Il lui avait envoyé un SMS qui disait : " Moi confinement pas possible. Besoin de toi."

Elle avait souri. Il ne se connaissait vraiment pas ; il faut dire qu'il n'avait jamais souhaité se lancer sur le chemin du  voyage  intérieur.

Elle lui avait donc répondu : " Moi confinement possible. Besoin de moi."

Aucune réponse de sa part. Tant mieux, pensa-t-elle, l’occasion de mettre un point final à cette relation  qu’elle n’osait conclure, compassion oblige.

Elle se répéta le mot « compassion » en boucle et se rendit compte que sa passion pour les « cons » devait absolument cesser. Il était temps.

Bienheureux confinement qui allait non seulement lui permettre de changer sa vie, mais peut-être aussi – qui sait ? – de changer le monde dans lequel elle vivait…