16 septembre 2015

Le flacon de parfum

Son fils et sa belle-fille lui avaient offert un flacon de parfum qu’elle trouvait vraiment minuscule. Pour leur faire mesurer leur avarice, elle plaça leur flacon sur l’étagère de la salle de bains, sous le miroir,  juste à côté du flacon qu'elle venait de s' acheter et qui, à côté, paraissait gigantesque. La prochaine fois qu’ils se laveraient les mains, ils ne pourraient ainsi manquer de voir la différence. Une comparaison valait toujours mieux qu’un long discours.  
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

27 août 2015

Le chien

Quand ce chien acquit la parole – un miracle unique semble-t-il -  après 10 ans de bons et loyaux services auprès d’une maîtresse atrabilaire, la première chose qu’il dit fut : Vite, un psychiatre !
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
19 août 2015

Les médicaments

Chez le pharmacien, la vieille dame avait présenté son ordonnance  et on lui avait empilé toutes les boîtes sur le comptoir. Eberluée, elle n’avait pu s’empêcher de dire. -  Eh bien, faut avoir la santé pour prendre tous ces médicaments, hein ?
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
23 juillet 2015

Le routier

Il roulait 100% Jésus et, afin que tous le sachent, il avait affiché un autocollant sur le parebrise  de son énorme camion qui écumait les routes d’Amazonie. Miracle, depuis que Jésus était au coeur de sa vie, rien n’arrêtait la course de son « géant » sur les routes boueuses de la transamazonienne…    
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
19 juillet 2015

Réponse

Lorsque quelqu’un parlait, elle avait toujours la sale habitude de penser à la réponse qu’elle ferait. Autant dire qu’elle écoutait rarement. Pourtant, elle était psychologue…  
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
13 juillet 2015

Immortalité

Il venait d’avoir 150 ans, et il commençait à s’emmerder sérieusement…
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

28 juin 2015

La petite soeur

Sa soeur était née. Horreur ! Comment supporter ce bébé tout rouge qui couinait à la moindre occasion, juste pour se faire remarquer ? Un lundi, en rentrant de l’école, elle avait frappé de porte en porte pour que les voisins l'adoptent, mais personne n’avait accepté. Le soir même, sa mère – avertie par de bonnes âmes  -  lui avait donné une gifle mémorable. Elle s’était donc forcée à aimer sa soeur mais, à 70 ans passés, elle n’y arrivait toujours pas…
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
30 mai 2015

Sweet little angel

  Parfois il lui disait « Sweet little angel » ou « Rock me baby », mais souvent, il lui cognait dessus.  « Pour me soulager » s’excusait-il, mais ça ne durait jamais très longtemps. Un jour elle est morte, plus de sweet little angel, plus personne pour le bercer, plus rien, juste lui et le déni dans l’enfer d’une cellule de trois mètres sur trois.      
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
26 mai 2015

Censure

Dans ce pays, toute œuvre artistique, avant d’être exposée dans le seul et unique musée de la capitale, doit être soumise à une commission de censure. Sont interdites de musée les œuvres faisant l’apologie de toute religion ou parti non officiels, du corps, de la joie, de la liberté, de la solidarité, de la réflexion, de la paix, etc. Confronté à l’imaginaire déviant des artistes nationaux et internationaux, le gouvernement a pris l’initiative de transformer ce musée, vide depuis 5 ans, en un centre de rééducation pour artistes.... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
22 mai 2015

La confession

Elle ne s’était jamais confessée mais elle en rêvait. Elle s’imaginait agenouillée, déversant dans un murmure toute la noirceur de son âme à travers un grillage dont les jours lui permettraient de voir l’homme de Dieu agenouillé lui-même. Le jour où elle sauta le pas, le curé fut si surpris de la teneur de ses confessions qu’il s’évanouit. Affolée, elle rentra dans sa loge, lui bascula la tête en arrière et lui souffla dans la bouche à plusieurs reprises. Cette expérience lui laissa une culpabilité  telle que jamais plus elle... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]