02 mars 2019

stage

Elle se demandait si la grossièreté n’était pas devenue sa seconde nature. Aucune agressivité  physique  de sa part, certes, mais il ne se passait pas un jour où elle n’avait pas envie de dire « merde », « connard », « la ferme » quand certains  se comportaient d’une façon qui frisait  l'égocentrisme.  Elle se dit qu’il était peut-être temps pour elle de participer à un stage de méditation de pleine conscience…    
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

22 février 2019

La haine

Les gilets jaunes créaient chez sa voisine des flux de haine. Pourquoi une telle pulsion ? Etait-ce du à son âge - très avancé -   ou  aux informations - les fameuses "fake news" - en boucle dans les médias ? Elle aurait aimé lui dire ce qu'elle pensait du sujet mais non, elle se taisait. Après observation, elle constata qu' une fois ce flot de haine passée, sa voisine revenait à un état quasi normale. Etonnant. Sans doute devrait-elle relire le principe du plaisir, de Freud, afin de comprendre les raisons de son... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
06 février 2019

Fin ?

Il avait eu le mauvais goût d’être inhumé le jour où elle avait prévu de partir en vacances en Islande. Impossible de ne pas aller à l’enterrement, on le lui aurait reproché. Décidément, son frère lui avait « pourri la vie », du jour de sa naissance jusqu’au jour de sa mort.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
24 décembre 2018

La météo

Quand il téléphonait à sa mère, sa femme avait toujours l’impression qu’il lui faisait la météo en ligne, mais lui, s’en rendait-il compte ? Maintenant, sa mère est morte, et la météo, c’est avec elle qu’il la fait...   PS : Joyeux Noël à vous, avec ou sans météo ;)
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
18 décembre 2018

L’émission

Le lendemain de l’émission, il avait presque honte d’avoir exprimé ses problèmes à la France entière. Pourquoi avoir participé à ce programme de TF1 ? La situation avait empiré quand  son boucher préféré, deux jours plus tard, lui avaient demandé de sa voix de stentor - entre la découpe de deux côtelettes de porc et d’une tranche de foie de veau : « Et alors, ça va mieux ces problèmes d'éjaculation précoce ? Vous y arrivez avec vot’p’tite dame ou c’est toujours pareil  ? »
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
10 décembre 2018

Mensonges

Une phrase écrite en anglais et qui, traduite, donnerait : "Les gens ne changent pas, ils ne trouvent que de nouvelles façons de vous mentir" Hélas, tout un chacun sait que les gens - ici je pense particulièrement aux hommes qui nous gouvernent et nous ont gouvernés -   commettent nombre de mensonges et d'atrocités, qu'ils les oublient et qu'ils les recommencent...  
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

16 novembre 2018

QI

Il avait été recalé au test d’intelligence mis en place par l’ambassade du pays où il souhaitait émigrer. Condamné à la misère dans son propre pays, il se suicida.  
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
08 novembre 2018

Vivre

Je suis née dans un aquarium. Ma mère a toujours eu de drôles d’idées, même avant ma naissance. Quand j’ai ouvert les yeux, je me suis trouvée nez à nez avec un gros poisson triste qui tournait en rond dans une eau trouble. De sa voix sans voix il m’a chuchoté. -         Tu vois, c’est ça la vie ! Et puis il a disparu. Il m’a fait si peur que j’ai voulu retourner dans le ventre de ma mère, mais il était trop tard. Elle avait fermé sa porte à clef, sans état d’âme. Aujourd’hui, j’attends... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
15 septembre 2018

Siffler ?

Il lui avait dit. - Ce soir, si tu siffles les premières notes de notre chanson,   ça voudra dire que tu m'aimes. Elle n’avait pas sifflé et il était parti. Longtemps elle l’avait attendu, blottie dans le silence de ses rêves, flottant au gré d’une partition inachevée. Quand elle le revit par hasard, quinze ans plus tard, le pas énervé et la voix tranchante, elle remercia le ciel  de ne lui avoir jamais appris à siffler.  
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
13 juillet 2018

Les amis

Encore un soir où le trio traînait son ennui, la bouteille de vodka à la main, quand soudain Kevin eut une idée. -           Et si on décapitait la gargouille ? -           C’est quoi une gargouille ? répliqua Jordan On lui répondit « Ta gueule ! » et il se tut. C’était toujours comme ça avec Jordan. La gargouille était à l’entrée du cimetière. On l’avait abandonnée là après la grande tempête de 1999. Kevin et Romain, leur masse à... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]