Tous deux étaient délirants - de fidèles habitués de l'hôpital de jour -  et chacun disait de l'autre qu'il était fou, complètement fou.  Le jour où ils se rencontrèrent dans l'unique restaurant végétarien de la ville où ils habitaient, ils s'assirent à la même table - il n'y en avait pas d'autre de libre - et entamèrent une  conversation incompréhensible  que je préfère ne pas vous raconter car vous ne me croiriez pas. Ils restèrent deux heures assis face à face. Deux heures où la nature végétale du repas provoqua chez eux d'étranges fous rire.

Au moment de partir, en se serrant la main, ils en vinrent à la même conclusion, au même moment : "Au royaume des fous, les délires sont rois !". Ils se regardèrent en souriant et chacun insista - avec une politesse extrême -  pour payer le repas de l'autre alors que leur addition était totalement identique.

Ils partirent grands amis en pensant, en leur for intérieur, que le plus fou des deux n'étaient pas celui que l'on pensait...