12 mai 2018

Pragmatisme

Bon, lui dit-elle, on a suffisamment parlé maintenant. Alors, on couche ou pas ? Sa question eut sur lui l'effet d'une douche glacée. Toute l'excitation qu'il avait senti monter  retomba d'un seul coup. Il sentit son sexe se recroqueviller, misérable, dans son slip et il eut l’impression de se vider de son sang. Non, il ne pouvait plus rien imaginer avec elle, l'affaire était classée.  
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]

24 avril 2018

Mesure de santé publique

Il allait nettement mieux depuis qu’il voyait un ami qui allait encore plus mal que lui. Conseil de la Sécurité sociale : Vous allez mal ?  Rendez visite à quelqu’un dont la pathologie est plus lourde que la vôtre et vous irez mieux. Ce geste citoyen réduira le déficit de la sécurité sociale.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
20 avril 2018

MOI

Elle venait de créer un spectacle intitulé « Moi » ;  l'idée de faire le tour de soi n'était il pas ennivrant ? Seulement,  après avoir vu le filage du spectacle, elle avait eu l'étrange impression de se trouver face à une inconnue...
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
10 avril 2018

Mathématiques

A chaque fois qu’elle pensait à son père, lui revenait ce début d’énoncé d’anciens cours de maths : « Dans un repère orthonormé… ». Elle comprenait maintenant pourquoi elle avait tant détesté les maths !
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
04 avril 2018

Le père

Son père avait 86 ans et maintenant,  quand elle se promenait avec lui, on la prenait pour sa femme...
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
25 mars 2018

A chaque âge...

A 20 ans, on la disait laide ; à 30 ans on lui trouva une ressemblance avec Alice Sapritch ; à 50 ans, on clama qu'elle ne faisait pas son âge ; à 60 ans on lui trouva soudain du charme et à 80 ans, tout le monde s'accorda à dire que c'était une charmante vieille dame.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

21 mars 2018

Le coq

Il y a deux semaines, j’ai entendu le cri d’un coq. Un coq ? Ici ? En centre ville ? Incroyable ! Mais comment il est arrivé ce coq ? J’ai demandé à mon mari s’il l’entendait. Peine perdue, il devient sourd. Alors j’ai ouvert la fenêtre en grand et je lui ai dit. - Et maintenant, tu l’entends le coq ? Il l’a entendu. - Tu crois que c’est un vrai ? Lui ai-je fait- Pourquoi voudrais-tu que ce soit un faux ? Je n’ai pas aimé le ton léger avec lequel il a dit cette dernière phrase. Comme si ce coq n’avait aucune importance ! Il ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:15 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
12 février 2018

Psy

Sur le site des thérapeutes en ligne, elle s’était intitulée"psychanalyste" alors qu’elle n’avait qu’une maigre formation en psychologie et  n’avait jamais mis les pieds dans un cabinet de psychanalyste. La seule démarche qu’elle avait faite – et encore, par hasard – c’était de voir « la maison du docteur Edwards », un classique du genre. Mais l’essentiel n’était-il pas dans le désir d’être plutôt que dans l’être ?    
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
30 janvier 2018

L’Homme

L’Homme domestique mieux les animaux qu’il ne se domestique lui-même : pourquoi ?
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :
20 janvier 2018

Le test

Avant qu’elle n’épouse son mari, sa future belle-mère lui avait fait passer le test du repassage. Elle n’avait fait aucun commentaire, mais le soir même elle disait à son fils. -          Je me demande comment tu peux vouloir passer ta vie avec une fille pareille. Elle fait des faux plis partout. Son fils ne lui avait pas répondu. Il ne répondait jamais à sa mère.
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]