02 février 2007

Incongruité

Parfois, je me dis que je devrais aller travailler avec des boules Quies… la tranquillité assurée ! Ne plus s’énerver, faire ses cours en conservant une attitude sereine de bout en bout – forcément on n’entend plus rien ! -. Et tiens, je me demande si en plus, avoir un bandeau sur les yeux, ce ne serait pas mieux encore. Comme ça je ne verrai ni les bavardages (eh oui, ça se voit aussi), ni l’ennui, ni l’avachissement, ni les portables regardés minute après minute ! Surtout ne plus rien voir, avoir l’illusion que tout est parfait, que... [Lire la suite]
Posté par gballand à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2007

Le Hasard fait-il bien les choses ?

Hasard, vient de l’arabe  « az-zahr » qui signifie jeu de dé et, par extension, jeu de hasard. En portugais et en espagnol « azar » signifie hasard et malchance à la fois... Le hasard fait-il toujours bien les choses ? Une chose est certaine, en tout cas, le hasard n’a pas de mémoire ! Il est imprévisible, improbable, fortuit, inattendu. On peut tout lui imputer, le rendre responsable de tous nos échecs - le hasard est d'ailleurs l’un de nos boucs émissaires favoris - mais aussi de nos joies les plus profondes…
Posté par gballand à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2007

En-buée

Photo vue sur le site : http://midnightexpress.deviantart.com/ J’aime le mensonge des matins flous, quand le miroir oublie la mémoire du visage dans la buée de l’eau du bain.
Posté par gballand à 09:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 janvier 2007

De l’art - difficile - de la contrainte

Contrainte : la définition du petit Larousse illustré dit  « obligation créée par les règles en usage dans un milieu. »Voilà ce qui me pèse dans mon travail, l’obligation de contraindre en permanence pour  arriver à un résultat observable, car l’élève utilise souvent – et parfois essentiellement ? - son intelligence à biaiser la contrainte, l’adapter, la fuir ou pire, la rejeter totalement ! Et chaque heure de cours est un rappel inlassable à la contrainte ; car sans ce rappel à l’ordre, pas de cohérence pédagogique, et sans... [Lire la suite]
Posté par gballand à 16:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 janvier 2007

Parler des autres…

Sujet inépuisable s’il en est ! Lors de repas entre amis, des conversations entières peuvent se bâtir sur les autres ! Parce que parler de l’autre permet de pimenter un repas qui peut manquer de « liant », pour des raisons qui  échappent à l’ensemble du groupe réuni autour de la « Sainte Table ». Mais, parler de l’autre, évite surtout de parler de soi !Heureusement, ceux qui ont été sacrifiés sur « l’Autel » des conversations, entre deux gorgées de vin de bordeaux, ne sauront pas – entre amis la discrétion est de mise -  ce... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
28 janvier 2007

Pourquoi ne pas tout dire ?

Ne pas tout dire est un art nécessaire, dans la pratique de la conversation comme dans celle de l’écriture. Dans un cas, il  permet d’éviter de succomber à la tentation d’asséner  notre vérité – parfois si éloignée de celle de notre interlocuteur  - et dans l’autre, il laisse au lecteur la possibilité d’entrebâiller – ou même d’ouvrir - les fenêtres de son choix, sans que le narrateur ne  lui ferme les volets de l’interprétation du texte à grand renfort d’explications et de mots complaisants. La liberté… de chacun... [Lire la suite]
Posté par gballand à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2007

Politique et mémoire

" J’ai une mémoire admirable, j’oublie tout. », Combien d’ hommes politiques ont dû être nourris au lait de cette citation d’Alphonse Allais au point d’en devenir amnésiques ! En tous cas, les deux derniers présidents – deux en un, comme pour la lessive -  qui se sont succédé ont abusé de cette tétée jusqu’à l’écœurement. M. Sarkozy, prétendant à la présidence, semble suivre le même chemin. Son long compagnonnage avec M. Chirac  laisse d’ailleurs présager le pire. Avez-vous remarqué qu’après avoir joué le Loup de la... [Lire la suite]
Posté par gballand à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 janvier 2007

Infidèle mémoire...

(photo vue sur le site http://midnightexpress.deviantart.com/) - Dis, pourquoi elle est suspendue à un fil la photo de la petite fille  ? - Eh bien, disons qu’elle attend que sa mémoire vienne la rechercher. Parfois, il y a des photos qui restent accrochées comme ça tellement longtemps, que leurs couleurs passent et, quand la mémoire se décide à revenir, elle n’arrive même plus à  savoir si la photo suspendue est à elle ou non…- Et quand est-ce qu’elle va revenir la mémoire de cette petite fille là ?- Oh, ça,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2007

en creux...

En creux, sur la peau de ma mémoire, un souvenir-framboise... (photo de Raphaelle, vue sur le site http://midnightexpress.deviantart.com/)
Posté par gballand à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2007

Dis maman…

-  Dis maman, pourquoi il pue le monsieur ?- D'abord, tu sais très bien qu'on ne dit pas puer mais sentir mauvais, combien de fois je vais devoir te le répéter, ça ? Et puis, s'il pue, c’est peut-être qu’il ne peut plus se sentir, ça peut arriver à tout le monde ça, même à moi ou à papa ou à ta maîtresse…- Dis maman… ?- Quoi encore !- Pourquoi il y a des gens qui couchent dehors ?- Parce qu’ils n’ont pas de maison !- Oui, mais pourquoi ils n’ont pas de maisons les gens qui couchent dehors ? C’est parce qu’ils sentent mauvais... [Lire la suite]
Posté par gballand à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]