14 mai 2017

L’ironie

Alain éclusait son deuxième blanc au comptoir du « café des amis » quand Michel – veste défraîchie et mine patibulaire – connu sous le surnom de « la purge », lui dit. -Ya un truc qui m’échappe Alain, c’est quoi l’ironie ? Alain, qu’on appelait « le prof » en raison de ses 15 ans de travaux forcés à l’Education Nationale,  lui répondit. -          C’est simple. C’est te dire que t’es intelligent alors que t’es une vraie tête de con. Michel plongea... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

08 mai 2017

L’escalade

Le pantalon tombait sur ses fesses et il arpentait la rue dans un sens et dans l’autre en hurlant. -           Ça devrait être puni par la loi d’être pauvre ! A ce moment-là, un type l’arrêta et lui dit. -           Ça devrait être puni par la loi de gueuler dans la rue que ça devrait être puni par la loi d’être pauvre. -           T’es pauvre toi ? ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
02 mai 2017

Mauvaise foi

  -           Pauvre gosse, on lui a volé son âme*. -           Comme tu y vas ! -           Oui, je maintiens ! Pauvre gosse ! Tu as vu ses parents ? -           Ben qu’est-ce qu’ils ont ? -           Tu appelles ça des parents ? ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:50 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
22 avril 2017

La vengeance de Dieu

La police l’avait trouvé sur la route, il portait uniquement un slip et marchait sans faire attention aux automobilistes qui l’évitaient. On aurait dit qu’il se prenait pour Jésus. Quand le policier – un homme  au physique imposant – lui cria de s’arrêter, il lui répondit. -          Je  peux pas  sinon je serai en retard. Le policier insista, en précisant que s’il n’obtempérait pas, il le conduirait au poste de police pour outrage aux bonnes mœurs. L’homme en slip... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
06 avril 2017

Le taiseur (2)

A peine entrée en classe, elle crie qu’elle doit sortir pour téléphoner parce que " ça le fait pas là ", on salit sa réputation, « on la traite comme une moins que rien et c'est grave quoi ! ». L’impatience me gagne à mon tour. Je lui demande de sortir et d’arrêter de « gueuler ».  Parfois j'aimerais avoir un "taiseur" spécial prof. D'ailleurs, pourquoi je ne me lancerais pas dans la conception de la "chose". Je pourrais peut-être ensuite recevoir le premier prix de la "cellule d'appui à l'innovation et à... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:35 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :
02 avril 2017

La cochonne

Elle lui en faisait voir de toutes les couleurs. Non seulement elle creusait derrière ses clôtures mais elle le narguait de son oeil torve. 9 mois que son petit jeu durait, 9 mois de négociations avec le propriétaire qui ne voulait rien entendre.-    Si je l’ enferme elle va déprimer, avait-il eu le culot de lui dire.Pourtant, il avait été très clair.-    Soit tu l’enfermes, soit elle termine en jambonneaux  !Un mois plus tard, quand il l'a visée à la carabine de la fenêtre de sa chambre à coucher,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

17 mars 2017

Chiante ?

Hier, dans le couloir, une élève montrait son tee-shirt à sa copine. Voyant que je l’observais, elle m’a dit : -          J’ai un tee-shirt qui va vous plaire madame, j’en suis sûre. -          Montrez-le moi. Elle a ouvert sa veste et j’ai eu la surprise de lire l’inscription « Je suis very chiante ».  Je n’ai pu m’empêcher  de rire et d’ajouter : « Ah bon, vous êtes comme ça, vraiment ? » Elle m’a... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
05 mars 2017

L’orgasme

- Maman, c'est quoi un orgasme ? Sa mère la regarda surprise. Comment pouvait-on poser une telle question à son âge, tout juste 10 ans ? Elle essaya de tâter le terrain. - Mais où as-tu entendu parler d’orgasme ? Sa fille ignora sa question et continua. - Alors, c’est quoi ? Troublée, Madame Dupont, botta en touche. - Je ne sais pas, tu demanderas à ton père. Marion regarda sa mère d’une façon bizarre et conclut. -          Bon, puisque c’est comme ça, je vais... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
27 février 2017

Journée noire

Ce jour-là, il partit au travail de mauvaise humeur ; sa fille lui avait dit qu’il se comportait comme un dictateur. La journée commençait mal. Pendant sa première heure de cours,  il se mit dans une colère noire pour une banale histoire de tricherie à un contrôle. L’élève avait fini par lui dire : « Monsieur, si vous parliez allemand,  on pourrait vous prendre pour Hitler. » Il manqua de s’étouffer. Comment ce crétin osait-il ? Une fois rentré chez lui, après quatre heures de cours qui l’avaient... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
17 février 2017

La classe de lapins

J’aimerais bien faire cours à des lapins, voir leur petit nez bouger, quand la curiosité est en éveil, et leurs grandes oreilles se dresser pour s’écouter les uns les autres. Je pourrais aussi les appeler « mes lapins »… Stop, arrêtons ces rêveries déplacées ! Je ne fais pas cours à des lapins, mais à des adolescents. S’ils bougent, ce n’est pas leur nez, mais leur corps avide de se tourner vers le voisin de derrière ou celui d’à côté ;  et si leurs oreilles se dressent, ce n’est certes pas pour écouter ce qui se... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :