03 septembre 2007

Malentendu

A la fin, conclut-elle énervée, j’en ai eu marre et j’ai mis un terme à notre conversation ;  parce que je ne lui avais parlé pour qu’elle me parle d’elle, mais pour parler de moi !
Posté par gballand à 15:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 août 2007

Des cours de bonheur, c’est possible ça ?

Il paraît que le bonheur s’enseigne ! Je troquerais volontiers la discipline que j’enseigne contre celle-là. Apprendre aux élèves à être heureux, quel bonheur, alors que je ne vois d’habitude en face de moi qu’un public qui n’a qu’une hâte, entendre la sonnerie qui annonce la fin du cours ! Vous aurez sans doute deviné que cette discipline nous arrive tout droit des Etats-Unis, maîtres en « Positive thinking » et qu’elle est, paraît-il, très en vogue dans les universités américaines.* En y réfléchissant bien, je me demande si je... [Lire la suite]
Posté par gballand à 12:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 août 2007

Comment ressortir d’une librairie avec un livre auquel vous ne pensiez pas ?

Si jamais vous allez à St Malo, La librairie du Môle*  est un passage obligé. Dans la vitrine sont exposés non des livres, mais des tableaux ; et dans le magasin les livres s’entassent dans un espace si réduit qu’au début chaque mouvement demande une attention extrême afin de ne pas perturber l’équilibre instable des ouvrages empilés  sur les tables surchargées… Aucun classement vraiment apparent dans ces piles, par contre, le premier étage de la librairie  est consacré à l’histoire, la géographie, la religion et le... [Lire la suite]
Posté par gballand à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2007

Rentrer, c’est mourir un peu... à petit feu…

Hier, après un mois d’absence estivale, je suis allée chercher le courrier chez ma voisine, un  pot d’impatiences rouges dans les mains afin de la remercier de sa gentillesse. Comme elle n’avait sans doute pas parlé de la journée, j’ai écouté patiemment son interminable litanie de catastrophes aoûtiennes… Ma voisine doit faire partie de ces gens qui  pensent qu’une rentrée, ça se prépare en fanfare… A un moment donné,  sans doute sous le coup de l’émotion provoquée par l’énumération de toutes ces épreuves que le monde... [Lire la suite]
Posté par gballand à 12:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 juillet 2007

Et pour moi, vacances de tout, même de blog, jusque fin août…

Les vacances oui, mais partir !! ! Pourquoi ? Pourquoi ces migrations, pourquoi ces bagages qui se font et se défont dans le désarroi des départs et des arrivées ? Pourquoi ces visites dans des lieux où les queues  me rappellent celles du supermarché le samedi ? Pourquoi supporter l’agitation des autres quand la mienne, déjà, me fait horreur ? Pourquoi prendre des trains qui n’en finissent pas d’arriver et en prendre d’autres qui n’en finissent pas de partir… Sans parler du retour, parce qu’un jour ou l’autre, il faudra bien... [Lire la suite]
Posté par gballand à 13:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
18 juillet 2007

Merde, les nouveaux agendas sont arrivés !

« Merde, les nouveaux agendas sont arrivés ! ». Voilà ce que j’ai marmonné hier après-midi en entrant chez Virgin. J’y allais le cœur léger, heureuse d’acheter un livre de Simenon à une amie chère, et juste à l’entrée, en vrac dans deux bacs, puis empilés sur plusieurs étagères, je tombe sur ces agendas maudits. Je dois dire que mon cœur a flanché et que j’ai marqué un temps d’arrêt. A peine en vacances, déjà la rentrée, et on peut dire que cette perspective ne me réjouit pas, même s’il me reste un mois et demi avant la cruelle et... [Lire la suite]
Posté par gballand à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2007

Entrons-nous dans une ère de solitude glaciaire ?

Les hommes –  pourtant au cœur des nouvelles technologies - ne seraient-ils pas de plus en plus loin les uns des autres, de plus en plus indifférents, comme si un voile opaque les isolait, comme s’ils avaient peur de se montrer, de se toucher, de se dire ou comme s’ils ne pouvaient parler d'eux qu’à travers les « identités fictives » déclinées au fil de leurs rencontres virtuelles… Serait-il donc impossible d’être soi ? Nous entrons dans une ère de solitude glaciaire...  Les glaces fondent aux pôles mais se refondent... [Lire la suite]
Posté par gballand à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2007

Ecrire

« Je ne sais jamais ce que je vais écrire ; je le découvre au fur et à mesure et en y revenant à maintes reprises. A cet égard, c’est comme une révélation : et c’est bien ce que me fascine. » (Michel  Butor, Friches, numéro 61) Être surpris par soi et s’autoriser à l'être, sans craindre ce que l'on peut être…
Posté par gballand à 18:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 juillet 2007

Dieu, que les femmes font peur !

Faut-il voiler les deux roues ? Il paraît qu'en Iran, "pour encourager le sport au féminin", on va créer un vélo islamique qui couvrira la moitié du corps des femmes.  Je vous laisse deviner quelle  moitié… celle,  bien sûr, susceptible d'éveiller le désir chez les hommes à barbe…Pauvres femmes, qui sont contraintes de se plier aux soi-disant préceptes du Coran, afin d'éviter, chez les hommes à barbe, les érections inévitables et impensables que pourrait provoquer la vue d'une jambe ou d'un mollet !
Posté par gballand à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2007

parenthèse pyrénéenne

Voilà, je suis dans les Pyrénées, en Ariège précisément, pour "raisons familiales"... ça fait un peu mot d'excuse, sur carnet de correspondance d'élève... St Girons, la province comme on dit de Paris, mais je ne suis pas de Paris puisque je vis moi aussi en province, à Rouen, mais St Girons c'est la province de la province ! Eh oui, on est tous le provincial de quelqu'un ! Le petit guide local dit : "La chaleureuse et souriante cité St Gironnaise... étire ses rues pittoresques et chantantes de part et d'autres de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 10:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]