inconnu

Tous les jours, même le dimanche, il se promenait avec son cartable rongé par le temps. Pourtant, il ne travaillait plus ; j’en étais sûre, parce que je l’avais déjà suivi plusieurs fois. Oui, parfois je suis les hommes, ceux que le temps a usés. J’aime m’émouvoir. Avait-il été fonctionnaire des impôts ? Enseignant ? Agent d’une compagnie d’assurance ? Peut-être n’avait-il jamais travaillé ? Il avançait à pas précautionneux, s’arrêtait en pleine rue pour consulter le ciel ou bien il regardait la foule de l’air de celui qui ne... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
26 avril 2013

La manif

Leur égérie se proclamait porte-parole de Jésus et, revêtue de sa robe vichy ultra-courte, elle haranguait les foules lors des manifestations anti-mariage gay. Parmi les passants qui regardaient le défilé, une mamie avec un caddie cria à son intention. - Si Jésus a deux sous de bon sens, c’est pas toi qu’il  choisira comme porte-parole ! Elle allait continuer son discours mais deux types au crâne rasé  s’approchèrent d’elle, menaçants, et lui dirent de la boucler. Il ajoutèrent même. - Les pédés et les vieux comme toi,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
25 avril 2013

Liberté

Il sortait de prison après une peine de deux ans. Pour tout bagage, il avait un sac de sport kaki sur le dos et pour toute fortune, deux billets de vingt euros qu'il tâtait au fond de sa poche. Le surveillant lui dit " Bonne chance ! ", comme il le disait à tous les sortants,  et le jeune homme, enfin libre,  le regarda  fermer  la lourde grille en fer. C'est à ce moment-là que le coup de feu éclata. Quand le surveillant se retourna, il vit l’ex-détenu à terre, la tête explosée.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
24 avril 2013

Le forfait

Son téléphone portable étant bloqué depuis deux semaines – deux numéros erronés tapés à la suite sans ses lunettes   – elle alla donc dans une boutique orange pour le faire débloquer.Elle donna son nom et le vendeur vit sur son ordinateur « forfait classique ». Il poussa un cri et appela son collègue.- C’est quoi ce truc de forfait classique ?Le collègue réfléchit un instant et dit.- ça se fait plus depuis longtemps !Elle ajouta en souriant.- C’est un forfait préhistorique !Le jeune homme rétorqua poliment.- Tout de même... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :